HUNTERS. DEMONS. ONE QUEST.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dean Winchester
* Do you really want to die?
avatar

Nombre de messages : 306
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 29/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir:
Groupe: Chasseurs
Relations:

MessageSujet: Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]   Jeu 31 Jan - 18:45

Les phénomènes touchant au paranormal ne manquaient pas dans cette grande ville au nom pourtant si pur. Los Angeles semblait attirer les énergies négatives comme le miel avec les abeilles. Les frères Winchester avaient donc de quoi faire et partaient régulièrement à la chasse ces temps-ci. Pour sa part, Dean avait tendance à oublier sa vie privée, se concentrant essentiellement sur son ’travail’ afin de ne pas penser à la mort de son père. En effet cette triste pensée avait soudain ressurgi dès son arrivée en ville et il lui était désormais difficile de penser à autre chose, excepté lorsqu’il était en chasse. Peut-être y’avait-il un rapport avec les ondes négatives dégageaient par tous ces esprits malfaisants qui se baladaient en liberté totale dans Los Angeles. Sam avait sûrement du remarquer ce détail d’ailleurs car Dean avait tendance à ne pas rester au motel très longtemps hormis lorsqu’il allait dormir. Pourtant, cette fois-ci fut différente. Dean était arrivé sur le lieu d’un crime mais n’avait trouvé aucun indice… absolument rien. Bien sur ce détail le dérangeait car dans tout les cas il savait qu’il y avait forcément quelque chose à trouver. L’aîné des Winchester avait donc été assez vexé et était alors rentré persuadé de trouver son frère dans la chambre.

Il ouvrit la porte à l’aide de la clef qu’il gardait dans la poche de son jean et, tout en entrant, il dit:

- Je sais, j’devrais pas…

Il se rendit alors compte de l’idiotie de la situation. La pièce était vide et il parlait donc tout seul. Il jeta les clefs sur son lit et chercha un quelconque message qu’aurait pu laisser son frère. Aucune info… Bizarre. Peut-être était-il sorti pour chercher à manger. Dean s’imaginait déjà de bons gros morceaux de poulets frits accompagnés d’une sauce bien grasse. Humm. Le cholestérol? Il s’en fichait vu qu’il ne lui restait même pas un an à vivre, alors autant qu’il en profite non?Les relations entre Sam et Dean s’étaient développées depuis le début de leur chasse en duo. Alors qu’au tout début les tensions existantes les freinaient, désormais ils étaient très soudés et connaissaient bien les réactions de l’autre. Bien sur cela n’empêchait pas quelques disputes ou quelques chamailleries mais au fond ce n’était rien comparé au passé.

Le temps s’écoula sans que Sam ne refasse surface. Il était pas loin de 2h du matin quand Dean décida de prendre son portable pour l’appeler. Alors qu’il allait appuyer sur la touche « appeler » il se résigna, pensant qu’il était sûrement en charmante compagnie et qu’il valait mieux ne pas le déranger. Il se contenta donc de manger seul une poche de chips, qu’il dégusta devant la télé et finit par s’endormir, la poche à la main. Lorsqu’il se réveilla, il manqua de renverser le contenu de la poche et la rattrapa de justesse. Il regarda sa montre: 11h29. Sam n’était toujours pas là et Dean n’avait reçu aucun appel de sa part durant la nuit. Mais où était-il donc?! Un doute s’empara de lui: Peut-être était-il en danger.
Il secoua vivement sa tête de gauche à droite afin d’ôter cette idée qu’il trouvait idiote. Que pouvait-il lui arriver après tout? Il n’était pas du genre à partir tête baissée dans les pièges et de toute manière il l’aurait prévenu. Il était donc sûrement chez quelqu‘un. Dean, pensa alors que son frère était bel et bien en compagnie d’une belle jeune femme. Il tentait d’imaginer la jeune femme qui tomberait sous le charme de son frère mais il n’arriva qu’à s’imaginer Paris Hilton en bikini. Il fut sorti de ses pensées par le bruit de la porte qui s’ouvrait. Il se leva du lit en lançant à Sam:


- Alors Sammy, on se paie du bon temps?

On pouvait sentir dans sa voix une légère moquerie, comme si pour lui Sam ne savait pas se détendre. Il faut dire aussi que des deux Winchester, Dean était de loin celui qui abusait le plus du pécher de la chair. Oui il aimait les femmes et alors? Il fallait bien qu'il se détende un peu. Par contre, en ce qui concernait Sam, cela lui paraissait moins naturel. Comme si le plus jeune des Winchester n'éprouvait rien au contact des jeunes femmes. Un petit ange aux yeux de Dean. Il se frotta les mains, tout excité et ajouta:

- C'est qui? Non, non me dis pas! C'est... la femme du centre commercial! Non celle de la pompe à essence!

Il parlait tout seul, persuadé que son frère n'avait pas passé la nuit seul. Il dit alors, un sourire pervers sur le visage:

- Oh, c'est la fille du bibliothécaire c'est ça.


Dernière édition par le Mer 6 Fév - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdar.superforum.fr/
Samuel Winchester
* MODO
avatar

Nombre de messages : 501
<b>Age</b> : 24 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 25/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: ///
Groupe: Chasseur
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]   Jeu 31 Jan - 20:20

C’est au alentour de onze heure et demi que Sam retrouva l’hôtel qu’il avait quitté plusieurs heures auparavant. Il n’avait pas prévu une si longue expédition, mais les rencontres hasardeuses peuvent chambouler tout un programme. Sam était conscient qu’il avait mal agis en ne prévenant pas son grand frère de sa rencontre avec Alisen qui avait tant retardé son retour. Il le voyait déjà l’attendre en se demandant dans quel état il lui reviendrait. Pourtant, un petit sourire apparaissait sur son visage en se rappelant du bon moment qu’il avait partagé avec la jeune femme. Même si Dean ne voyait pas les choses ainsi, discuter était très plaisant, surtout en face d’une jolie sorcière dont Sam ne connaissait pas grand-chose à ses pratiques. Il était presque tout léger en espérant la voir le plus rapidement possible après cette rencontre. Pourtant en arrivant devant la porte de sa chambre, l’expression de son visage changea. Il se referma, presque neutre, comme pour se protéger de certaine plaisanterie. Hésitant, il plaça sa main sur la poignet, finit par la tourner et entra enfin sous la réflexion de son frère.

Il s’y attendait. Sam était presque immunisé face à cela. De nombreuse fois, depuis leur retrouvaille pour délivrer le monde du mal, Dean avait montré son désir avec les femmes. C’était même très gênant pour Sam qui lui était plus un sentimental. Sarah avait été en partie l’œuvre de son grand frère et voila en quoi il en était restreint maintenant, un simple baiser. Bien sur qu’il en avait eu envie, bien sur qu’il avait été désireux de cette femme, mais qu’est ce que cela lui avait apporté, lui qui ne voulait que construire et non essayer par ci, par la. Son grand frère ne comprenait pas ou faisait semblant de ne pas comprendre. Selon l’humeur de Sam, cela en devenait soit amusant, soit éreintant. Alors lorsqu’il insinua certaine chose, qui n’était pas entièrement fausse, il faut l’avouer, Sam répondit dans un lacement, refermant la porte, les yeux levés vers le ciel :


-Dean !

Il l’avait dit avec ce petit air qui voulait dire « pas maintenant tu veux ? ». En réalité, il avait toutes les facilités du monde de supporter ce genre de moquerie puisqu’il était d’une humeur bien plus joviale qu’à son départ. Mais pour éviter un éventuelle retour de situation, il se méfiait et essayer de contourner les taquineries de son frère, tout en sachant qu’il ne s’arrêterait pas la. Et pour preuve. Il lui dressait maintenant une liste des éventuelles conquêtes du jeune Sam. Bien que celui-ci se rappelait les avoir croisé durant leurs différentes explorations, il fit semblant, en face de son frère de ne pas voir que qui il parlait. Celle du centre commercial ? De la pompe a essences ? Comment pouvait il se souvenir de tous cela ?

-Je vois que tu as une excellente mémoire, rétorqua t’il. Tu devrais donc te souvenir que ce loisir t’est réservé !

Mais son grand frère n’avait pas l’air de l’écouter. Face à ce genre de délire, il parlait presque tout le temps tout seul, réfléchissant plus de lui-même que d’oser écouter les réponses de son frère. La fille du bibliothécaire à présent…il n’en avait même pas le souvenir. Légèrement agacé, Sam se dirigea alors vers sa table de nuit et y déposa son portable, il le rechargerait d’ici peu. En attendant, il commença à se défaire de son manteau tout en essayant de contourner le sujet. Il savait que la tentative serait raté mais qui ne tente rien…n’à rien :

-Alors, bien dormi ? demanda t’il presque de bonne humeur. Je n’ai pas voulu te réveiller ce matin, je devais passer un coup de fils, alors je suis sorti a une cabine, finit il par sourire avec discrétion.

Il venait de déposer délicatement son manteau sur son lit, et plaça ses mains dans les poches arrière de son jean en attendant la réponse de son frère. Sa réplique n'expliquait pas ses heures de retard. Si l’on avait pu entendre les pensées de Sam cela aurait été : *Réponds a ma question et passe a autre chose.*. Pouvait on espérer autant de Dean. Là résidait tout le mystère, Sam pensait que non, mais il était si imprévisible parfois. C’est beau de rêver.

_________________

Ton avenir, c'est le notre !
Si tu n'es plus, je ne suis plus !
Alors survis ou tu me tueras !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Winchester
* Do you really want to die?
avatar

Nombre de messages : 306
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 29/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir:
Groupe: Chasseurs
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]   Jeu 31 Jan - 21:15

[hj: désolé j'ai fait cours T_T]

Il était sorti pour passer un coup de téléphone? Alors soit la discussion avait duré super longtemps, soit il avait fait autre chose après. La deuxième solution paraissait bien sur plus évidente que la première. Donc Sam ne disait pas tout à son frère. Mais c’est qu’il faisait des cachotteries alors! Dean souriait comme un enfant devant un marchand de sucreries et se contenta de dire, sur un air qui montrait qu’il ne croyait pas Sam à 100%:

- On peut dire que quand tu parle au téléphone t’es une vrai pipelette. Ça m’étonne pas de toi.

Et voilà qu’il remettait sa virilité en question en le comparant à une de ces filles qui passent leur soirée au bout du fil! Heureusement que Sam avait l’habitude de ce genre de réflexion sinon il y aurait sûrement eut une dispute entre les deux jeunes Winchester. Par la suite, Dean répondit à la question que venait de lui poser son jeune frère… enfin il répondit à sa manière; c’est-à-dire en sortant une idiotie comme à son habitude:

- J’ai passé toute la nuit à rêver que j’étais pourchassé par des boites de céréales.


Face à l’air surpris de son frère, il s’empressa d’ajouter:


- J’me suis endormi sur des chips alors…

Tout en finissant sa phrase, il se dirigea vers la petite cuisine en se frottant les mains. A quoi pensait-il en cet instant? Disons qu’il cogitait sur la sortie de son frère et surtout sur son retour tardif. Tout en ouvrant le mini frigo, il dit à son frère sur un ton neutre:

- Alors c’est qui?

Mais c’est qu’il ne lâchait pas l’affaire décidément! Mais bon c’était normal vu que son frère avait eu le malheur de laisser planer le doute sur son absence. Il n’y avait rien de telle pour attiser la curiosité déjà grande de l’aîné des Winchester. Il attrapa deux bières à l’aide de sa main gauche et referma le frigo avec la droite. Il en tendit une à Sam et ouvrit la sienne à la main, dégustant par la suite le liquide froid qu’il appréciait tant. Il s’installa confortablement sur le lit, sans même prendre la peine d’ôter ses chaussures. Il attendait patiemment la réponse de son frère, ne le quittant pas une seconde du regard. Il savait que, d’une manière ou d’une autre, il finirait par obtenir l’importation qu’il voulait. Cela faisait peu de temps qu’ils avaient pris cette chambre et pourtant les lieux étaient déjà remplis de divers livres, papiers, journaux, nourriture. Un vrai bazar. Il faut dire que les Winchester n’étaient pas des fées du logis et ils ne semblaient même pas se rendre compte du fouilli qu’ils créaient à chaque fois qu’ils restaient plus de deux jours dans un lieu. Cela leur paraissait limite normal à vrai dire. Pour sa part, Dean ne supportait pas les maisons trop propres et trop rangées car celui ne lui paraissait pas naturel. Dean buvait de temps en temps quelques gorgées de sa bière tout en fredonnant une mélodie de Metalicca. Ça c’est sur il ne devait pas y avoir beaucoup de personnes qui fredonnaient ce genre de musique. En général, il passait ses journées à écouter ces vieux groupes mythiques vu qu’il passait son temps dans sa voiture. Et qui dit Impala, dit forcément musique à fond. D’ailleurs, Sam en faisait souvent les frais vu que son frère avait pour principe « c’est le conducteur qui choisit la musique, l’autre se la ferme »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdar.superforum.fr/
Samuel Winchester
* MODO
avatar

Nombre de messages : 501
<b>Age</b> : 24 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 25/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: ///
Groupe: Chasseur
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]   Ven 1 Fév - 4:35

Sam ne retiendra pas l’allusion de son frère sur son aptitude à garder une conversation téléphonique. Surtout que cet appel n’avait pas duré puisqu’il avait été un échec. Il soupira simplement et discrètement sur l’épuisement qu’il avait eu à venir jusqu’ici. Il n’avait pas de véhicule lui, et même si Dean était devenu plus raisonnable au niveau de l’impala, il n’en demeurait pas un grand généreux. Moins égoïste, certes, mais pas généreux au sujet de cette voiture. C’est donc a pied qu’il avait du faire le chemin. Ce n’était pas l’enfer, ça c’est certains. Mais Sam n’en était pas moins humain et il était soulagé de pouvoir se retrouver dans sa chambre d’hôtel sans devoir courir partout. Dean pouvait parfois être lourd avec ses répliques parfois amusantes, parfois lassantes. Oh, bien sur, ça en ferait rire plus d’un, mais Sam supportait cela tous les jours. Et puis depuis le sursis de son grand frère, il avait de plus en plus de mal à l’accepter. Il connaissait son frère, il savait le rôle qu’il se donnait pour faire croire que tout aller bien. Mais qui va bien lorsque l’on se sait condamner ?

Sam se dirigea vers son ordinateur portable posé sur une table de trois pas de son lit. Il l’ouvrit et appuya sur la touche « power ». Pendant qu’il démarrait, il écouta Dean lui débiter des bêtises sur ses rêves. Poursuivit par une boite de céréale. Cela aurait été des femmes a sa poursuite qu’il n’aurait même pas fuit. D’ailleurs, Sam était persuadé que c’était le sujet de ses rêves et non pas des céréales, qu’il est dormi sur des chips ou non. Sam avait toujours eu du mal à comprendre son frère. Il n’était pas maniaque, et heureusement, parce que Dean y allait de bon cœur. Le plus jeune avait toujours cette manie de ranger son coin lorsqu’il trouvait que ça devenait imposant. Il aimait l’ordre, même s’il ne voulait pas l’avouer à son frère, de peur de se reprendre une plaisanterie sur sa virilité comme il avait l’habitude de le faire. Pourtant face à l’explication de son rêve, Sam ne pu s’empêcher d’avoir un petit rire silencieux. Il ne changerait donc jamais.

Dean finit par se diriger vers le mini frigo, il serait trop prématuré de croire qu’il abandonnerait si vite la partie. Il jeta un coup d’œil à son pc qui affichait à présent la page qu’il avait quitté avant de partir pour son coup de fils. C’était la nouvelle technologie. Si l’on refermait son portable sans l’éteindre, il se mettait en une espèce de veille tout en sauvegardant les dossiers ouverts avant l’interruption. Une nouvelle technologie qui aidait Sam pour bien des choses. Dean venait de réattaquer, de qui pouvait il s’agir ? Son jeune frère mit ses mains dans ses poches et n’arrivait pas à se résoudre de lâcher l’info, une sorte de protection. Les mots étaient bien là, prêt à sortir mais il n’en fit rien. Lorsque son frère lui tendit une bière, il resta silencieux et la prit sans apporter de réponse, ni de remerciement. A vrai dire, entre eux, Sam et Dean se disaient rarement merci. Sam n’avait même pas encore but qu’il pointa son doigt vers son pc de la main dont il tenait la bière, l’autre étant encore dans sa poche, et annonça pour se tirer d’affaire :


-J’ai trouvé un cas intéressant, une mort étrange. Un homme a été retrouvé sans vie dans sa cuisine, il semblait avoir recraché de l’eau par la bouche, mais aussi par les yeux, le nez et les oreilles. J’ai établi une liste de créature mais je n’ai pas pu tiré d’information chez les proches de la victime. C’était pour cette affaire le coup de fils. Malheureusement, la veuve a mal pris mon appel.


Il but une gorgée de sa bière tout en regardant son frère de biais, s’attendant à d’éventuel reproche. Le fait d’avoir fauté la dessus allait peut être calmer son ambition de savoir qui avait passé la matinée avec son frère. Toujours est il que Sam renchérit sans plus attendre :


-Il faut qu’on aille y faire un tour pour vérifier s’il y a eu, ou non, un surplus d’eau dans la demeure. Si ça n’est pas le cas, cela va être difficile pour trouver la bonne créature.


Il regarda son frère sur son lit en attendant une réponse. Sam avait beaucoup de connaissance dans le milieu du surnaturel mais il s’étonnait de voir son grand frère connaître des choses qu’il ne connaissait pas. Après tout, Dean avait passé un peu plus de temps à chasser en compagnie de son père que Sam. Afin d’éviter les mauvaise surprise, il lui demanda avec un air d’éventualité exagéré :

-Tu as une idée ?

*
Pourvu qu’il laisse tomber cette affaire de compagnie matinale*. Sam savait très bien que si son frère apprenait qu’il avait passé la matinée avec Alisen Hamilton, il subirait un journée minimum de sous entendu et de propos déplacé qu’il n’état pas prêt a supporter. Il connaissait trop bien Dean, et celui-ci serait capable de bien de chose pour aider son frère comme il le peut et a sa façon. Et c’est justement sa façon qui posait problème. Les manières qu’il utilisait étaient tout bonnement inconfortable et très embarrassante. Voila pourquoi Sam ne partageait plus ses soucis de cœur avec son grand frère. Et c’était avec regret qu’il remarquait que celui-ci les devinait.

_________________

Ton avenir, c'est le notre !
Si tu n'es plus, je ne suis plus !
Alors survis ou tu me tueras !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Winchester
* Do you really want to die?
avatar

Nombre de messages : 306
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 29/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir:
Groupe: Chasseurs
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]   Ven 1 Fév - 20:39

Sam semblait ne pas vouloir avouer où il avait passé la journée. En tout cas, une chose était sure, il était avec un fille. Dans le cas contraire, il aurait déjà dit ce qu’il faisait pendant la journée. Dean finit tout de même par le lâcher, évitant ainsi que les deux frères ne s’engueulent pour rien. Comme quoi, il savait s’arrêter quant il le fallait…parfois. C’était un peu le jour de chance de Sam car, ce jour-là, son frère aîné était d’humeur à travailler et se concentra donc volontiers sur ce meurtre sans explication. Il cessa donc de fredonner la mélodie de Metallica et se leva du lit, gardant la bouteille de bière à la main. Il s’approcha de Sam, prenant soin de ne pas se placer devant sa source de lumière, et écouta ce qu’il avait trouvé sur cette affaire étrange. Des noyades inexpliquées… hum, ça lui rappelait vaguement leur chasse au pirate fantôme qui ne s’attaquait qu’aux meurtrier. D’ailleurs, cela lui faisait également pensé à cette voleuse professionnelle qui avait demandé leur aide. Quelle femme, quel caractère!

- Un hollandais volant tu crois?

Dean semblait douter de ce qu’il avançait. Bien sur les noyades inexpliquées se cumulaient mais il n’y avait pas eu d’apparition de bateaux malgré la proximité avec la mer. Bien sur, il pouvait y avoir des dizaines d’autres créatures en relation avec l’eau. Il fallait donc choisir méticuleusement les informations. Sam avait heureusement déjà bien avancé dans les recherches sans pour autant trouver des corrélations suffisantes à une déduction.

- Ouais faudrait qu’on passe là-bas histoire de faire des relevés.

Il se dirigea vers l’armoire, l’ouvrit en grand et en sortit les tenues classe qui leur permettraient de se faire passer pour des représentants de la compagnie des eaux. Ils ne leur restaient qu’à les enfiler et à prendre les fausses cartes que Dean avait payé si cher (avec de fausses cartes de crédit bien sur). Et oui, les Winchester étaient de vrais professionnels quand il s’agissait de mentir sur leur identité. Cette fois-ci, Dean s’appellerait «Evan Claimb » et avait bien évidemment trouvé un nom stupide pour son frère. Il était bien sur trop tard pour modifier cette idiotie et Sam devait se contenter de ça, ne pouvant que râler…encore une fois. Cela faisait près de deux semaines que les deux frères n’avaient pas chassé ensemble et chacun d’eux vivait cela différemment. Pour sa part, Dean considérait que c’était une chance de partager encore une aventure avec son frère avant que le pacte ne le rattrape et ne l’amène tout droit en enfer. Son comportement était bien sur invivable pour Sam qui n’arrivait pas à comprendre pourquoi Dean prenait sa mort avec le sourire et même, le tournait en dérision. Peut-être était-ce alors un moyen pour lui de cacher sa peur de mourir et de laisser Sammy seul dans ce monde où régnait le mal, l’horreur et l’injustice. Arrangeant sa tenue, le sourire sur le visage, il dit à Sam:


- Alors Sammy, c’est quand que tu la revois?

Et oui, c’était trop beau pour être vrai. Il n’avait pas pu résister à l’idée de l’embêter une dernière fois avant de partir sur la route avec celui-ci. Il savait que Sam encaissait ce qu’il disait mais qu’au fond il devait sûrement le haïr pour ça. Dans un sens, Dean lui montrait qu’il s’intéressait à lui. C’était le bon côté de la chose. En revanche, il avait la fâcheuse tendance de vouloir contrôler sa vie amoureuse, le jetant parfois dans les bras de jeune femme, contre son gré. Pauvre Sammy! Heureusement que pendant le travail Dean cessait tout de suite ces plaisanteries pour se concentrer sinon, Sam aurait surement péter un cable. On pouvait même dire qu'il avait une résistance mentale exceptionnelle face à de telles remarques. Une personne normale aurait déjà frappé Dean depuis longtemps... ou essayait du moins. Il fallait donc que les deux frères se plongent à fond dans leur travail pour que tout cela cesse enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdar.superforum.fr/
Samuel Winchester
* MODO
avatar

Nombre de messages : 501
<b>Age</b> : 24 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 25/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: ///
Groupe: Chasseur
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]   Sam 2 Fév - 4:55

Sam fut soulagé de voir que son frère n’insistait pas face à son absence de la matinée. Il s’attendait à différente attaque dans les heures a venir mais l’affaire semblait l’intéresser. C’est ce qu’il appréciait chez son frère. Le fait d’être sérieux sur leur travail, si l’on peut appeler cela comme ça, était un point des plus soulageant chez le jeune frère. Le surnaturel était une bonne source de plaisanterie, pourtant Dean n’en faisait rien, ou alors très rarement. Sam lui en était reconnaissant. Bien que l’aîné avait parfois du mal à admettre certaines idées, pouvant être grotesque, émit pas son frère, il en restait pas moins ouvert. Il se souvenait par exemple de la jeune femme dans le coma qui rejouait les scènes des comptes des frères Grimm, il avait eu raison et Dean, bien que réticent au départ, avait été forcé de l’admettre. De toute façon, ils avaient appris que dans l’irréel, tout pouvait être grotesque, rien n’avait de limite. Il suffisait de voir le clown tueur dont le ridicule n’avait malheureusement pas tué. Sam qui avait eu preuve de l’excellente mémoire qu’avait eu Dean pour les femmes de la station service ou du centre commercial, ne fut pas étonné de l’avis de son frère. A vrai dire, il y avait pensé mais certaines choses ne coïncidaient pas. Alors Sam lui répondit simplement :

-Et bien, j’y ai pensé mais aucune victime n’a parlé de navire et si tu te souviens bien, les victimes du hollandais volant ne crachaient de l’eau que par la bouche. Ce cas là est différent, non seulement l’eau s’échappe de la bouche, des oreilles, des yeux et du nez, mais aucune trace d’eau n’est trouvée sur le sol, expliqua t’il.

En effet, seul la trace d’une coulée était visible sur la peau. Le liquide quand a lui avait disparu. Cela avait enlevé pas mal de créature dans la liste de Sam, mais il en restait encore pas mal à éliminer pour être sûr d’y venir à bout. Sam fut satisfait de voir son frère prendre les choses en main. Il aimait chasser avec lui et non se retrouver seul. Sans vouloir l’avouer, il voulait passer le plus de temps possible avec celui qui fut longtemps son modèle. Le sursis l’affectait beaucoup et même si Dean ne voulait pas en parler, lui avait du mal à le voir insensible à tous cela. Trop souvent il avait peur de le perdre lors des chasses, aujourd’hui il savait que le destin lui enlèverait sa seule famille dans trop peu de temps. A une époque, c’était lui qui avait été, en quelques sortes, condamné. Son rôle dans une entreprise du mal l’avait forcé a demandé a son frère de le tuer en cas de nécessité. Et a présent, le sentiment inverse allait se produire. Sam allait tuer son frère. Peut être involontairement, mais c’était bien pour lui que Dean avait échanger son âme. Il refusait de penser à tous ça, un peu comme son frère, mais il avait tellement plus de mal.

Dean prit la parole une fois de plus et ce pour évoquer cette mystérieuse absence matinal pour le plus grand regret de Sam. Chassez le naturel, il revient au galop. Pourtant Sam avait comme oublié qu’il ne devait pas lui en parler. La réponse venait comme si on lui demandait combien faisait deux plus deux. Sans faire plus attention, il prit l’uniforme, commença à répondre :
"vend… " Tout en lisant le passe, il s’interrompit et s’acclama haut et fort d’un air abasourdi par le niveau de la bêtise de son frère :

-« Jean Tube » ? Il montra le badge à son frère d’une manière outrée et annonça : Tu n’aurais pas pu trouver mieux Dean ?

Sam regarda désespérément le badge tout en secouant la tête. Dean avait l’habitude de le mettre dans des situations pas possible. Son grand frère trouver cela amusant. Cependant Sam ne pouvait s’arrêter de s’imaginer se présenter. L’effet devant une veuve pouvait être chaotique. Pourtant, comme à chaque fois, il ne s’imaginait pas laisser son frère y aller seul. Qu’il est un nom ridicule ou non, il assumerait les plaisanteries de son frère. Des plaisanteries qui ne faisait rire que lui.

-Est ce que tu sais que nous allons avoir affaire à une veuve ? Je vais avoir l’air de quoi moi ? Et je parie que c’est le seul qui te reste, dit il persuadé que la réponse demeurait dans sa question.

Et pourtant il attendait avant de mettre sa combinaison. Comme si il avait eu un espoir que son frère, par une bonté soudaine, lui donne quelque chose de plus raisonnable. Sam ne pouvait compter là dessus. Il avait toujours eu le droit à des noms farfelus pour le mettre dans des situations gênantes. Son frère pouvait bien profiter, il y aurait un jour ou il aurait sa propre revanche. Mais pour cela, il avait intérêt à se dépêcher. Avant d’enfiler quoi que ce soit, Sam ouvrit le tiroir de sa table de nuit et en retira un cordon d’alimentation. Il l’enclencha à son portable, puis brancha la prise afin de gagner un peu de batterie. Il songea à Alisen et au coup de fil qu’elle pourrait passer, mais cela, il n’en dirait rien à Dean. Rien que la rapidité dont il avait fait preuve pour la manipulation pouvait éveiller des soupçons.

_________________

Ton avenir, c'est le notre !
Si tu n'es plus, je ne suis plus !
Alors survis ou tu me tueras !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Winchester
* Do you really want to die?
avatar

Nombre de messages : 306
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 29/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir:
Groupe: Chasseurs
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]   Sam 2 Fév - 13:59

La thèse du hollandais volant était donc totalement écartée. C'était déjà ça de moins. Les victimes avaient du bien souffrir vu les causes étranges de la mort. Mourir noyé, sans que personne ne puisse intervenir... Quelle triste mort n'est-ce pas. C'était le genre de décès qui effrayait la majorité des gens, autant que de mourir étouffé, brûlé vif ou électrocuté. Pour sa part, Dean n'y pensait même plus car il savait déjà de quelle manière il quitterait ce monde: le chien des enfers arriverait, lui tournerait autour un instant et finirait par emporter violemment son âme en enfer. C'est sûrement dans ce cas là qu'on se dit que la mort par noyade est très agréable. Tout dépend de l'objet de comparaison de toute façon. Dean était déjà habillé, 'tout beau tout propre' comme on dit, et semblat avoir porté ce genre de costume toute sa vie. Une reconversion dans la compagnie des eaux serait-il possible? A la réflexion non. Allez on oublie tout ça et on se concentre sur le travail. Sam venait enfin de découvrir la farce de son frère valant peut-être bien celle de "l'inspecteur des bikinis". Dean adorait jouer avec les mots et il le montrait avec tout le monde, que ce soit pour taquiner son frère ou pour répondre à la police de façon insolente. Le respect n'était pas vraiment son fort et l'art oratoire était une technique que maitrisait à la perfection le plus âgé des Winchester.

- Avoue que c'est bien trouvé, hein Sammy.

"Jean Tube": cette retrouvaille le rendait presque fier. Il se félicita intérieurement d'avoir une idée aussi marrante. Pourquoi Sammy ne partageait pas son avis? Disons que le cadet avait tendance à être le sérieux de la famille et prônait plus que tout le respect et le sérieux. Entre les deux Winchester, lequel est l'ange à votre avis? Et oui voilà comment Sam paraissait aux yeux de son grand frère. Un ange qui veillerait sur lui et qui lui ferait la morale tandis que son côté démoniaque lui murmurait à l'oreille des idées pas très catholiques. Il valait donc mieux ne pas chercher à comprendre ce qui pouvait bien se dérouler dans la tête de Dean.

- Attends tu sais le prix qu'ils m'ont coûté ces badges!!! s'exclama Dean face à l'air désaprobateur de son frère.

Bien sur Sam savait très bien qu'au final c'était comme si Dean n'avait rien payé. Arnaqueur un jour, arnaqueur toujours. Mais bon leur travail n'était pas reconnu comme tel et donc les Winchester ne gagnait pas un sous. Comment pourraient-ils vivre si ils n'avaient pas cette technique de fausses cartes de crédit et fausses identités? Dans un sens, Dean ne faisait que reproduire ce que son père lui avait appris. Il avait toujours vécu ainsi et ne savait pas comment faite autrement. Son comportement était donc compréhensible, même si aux yeux de la loi il passait pour un criminel. En posant la fameuse question piège au beau milieu de la conversation, Dean avait réussi à extirper à Sam l'information qu'il voulait mais il s'était contenté de sourire discrètement, répondant à l'interpellation de son frère au sujet de sa fausse identité. Vendredi? Hum mais c'était bientôt. Quel tombeur ce Sammy! Faut dire il devait sûrement prendre exemple sur son frère vu qu'il n'avait pas de grosses expériences des femmes. Voilà comment Dean voyait son frère: un jeune inexpérimenté. Et pourtant, des deux hommes, Sam était sûrement celui qui réussirait le mieux à avoir une vie de famille. Dean avait apparemment peur de s'engager et préférait cumuler les histoires d'un soir, les ajoutant ainsi à une sorte de tableau de chasse déjà bien rempli.

Dean ne revint pas sur l'histoire du badge, montrant ainsi à Sam qu'il devrait se contenter de cette fausse identité. Absorbé par ses pensées concernant leur chasse, il ne remarque même pas que Sam se jetait sur son portable comme un adolescent attendant un SMS de ses amis. Qu'est-ce qui pourrait noyer sans laisser d'eau autour de la victime? Hum cette affaire était vraiment étrange et cela commençait à titiller la curiosité déjà grande de Dean. Tout en attrapant les clefs de son Impala pour les faire tourner autour de son doigt, il demanda à Sam:


- T'as vérifié l'histoire de la famille? Y'aurait pas déjà eu des morts par noyades par le passé? Peut-être que c'est un esprit vengeur. Non?

L'aîné des Winchester ne savait pas vers quoi se tourner car les preuves n'étaient pas des plus explicites. Bien sûr il aurait trouvé trop simple que le nom du tueur ait été inscrit sur les lieux du crime. Mais là, il était totalement dans le brouillard car c'était la première fois que lui et son frère se retrouvaient face à de tels évènements. Il espérait donc que leur virée chez la veuve éclairerait leur lanterne afin de dénicher le fameux tueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdar.superforum.fr/
Samuel Winchester
* MODO
avatar

Nombre de messages : 501
<b>Age</b> : 24 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 25/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: ///
Groupe: Chasseur
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]   Dim 3 Fév - 17:01

Sam avait une fois de plus levé les yeux au ciel d’un air dépité face à l’amusement de Dean qui semblait se féliciter de sa bêtise. Comment Dean pouvait penser que son jeune frère, cible d’une plaisanterie de mauvais goût, allait lui répondre que le nom était bien trouvé ? Ce n’était pas lui qui allait se présenter devant cette femme à fleur de peau avec le ridicule inscris sur son torse. Il aurait bien voulu voir Dean à sa place. En même temps, ce dernier serait moins gêné de se voir approprier un nom douteux devant une veuve que devant une jolie jeune femme. C’était ainsi que Sam voyait son frère et il ne pensait pas se tromper. Lorsqu’il lui parla du prix que ces badges lui avaient coûté, le jeune frère laissa échapper un soupir. Avec une fausse carte de crédit, qu’est ce qui était cher ? Alors il lui répondit avec son ton de voix légèrement fatigué de ses taquineries :

- Beaucoup de ton imagination sans doute.


C’était sortit naturellement comme une réplique du genre « tu veux du beurre sur tes tartines ». Sam était toujours placé entre le silence et certaines réponses au délire de son frère qui lui faisait comprendre que ses propos étaient assez lourds. Cependant, le plus jeune des frères n’agissaient jamais avec méchanceté. Les seules fois où il pouvait s’avérer coléreux concernaient la vie de son propre frère et la façon de celui-ci de faire comme si cela ne l’affectait pas. Oui, Sam avait pu être en colère ces fois là et à vrai dire, il avait souvent envie de lui reprocher ce mépris quand à sa vie mais se retenait pour éviter les sentiments de malaise ou les répliques amusées de Dean à ce sujet.

Il avait remarqué que Dean ne plaça rien d’autres sur les badges, il devrait se contenter de celui-ci. Intérieurement, il bougonna, ce qui affecta les traits de son visage. Il se retourna donc et vit son portable, il se rappela qu’il lui fallait le recharger et s’empressa de le faire. Après cette application, il prit un sac en dessous de son lit pour le mettre dessus et s’apprêta à y placer un bouquin écaillé par le temps qui proposait les différentes créatures reliées à l’eau. Il le feuilleta un peu avant et regarda les illustrations. Beaucoup ne concordait pas aux circonstances, malheureusement un nombre élevé était plausible avec le manque d’information qu’ils avaient. Le regard plongé sur quelques lignes, il écouta son frère, d’une oreille, lui demander s’il avait vérifié l’histoire de la famille. Bien sur, Sam avait fait ce genre de recherche bien plus tôt, pendant la nuit pour être précis. Il répondit sans prendre la peine de se retourner :


-C’est assez difficile à dire, monsieur Connors était orphelin depuis sa plus jeune enfance. Et ses parents ne sont pas morts d’une noyade mais d’un accident de voiture, expliqua t’il. C’est seulement à cet instant qu’il se tourna vers son frère et continua, livre encore en main. Il a ensuite été envoyé de famille d’accueil en famille d’accueil sans jamais trouvée de famille adoptive. Il n’a pas d’antécédent, pas de casier judiciaire et a eu une scolarité respectable. Il était décorateur d’intérieur et a épousé une riche héritière. Quoi d’autre ? Chercha t’il tout en regardant en l’air avant de reprendre. Ah oui, ce n’est pas un cas isolé, ou du moins j’ose m’avancer à ce sujet. On a retrouvé un homme allongé prêt de sa cheminée. L’autopsie a révélé la mort par noyade. Mais cette fois pas de trace d’eau sur le visage, et devine pourquoi ?

Il laissa son frère lui donner la réponse qui était réellement simple. Même un élève de collège pouvait y répondre. La chaleur de la cheminée avait effacé toute trace d’humidité sur sa peau mais n’avait pas pu enlever les preuves de noyade dans le corps, du moins, ce qui en restait. Malheureusement, ce deuxième cas n’apportait rien de plus. D’après les recherches de Sam, l’homme était situé bien plus loin sur le plan de Los Angeles que le cas dont ils s’intéressaient. C’était certainement la même créature, mais comment savoir si elle agissait seul à présent. Il avait peut être affaire à plusieurs choses. Feuilletant toujours le livre, Sam n’arrivait à avoir cette petite chose qui parfois lui dictait qu’il était tout près et aucune créature n’agissait à plusieurs. Il n’arrivait pas à mettre un nom, un visage à ce qui pouvait ce présenter à eux. Il aimait savoir, il aimait pouvoir réunir le nécessaire pour faire face à une attaque. C’était pour sa sécurité, mais aussi celle de son frère qui était la plus précieuse en ce moment. Car si même Dean n’avait plus que quelques mois à vivre, le cadet voulait profiter un maximum de son temps avec lui. Il ne pouvait pas l’empêcher de chasser, mais ces derniers temps, il fut un peu plus protecteur, un peu plus prévoyant, sans trop le montrer d’ailleurs car il savait que cela irriterait l’aîné.

Il referma soudainement et rapidement son bouquin qui laissa échapper un fin nuage de poussière, puis le plaça dans son sac avant de prendre l’uniforme et le regarder avec une sorte d’anxiété. Il l’enfila alors et se le regarda sur lui tout en dirigeant ses yeux jusqu'à ce fameux badge complètement dépité. Il regarda son frère sans trop relever la tête, avec un air de chien battu non voulu. On pouvait lire dans son regard toute son innocence et le martyr qui l’habitait.

_________________

Ton avenir, c'est le notre !
Si tu n'es plus, je ne suis plus !
Alors survis ou tu me tueras !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Winchester
* Do you really want to die?
avatar

Nombre de messages : 306
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 29/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir:
Groupe: Chasseurs
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]   Dim 3 Fév - 19:05

Ils venaient à peine de se lancer dans leur travail et pourtant les deux frères semblaient bien motivés et déterminés à résoudre cette étrange affaire. Au moins on pouvait être sûr qu'ils ne lâcheraient rien avant d'avoir tuer cette créature responsable de ces noyades. En effet, d'après ce que venait de lui dire Sam, ce n'était pas un cas isolé. Ils avaient donc à faire à une sorte de tueur en série qui agissait discrètement et sournoisement. Aux yeux de la police locale, ces incidents étaient aussi étranges que la combustion spontanée: les personnes étaient mortes seules, la cause de leur mort semblait improbable vu le lieu et surtout, il n'y avait aucuen trace de lutte ou de mutilation quelconque.

- La chaleur dégagée par la cheminée à fait s'évaporer l'eau. Pas très commun comme mort tout de même. C'est comme si l'eau venait de l'intérieur de leur corps... une 'noyade instantanée'... enfin on jugera tout ça une fois sur place.

Il resta silencieux pendant un instant, laissant par la même occasion Sam enfiler son uniforme. Il avait beau réfléchir, rien ne venait. En fait, plus il réfléchissait et moins son raisonnement lui paraissait cohérent. Il s'approcha de la fenêtre, observant l'extérieur, son regard se portant sur le panneau de l'hotel où était inscrit "no vacancy". Ensuite, ses yeux observèrent sa belle Impala. Il avait pris soin de la nettoyer quelques heures plus tôt et elle était désormais splendide (du moins à ses yeux). Il avait passé du temps à vérifier que tout allait bien sous le capot, tout en lui parlant de ses petits problèmes. Et oui, il parlait à sa voiture comme il l'aurait fait avec une petite amie. Cela pouvait paraître étrange mais elle ne l'avait pas quitté et elle était un cadeau de son père. Comment ne pas en tomber amoureux dans ce cas-là? Peut-être était-ce disproportionné mais cela lui permettait de vivre plus facilement, ressentant moins la peine et parfois le sentiment de solitude.

*Espérons qu'on ne t'abime pas*

Il s'écarta alors de la fenêtre afin de regarder Sam habillé de ce beau costume. Ce qu'ils pouvaient avoir la classe les Winchester! C'était d'ailleurs l'une des rares pensées où Dean mettait son frère à la même échelle que lui. D'habitude il y avait toujours un décalage entre eux deux, que ce soit pour la drague, la connaissance ou même la chasse. Ils étaient très différents et avaient des manières différentes d'agir et de penser; pourtant cela ne les empêchait pas de former un duo formidable, se complétant parfaitement, malgré quelques querelles sans grave incidence. Dean resta silencieux, laissa à son frère le droit de ne pas bénéficier de ses remarques... pour une fois. Sam lui faisait désormais cette fameuse tête de chien battu qui aurait fait craquer n'importe qui. Pourtant l'aîné des Winchester restait inflexible: il n'y aura pas de changement de badge. Il était trop tard pour cela de toute façon. Il lui dit, répondant donc à son regard de martyr.

- T'inquiètes pas Sammy, elle fera pas attention à ça. Les veuves ont tendance à ne pas écouter ce qu'on leur dise. J'espère juste qu'elle nous empêchera pas de rentrer.

Il s'arrêta alors, un sourire sournois se dessinant sur son visage. Il ajouta alors sur cet air que Sam connaissait bien:

- Au pire on lui rend 'visite' dans la soirée. Vers une heure du matin.

C'était à croire que pour lui tout se réglait avec des intrusions dans des domiciles privés. C'était, d'après Dean, la partie amusante de ce travail. Un peu comme un enfant qui jouerait à cache-cache avec ses camarades. Sauf qu'ici l'enfant en question serait majeur et avec de grosses responsabilités. Il arrangea une dernière fois son costume et demanda à Sam:

- T'es prêt? On peut y aller?

Dean semblait limite pressé de partir là-bas. Le plaisir de mener l'enquête peut-être. Il savait qu'il fallait saisir cette opportunité car les démons de cette ville étaient passés maître en discrétion et laissaient rarement des indices de leur passage. Tout pouvait passer pour des meurtres simples ou pour des suicides basiques. Il avait déjà les clefs en main, son portable dans sa poche et s'était rapproché de la porte, attendant que son jeune frère lui dise ces fameux mots qui donneraient le départ de cette chasse. Enfin un peu d'action accompagné de son frère. Rien ne leur échappat (ou presque) quand ils travaillaient en duo et cela leur permettait de partager encore quelques péripéties ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdar.superforum.fr/
Samuel Winchester
* MODO
avatar

Nombre de messages : 501
<b>Age</b> : 24 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 25/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: ///
Groupe: Chasseur
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]   Lun 4 Fév - 21:13

Comme il s’y attendait, Dean répondit à sa question avec exactitude. Il ne le prenait pas pour un cancre et pensait même que sur certain sujet, il était beaucoup plus intelligent que lui, mais il avait ce besoin sentir qu’il ne réfléchissait pas tout seul. Sans répondre oralement, son visage laissait apparaître que Dean avait raison. Et comme il disait, il ne restait plus qu’à aller voir sur place. Là, démarraient les pratiques hors la loi que Sam détestait tant. Elle était pourtant nécessaire. Mais de son passé étudiant, il retenait toutes les leçons qu’il avait pu suivre et il se rappelait du chemin qu’il voulait prendre aussi, celui du droit. Et voila à quoi il était résolu aujourd’hui. A enfiler un uniforme d’agent des eaux, avec un faux badge dont le nom inscris dessus devrait être interdit par la loi et allait se présenter comme de véritable imposteur devant une veuve qui avait autre chose à penser que de voir la compagnie des eaux débarquer à leur porte.

Elle ne le remarquerait pas ? Dean avait sans doute oublié les dieux païens qui avaient enlevés et tués un mari. Sam avait posé une simple question. « Où avez eu votre couronne de Noël ? ». C’était déplacé dans les circonstances, mais cela leur avait été d’une grande aide. Est-ce que ce nom « Jean Tube » n’était pas déplacé si l’on savait que s’était une imposture ? Est-ce qu’il servirait à quelque chose dans l’enquête ? Mise à part faire rire Dean, le rendre joyeux de sa connerie ? C’était bien ce dernier point qui ne mettait pas Sam dans une rage incommensurable. Quoi répondre d’autre a ses « ne t’inquiète pas » que des regards assassins. Sam voulait évoluer dans l’enquête et ce n’était finalement pas ce genre de détail qui l’en empêcherait. Et lorsque Dean lui précisa que si cela ne fonctionnait pas, ils iraient voir d’eux même pendant la nuit, il ajouta sur le qui-vive :


-Ouai, ben si ça te dérange pas, on va éviter de s’imposer par effraction. C’est une veuve. Elle à autre chose à penser que de s’équiper en alarme.
Il rajouta tout en sachant qu’il ne verrait pas où il voulait en venir. Oui Dean, Lorsqu’on perd la personne qui partage notre vie de tous les jours, on a du mal à trouver le sommeil. Ca va être très difficile d’être discret. Finit il en pensant à Jessica.

Il savait que son grand frère adorait s’imposer chez les gens à leur insu. Il trouvait ça amusant. Sam, lui, trouvait ça illégal. Son passé d’étudiant était encore encré, quoi qu’il fasse. Il prit son portable vérifia le niveau de sa batterie encore faible. Il montra son cellulaire à son frère avec une petite mine de pitié qui signifiait, « on ne peut pas attendre encore un peu ? », mais finit par se résoudre à le débrancher et à le fourrer dans son sac, tout en s’activant. Il annonça en pointant son index sur sa bouche :


- Juste une seconde !


Il chercha énergiquement dans son tiroir de table de nuit, puis sous le lit et finit par regarder dans un carton où était stocké différents objets pouvant leur servir dans certains cas. Il trouva ce qu’il cherchait et leva en l’air, afin de les montrer à Dean, deux bloc-notes de format A4 pour paraître plus convainquant. Il les mit dans son sac, puis referma celui-ci avant de le mettre à son épaule. Il parcoura une fois la pièce du regard puis se dirigea à la porte. Une fois de plus, il regarda la chambre et une sorte de grimace s’installa sur son visage. Sans détourner les yeux, il constata :

- Dean, il va falloir que tu songes à t’ordonner un minimum. On n’est plus dans un Motel, si tu veux que ça soit vivable, il va falloir faire un effort…

La chambre était comme séparée en deux. D’un côté, le lit de Sam et un certain périmètre, pas parfaitement rangé, mais agréable au regard. Plus loin, le lit de Dean et un tout autre périmètre avec journaux, paquet de chips ou de céréales traînant sur le sol et sur la couette, le lit non fait et les vêtements sales éparpillés. Lorsqu’ils étaient dans des chambres de Motel, cela ne dérangeait pas vraiment, on ne s’en rendait pas compte puisqu’ils s’en allaient aussi vite qu’ils arrivaient. Mais à présent, ils avaient un pied à terre, ils se devaient de la respecter. Sam termina en passant la porte pour atterrir dans le couloir. :


-…Si ce n’est pour éviter d’être poursuivi par des boîtes de céréale.


Pourquoi cette fin ? Peut être pour que son frère ne prenne pas la mouche. En procédant ainsi, il adoucissait le reproche fait à son frère. Il ne lui en voulait pas de se laisser aller ainsi, mais il se devait d’être honnête avec lui, ne serait ce que pour son hygiène de vie.

_________________

Ton avenir, c'est le notre !
Si tu n'es plus, je ne suis plus !
Alors survis ou tu me tueras !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Winchester
* Do you really want to die?
avatar

Nombre de messages : 306
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 29/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir:
Groupe: Chasseurs
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]   Mar 5 Fév - 9:04

Dean fut d’abord légèrement frustré d’entendre son frère lui faire des reproches sur l’entretien de la chambre. Ben quoi? Qu’est-ce qu’elle avait cette chambre? Ok y’avait peut-être un peu de bazar par-ci par-là mais bon c’était pas si terrible que ça. Si? Dean ne s’en rendait même pas compte car au fond il s’en fouttait royalement. Ranger ses affaires n’était pas une priorité et cela risquait de durer. Son frère termina cependant sa remarque par une petite plaisanterie tout droit tirée du rêve de Dean: la poursuite avec les boîtes de céréales. On pourrait s’y tromper mais ça paraissait effrayant de se faire poursuivre en attendant tout ces craquements et de voir d’énormes boîtes de céréales démoniaques vous poursuivre. Stupides mais effrayants, tels étaient la majorité des rêves de Dean. A y réfléchir un peu plus, il rêvait rarement… son sommeil était pourtant bien profond mais il se rappelait rarement de ses songes censés lui permettre d’extérioriser ses peurs et ses désirs. Pas étonnant qu’il pète un câble dans ces cas-là. Il adressa ainsi un sourire amusé à son frère en lui disant d’un ton mi-sérieux, mi-moqueur:

- Tu verras quand ça t’arriveras. Tu feras moins le malin Sammy. Quoi que toi ce serait plutôt ton ordi qui tenterait de te bouffer je pense.

Dean faisait ainsi référence aux longues heures que son frère passait devant son écran, à chercher des informations ou pour passer sur des sites fortement déconseillés au plus jeune. Bref, ne nous attardons pas sur un sujet aussi bouillant. Il s’imaginait Sam poursuivi par une horde d’ordinateurs maléfiques, avec sur son visage cette fameuse tête de martyr qu’il arborait si souvent. En voyant cette scène dans son esprit, Dean ne put s’empêcher d’échapper un petit rire discret. Il posa sa main sur la poignée, vérifiant une dernière fois qu’ils n’avaient rien oublié. Ils avaient des stylos, des blocs notes (et oui Sammy pensait toujours à tout. Heureusement qu’il était là sinon les deux frères auraient souvent eu du mal à être crédibles malgré leur bonne improvisation). C’était donc bon, ils avaient tout. Dean ouvrit la porte et se dirigea dans son Impala accompagné de Sam. Bien sûr, il ne put s’empêcher de mettre de la musique. Loin d’être une musique appréciée par les gens qu’ils étaient censés représenter (c’est-à-dire des gens très sérieux et investis dans leur travail), la mélodie de Metalicca s’éleva dans la voiture, pour le plus grand bonheur de Dean qui commençait déjà à tapoter son volant en chantant. Ok, c’était peut-être pas un super chanteur mais bon il connaissait les paroles, c‘était déjà bien.

Il démarra bien sur la voiture écoutant le bruit mêlé de la musique et du moteur. Il avait donc ici les deux sons qu’ils adoraient. Quel beau concert! La maison de la veuve n’était pas située bien loin mais nécessitait tout de même de prendre l’Impala afin d’y arriver vite. Dean se dit alors qu’il devrait garer la voiture non loin de la propriété de cette femme, afin qu’elle ne voit pas leur voiture de ‘fonction’ mais qu’elle soit assez proche pour y accéder sans avoir à marcher plus d’un quart d’heure. Tout une technique! Il leur fallut environ cinq minutes pour arriver; Dean passa d’abord devant la maison en question mais ne s’arrêta, afin de se garer dans l’allée voisine. Les frères Winchester descendirent de la voiture, arrangeant une dernière fois leur costume. Ils marchèrent jusqu’au seuil de la porte, leur bloc note en main et déjà ce sourire colgate typique des vendeurs, mais qui leur donnait cependant un air de personnes compétentes (car ils n’en avait que l’allure il faut l’avouer. Les ‘tubes’ et les conduits d’eau s’étaient pas du tout dans leur curriculum vitae, même si ils avaient acquis des connaissances dans de nombreux domaines.) Dean jeta un coup d’œil furtif sur la maison (repérant ainsi la position des différentes fenêtres et portes) et appuya sur la sonnette.

Dringggg

Une petite mélodie s’échappa donc quand son doigt pressa le fameux bouton indiquant leur présence et le désir de vouloir parler à la propriétaire. Ils espéraient bien sur que tout se déroulerait bien afin qu’il n’y ait aucun problème lié à leur identité. Mais bon Dean avait commandé des faux badges imitant à la perfection les originaux et étaient donc des objets sûrs (hormis le détail des noms bien sur…). Ils ne savaient pas encore à quoi ressembler cette femme et seul Sam connaissait sa voix. Comment allait-il réagir lorsqu’il se retrouvait face à cette pauvre veuve qu’il avait eu au téléphone et qui l’avait sermonné par la même occasion? Ayant l’habitude de faire ce genre de coup foireux avec son frère, Dean se doutait que Sam ne laisserait rien paraître et jouerait le jeu jusqu’au bout. Elle n’y verrait que du feu, ça c’était sûr. L’art oratoire se transmettait apparemment chez les Winchester et faisait d’eux de véritables manipulateurs et menteurs. Ils savaient utilisé les termes appropriés, accompagnant leurs phrases par les bons regards et autres mimiques, afin de séduire, persuader, énerver, bref afin de créer n’importe quel comportement chez autrui. Une véritable prouesse il fallait l’avouer car l’esprit humain était bien complexe et pouvait empêcher d’apprendre des choses importantes lors de leurs enquêtes.

La maison était assez grande et paraissait bien calme et silencieuse. Rien ici ne pouvait montrer qu’il y avait eu un mort dans les jours précédents leur visite. Seules les plantes de ce jardin semblaient dépérir par un excès d’eau. La veuve avait du tenter de soigner sa peine en passant ses journées à tenter d’apporter du soin à ses plantes vertes… elle avait sûrement du fini par les noyer à force de les arroser. Comme quoi la main verte se perd très vite si on a plus l’envie de vivre soi-même. Les dalles de pierre, composant l’allée que les Winchester avaient empruntés pour rejoindre la porte, étaient parfaitement propres et aucune mauvaises herbes ne semblaient vouloir y pousser. Il en était de même avec les murs qui étaient nus de toute mousse. Tout était donc en parfait état. Il n’y avait pas de marques de présence démoniaque de n’importe quelle sorte et le voisinage semblait tout aussi calme et paisible. Encore une fois, les frères Winchester comprirent que la veuve était sûrement l’une des rares personnes à parvenir à leur apporter des réponses à cette énigme qui n’avait apparemment nu queue ni tête. C’était un véritable casse-tête qu nécessitait de la patience, beaucoup de patience.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdar.superforum.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un retour tardif (PV: Sam) [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUPERNATURAL DEVIL'S GATE :: LOS ANGELES - SUBURBS & OUTSKIRTS :: * PACIFIC HOTEL RESTAURANT-
Sauter vers: