HUNTERS. DEMONS. ONE QUEST.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pensive [Jo] {Clos}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lenore

avatar

Nombre de messages : 175
<b>Age</b> : 25 ans [84]
<b>Profession</b> : //
Date d'inscription : 25/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: /
Groupe: Leader d'un groupe de vampire
Relations:

MessageSujet: Pensive [Jo] {Clos}   Dim 27 Jan - 13:05

Quatre jours…. Oui quatre jours qu’elle était dans cette grande ville qu’était Los Angeles. La raison de sa venue ? C’était pour aider deux chasseurs qui étaient connus dans le milieu. Ces deux personnes qui étaient frères lui faisaient penser à Riff et elle. Oui elle avait été un chasseur même si elle était plus située vers l’exorcisme, chose dont elle n’avait jamais parlé à quiconque et cela allait continuer. Elle qui était un être des ténèbres aidait les chasseurs pour défendre les hommes, c’est incroyable à croire n’est ce pas ? Pourtant c’était la stricte vérité, elle qui existait depuis 84 ans dans ce monde qui donnait l’impression d’en avoir 25, était le chef d’un groupe de vampire. Ce n’était pas beaucoup de personne qui savaient qu’il existait de toute façon pour la plupart des chasseurs, exorcistes et humains c’était impossible que des êtres de la nuit puissent agir pour le bien. On ne pouvait pas leur en vouloir complètement puisque de nombreux vampires ne faisait que tuer, pire que des bêtes qui se jettent sur leur proie pour s’abreuver de leur sang. En pensant à cela, elle eu un léger dégoût, elle n’aimait pas le sang. La vérité c’est que dès son plus jeune âge surtout à partir du moment qu’elle savait marcher elle avait vu trop de sang, surtout quand elle s’était retrouvée couverte du sang de son père… Lenore qui marchait tranquillement vers le lac qui était près de la forêt et de son repère, pensait à diverses choses. Le soleil était en train de se coucher, c’était le bon moment pour sortir, bien entendu les membres de son groupe dormaient paisiblement. C’était toujours elle, la première levée c’était devenue une habitude, à vrai dire elle ne craignait pas la lumière du soleil comme les légendes urbaines le disaient. Le soleil n’avait pas raison sur eux, cela lui arrivait de sortir en pleine journée, mais elle avait une ombrelle et des lunettes de soleil avec elle. Le soleil dans une heure ne serait plus peut être que c’était pour cette raison qu’elle était sortie, oui elle voulait voir le coucher de soleil même si cela lui faisait mal aux yeux. Sans parler que, en agissant comme cela, elle donnait l’impression d’être une humaine normale. Car même si leur race ne craignait pas les rayons du soleil, une très grande majorité ne sortait que la nuit un peu comme sa petite troupe. Lenore était vraiment contente de pouvoir aider des vampires qui ne voulaient pas tuer, elle voulait les aider comme une personne chère à ses yeux l’avait fait pour elle.

Tout avançant et en arrivant presque à destination, avec un visage paisible elle se disait que ce serait bien que les hommes et humains puissent cohabiter. Mais ce n’était qu’un rêve éphémère, comment pourraient-ils co-exister ensemble ? Surtout qu’avec un autre groupe de vampire qui se trouvait dans cette ville était là pour cette fameuse clef Yevnah ! Mais d’après ce qu’elle avait remarqué quelques chasseurs s’étaient tournés vers le mal, comme quoi même les humains pouvaient se montrer avides. Oui le côté humain réservait des surprises, nombreux étaient ceux qui étaient attirés par la puissance, après on disait des êtres surnaturels pourtant la nature humaine était loin d’être parfaite. Même chez les personnes qui sont sensées faire parties du bon côtés se retrouvent à faire le mal, tout ça parce qu’ils veulent la force ayant peur que les démons dirigent ce monde. Enfin c’est ce qu’ils sortent comme excuses car, la réalité était tout autre.. La vérité c’était qu’ils avaient tellement peur de mourir qu’ils voulaient le pouvoir pour avoir la vie éternelle ou alors pour diriger le monde, tous êtres humains avaient peur de mourir chose qui était compréhensible pourtant elle, n’avait même plus peur. Non à une époque elle avait eu peur c’était au moment où elle s’était faîte capturée et transformée en cet être qu’elle était aujourd’hui.. Pourtant quand on était chasseur il fallait se préparer à cette éventualité, mais elle avait combattu de toutes ses forces pour garder sa lucidité d’ailleurs elle désirait mourir ce jour là.. Finalement à force de penser à tout ça elle arrivait devant le lac où on pouvait sentir que la chaleur du soleil faiblissait, la jeune femme du moins qui en avait l’apparence profita de cette lumière. Elle avait la sensation d’être une femme normale alors que c’était loin d’être le cas, qu’importent les époques, il y avait des choses qui ne changeraient jamais. C’était triste de se dire que, bien qu’avec son groupe elle ne se nourrisse pas de sang humain mais de bétail les gens continueraient à les dénigrer et les pourchasser. Peut être parce que c’est de nature humaine de continuer à s’accrocher aux croyances, et à rejeter la faute sur des êtres qu’on a vite préjugés dans la catégorie du mal puisqu’ils sont différents. Lenore comprenait ça aussi, pourtant elle ne baissait pas les bras elle voulait montrer qu’il y a des êtres qui méritent de vivre même si elle par moment ne voulait plus être de ce monde… Mais elle ne le montrait pas, elle n’avait pas le droit de se montrer égoïste, elle devait continuer à penser comme à son habitude à la sécurité des siens.

Jamais tant qu’elle n’aurait pas tout fait pour prouver que les vampires de son groupe soient bénéfiques, elle devait se montrer forte, elle ne laisserait jamais tomber un seul membre. Puis elle devait une énorme dette envers deux chasseurs alors c’était pas le moment de flancher, tant qu’elle ne leur a pas rendu ce qu’ils lui ont donné elle continuera à se battre.. Soudain quelque chose attira son attention, elle entendit des bruits de pas qui se dirigeaient vers elle. Peut être que ce n’était pas pour elle, mais que c’était juste pour pouvoir se balader et profiter de la vue que le soleil offrait même à cette époque de l’année. Pourtant cela ne l’empêcha pas de se concentrer pour sentir l’odeur de cette personne, soudain elle l’a reconnu aussitôt. Ce n’était pas une ennemie mais, ce n’était pas non plus un allié. A vrai dire la personne qui approchait elle ne l’avait croisé que deux fois et toutes deux ne se sont jamais véritablement adressées la parole. Lenore connaissait comme cette jeune femme, oui parce que c’était bien une jeune femme ou plutôt jeune fille qui plus est était chasseur… Le chef des vampires ferma les yeux quelques secondes et quand elle la sentit arriver elle dit d’un ton calme :


-Une jeune fille seule ne devrait pas se trouver ici quand c’est bientôt la nuit ! Car on ne sait jamais sur qui on peut tomber..

Puis elle décida de se tourner pour se trouver face à face avec cette jeune chasseuse, à vrai dire ce qu’elle venait d’annoncer était juste une sorte de prévention. En tout cas ce n’est pas avec qu’elle que la chasseuse sera en danger, Lenore n’avait jamais tuer d’humains, à part ceux qui étaient possédés mais, ça c’est une autre histoire … Ca lui faisait drôle de se retrouver devant cette nouvelle arrivante, pas qu’elle en avait peur au contraire c’est juste, qu’elle savait pertinemment que cette dernière se posait pleins de questions à son sujet. Mais, en réalité cela l’amusait de rester mystérieuse même à son groupe elle n’avait jamais avoué la raison de ne pas vouloir tuer d’êtres humains. Puis toujours le visage neutre et sur un ton calme :

-Bonsoir Jo Harvelle c’est bien ça ? Je n’aurais pas cru que je te croiserais ici… Ne prend pas mal ce que je viens de dire c’est juste pour te prévenir même si je m’en doute que tu sois au courant.. Quoi qu’il en soit, je ne te ferais rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joanna Harvelle
* ADMIN FONDATRICE Determined Huntress
avatar

Nombre de messages : 398
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Profession</b> : Serveuse au Roadhouse
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R108
Date d'inscription : 13/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: //
Groupe: Chasseuse
Relations:

MessageSujet: Re: Pensive [Jo] {Clos}   Lun 28 Jan - 20:59

La forêt avait un aspect des plus inquiétants, pourtant Joanna n'en avait pas peur. Comme d'habitude, elle ne sortait jamais sans porter quelques armes. Il s'agissait d'une précaution indispensable pour un chasseur, comme la jeune femme avait pu l'apprendre durant ses nombreuses traques de l'année passée. Faisant fi des brindilles qui cassaient sous le poids de ses chaussures, la blondinette était complètement plongée dans ses pensées. Pourtant, elle savait exactement où elle se rendait : Silver Lake. Pendant plus de dix minutes cet après-midi, Jo avait regardé la carte trouvée sur Internet qui lui permettrait de rejoindre la rive sans se perdre au milieu des feuillages. Une chose plutôt malaisée, surtout pour quelqu'un qui venait tout juste de débarquer dans la Cité des Anges. Mais Jo était une aventurière et rien ne pouvait l'empêcher de n'en faire qu'à sa tête. Et si elle avait décidé de voir le coucher de soleil sur Silver Lake en cette froide soirée de janvier, alors ce serait à cet endroit qu'elle se trouverait lorsque l'astre offrirait ses derniers rayons à la Terre.

La jeune femme se sentait d'une humeur plutôt tristounette. Cela faisait entre deux à trois semaines qu'elle était arrivée ici, dans un lieu qu'elle n'avait encore jamais visité. Pourtant, ce n'était pas n'importe quelle ville puisqu'il s'agissait de Los Angeles. Il avait fallu que cette maudite Clef quitte l'Enfer, et bien entendu, aucune chance pour qu'elle se trouve dans un lieu bien précis. Désormais, tous les chasseurs se regroupaient pour mettre la main sur Yevnah avant que les démons ne le fassent. Jo était tout à fait consciente des conséquences que cela pourrait avoir sur le monde et les humains : ce serait tout simplement la fin. Quel serait le premier but pour une créature du Mal une fois tout ce pouvoir entre ses mains ? La réponse était plutôt claire, et elle n'était pas agréable à entendre... Alors pour aider, et aussi parce qu'elle faisait partie du surnaturel depuis sa plus tendre enfance, Joanna avait choisi de se rendre à Los Angeles avec sa mère Ellen. Une autre raison l'y avait poussée, et même si elle ne l'avouerait jamais à personne, la blondinette le réalisait très bien : Dean. La dernière fois qu'ils s'étaient vus un peu moins d'un an auparavant, le chasseur avait promis à Jo qu'il la rappellerait avant de courir sauver son frère. Elle savait qu'il ne le ferait pas, et bien entendu son téléphone ne sonna jamais pour afficher le prénom de l'aîné des Winchester sur son écran. Pourquoi l'avait-il tenue éloignée ? Pourtant, elle aurait juré ne pas le laisser si indifférent à un certain moment...

*Tu devais rêver je cr...*

- Aïe ! Saleté de **** ! jura la jeune femme, sa rattrapant au dernier moment grâce à un tronc d'arbre.

Sa chaussure venait de se prendre dans des épines de Dieu seul savait quelle plante, et Joanna avait bien falli s'étaler de tout son long. Bon sang, mais où était ce foutu lac ? Elle aurait juré que c'était par là... Reprenant son souffle tout en essayant de calmer les battements de son coeur, accéléré par l'énervement, Jo se dit que si jamais elle devait se perdre dans ce bois, sa mère ne le lui pardonnerait jamais. Elle qui avait toujours tenté de rassurer Ellen en lui affirmant être prudente lors de ses chasses... Sa génitrice ne la croirait plus s'il s'avérait qu'un tel événement arrive. Etait-ce de la prudence que de traverser un bois pour se rendre à un lac tout à fait accessible par un chemin déjà tracé !? Certes non, et d'ailleurs Jo se mit à se maudire pour sa mauvaise idée. Pourquoi n'avait-elle pas pu choisir ce fameux chemin plutôt que de se compliquer la vie ? La raison résidait dans son humeur du jour : triste. Elle ne voulait pas rentrer au Roadhouse ni se retrouver en compagnie de quiconque. Une grande marche solitaire lui ferait donc le plus grand bien, du moins était-ce ce à quoi elle avait pensé cet après-midi, assise sur le lit de sa chambre d'hôtel, son ordinateur portable sur les genoux...


*J'aurais mieux fait d'y réfléchir à deux fois. Enfin, tant que j'arrive pour le coucher de soleil, ça devrait pas être un problème pour le retrour, cette fois je passerais par la route !*

Jo leva les yeux, mais on ne distinguait qu'à peine le ciel à travers cette épaisse fourrure verte. D'après ce qu'elle pouvait constater avec les indices en sa possession, il lui restait tout de même un peu moins d'une heure pour arriver à destination. Pas de quoi paniquer donc. Sauf si elle devait dormir ici à cause de son incapacité à repérer la bonne direction. Décidant que ce genre de songes était largement moins préférable à ses pensées précédentes, la chasseuse décida de retourner à sa préoccupation première : son arrivée à Los Angeles, et "Comment comprendre le comportement actuel de Dean en 10 leçons". Non mais c'était vrai quoi, depuis qu'ils s'étaient revus, d'abord au Roadhouse puis à d'autres occasions, le jeune homme semblait distant avec la miss Harvelle. La raison lui échappait totalement, mais quelque chose lui disait qu'on lui cachait un truc. Sam semblait parfois mal à l'aise en sa compagnie, surtout quand Dean faisait des allusions que la blondinette ne saisissait pas. Loin d'être le genre de femme à mâcher ses mots, Joanna avait voulu comprendre mais son petit doigt lui soufflait que cette fois, un coup de gueule ne suffirait pas à la mettre au courant. Que se passait-il dans la vie des Winchester ? Une question qui ne trouverait pas de réponse de sitôt...

- Bon, c'est décidé, si j'arrive au lac dans moins de dix minutes, j'en parle à Sam à la première occasion ! s'encouragea-t-elle en hochant la tête, bien qu'elle soit complètement seule.

Et il ne lui fallut pas plus de sept minutes chrono pour apercevoir enfin la berge. Jo n'eut cependant pas eu le temps de penser à la promesse qu'elle venait de se faire : une femme qui se trouvait un peu plus loin lui adressa la parole. La chasseuse se mit aussitôt sur ses gardes, restant en retrait mais se sachant un point faible : son interlocutrice avait beau lui tourner le dos, elle l'avait sentie venir... Qui était-elle ?


-Une jeune fille seule ne devrait pas se trouver ici quand c’est bientôt la nuit ! Car on ne sait jamais sur qui on peut tomber..

Sans blague ! Comme si la propre fille de William Harvelle n'en était pas consciente. Cette dernière aurait bien voulu rétorquer un truc, mais la personne dont elle ne pouvait pas voir le visage quelques secondes plus tôt se retourna soudain, dévoilant son identité. Comment Jo n'avait-elle pas pu reconnaître sa voix !? Lenore, la fameuse vampire qui ne buvait pas de sang humain et à laquelle Sam semblait faire absolument confiance. Mais était-elle vraiment bien placée ? Lenore et son groupe étaient-ils tous ce qu'ils prétendaient être : innocents ? Joanna, élevée dans l'idée que les démons étaient tous des méchants, avait bien du mal à y croire. Mais elle avait décidé de laisser à Lenore le bénéfice du doute, juste parce que Sam semblait l'apprécier. Ce soir, la blondinette n'était pas venue au lac pour discuter avec une vampire, mais après tout, cela pourrait s'avérer bien plus instructif qu'un simple coucher de soleil...

- Bonsoir Lenore, répondit-elle alors, esquissant l'ombre d'un sourire. Il paraît oui... Sam a vraiment confiance en vous, et bien que j'aie du mal à imaginer des vampires complètement innocents de tout meurtre, je sais les Winchester assez intelligents pour comprendre quand on les mène en bateau. Visiblement, ce n'est pas votre cas et c'est tout à votre honneur...

Joanna n'avait pas franchement l'habitude de parler de cette façon, mais il ne fallait pas oublier que la vampire qui se trouvait devant elle était âgée. Elle ne savait pas de combien exactement, même Sam semblait l'ignorer - quoi qu'elle ne lui ai pas demandé récemment - mais rien que le fait de savoir que Lenore avait traversé de nombreuses décennies suffisait à apporter le respect. Bien sûr, toute l'histoire concernant son innocence n'y était pas pour rien non plus. La chasseuse s'approcha de Lenore, sans se presser, détendant ses muscles qui s'étaient mis à l'affût du danger. Puis elle s'assit sur le sable rude de cette plage désertée et leva les yeux vers la vampire.

- Si vous n'êtes pas pressée... On pourrait peut-être parler un peu.

_________________

AVA by Sam / ICONS (c) Lily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devils-gate.forumpro.fr
Lenore

avatar

Nombre de messages : 175
<b>Age</b> : 25 ans [84]
<b>Profession</b> : //
Date d'inscription : 25/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: /
Groupe: Leader d'un groupe de vampire
Relations:

MessageSujet: Re: Pensive [Jo] {Clos}   Mar 29 Jan - 19:53

On pouvait voir sur le visage du vampire un visage calme, elle portait une veste en laine de couleur bleue, avec un haut blanc ainsi qu’un simple jean. A la voir comme cela on ne dirait pas que c’était un vampire. Elle regardait cette jeune fille dans les yeux, elle ne montrait pas ses sentiments, elle restait neutre pourtant, elle finit par esquisser un léger sourire. Jo Harvelle elle avait entendu parler de son père et ne l’avait jamais rencontré. Il y avait tant de personnes finalement qu’elle ne connaissait d’une certaine façon, c’était bien mieux. Puisque si elle ne s’était pas tenue tranquille en arrivant aux Etats d’Amérique elle ne serait certainement plus de ce monde… C’était une pensée qui en soit n’apportait rien de bon et pourtant, dans un sens cela la rassura. Puisqu’elle n’aurait pas rencontré les deux jeunes chasseurs Winchesters. Il faisait vraiment un temps magnifique, c’était calme on entendait des bruits causés par les oiseaux et cette petite brise qui soufflait. Lenore porta une main sur son visage pour mettre quelques mèches de cheveux derrière l’une de ses oreilles. Elle vit Jo esquissait quelque chose qui ressemblait à un sourire, c’est sûre que ce n’était pas une joie de pouvoir parler avec un être maléfique. Du moins c’est ce qui se disait sur eux. Beaucoup oublier qu’avant de devenir cette espèce ils étaient de simples humains pour la plupart. Bien entendu il y avait des vampires qui avaient étaient peut être un ancien empereur mais, même avec ce haut rang ils restaient quand même des êtres humains. Elle-même avait accueillit des vampires qui ne connaissaient pas l’existence du surnaturel et ne le connaissait que depuis qu’ils étaient transformés… Beaucoup avaient déjà tué par le passé mais, l’essentiel c’était qu’ils essaient de se rattraper en changeant. Puisqu’ils s’en voulaient parfois il fallait aussi savoir pardonner les choses passées… Le chef des vampires pensait à ça mais, elle ne pourrait pas pardonner si ici et maintenant elle apprenait qu’un des siens s’en était prit à un humain. Non elle n’essaierait même pas de connaître la raison car, pour elle cela signifierait aussi qu’ils lui auraient mentis quand ils lui ont dit qu’ils ne voulaient plus tuer…

Elle écoutait Jo et cela lui faisait drôle qu’une chasseuse lui parle de cette façon, elle en avait l’habitude avec son clan si on pouvait appeler ça de cette façon. Mais les chasseurs qu’elle avait rencontré par le passé la tutoyer mais, contrairement à Sam et un peu à Dean c’était pour lui dire des choses horribles. La traiter de monstre par exemple ce qu’elle n’était qu’en surface puisqu’au fond ce n’était pas le cas, nombreux étaient ceux qui jugeaient sur l’apparence normal que beaucoup de chasseurs se fassent avoir. Enfin d’une certaine façon cela l’amusa qu’elle la vouvoie c’est vrai qu’elle était bien plus vieille que ce qu’elle faisait d’apparence, mais, c’était aussi les choses qu’elle lui disait. En effet Sam avait confiance en elle et elle ne le savait que trop bien comme, le jeune garçon avait toute sa confiance aussi. C’était la seule personne avec laquelle elle savait que quoi qu’elle lui dise il arriverait peut être à comprendre. Mais surtout il lui offrait son amitié et elle le lui avait donné la sienne. Pour Dean qui était le frère aîné de ce dernier c’était tout autre chose à vrai dire. Comme la jeune fille malgré qu’elle essayait de faire bonne figure devant elle, il avait du mal et ne se faisait surtout pas à l’idée qu’elle puisse être innocente. Pourtant elle, elle était vraiment innocente à part le fait qu’elle tuait du bétail pour se nourrir.. D’ailleurs la jeune chasseuse venait à l’instant de lui affirmer ce qu’elle pensait. Elle ne lui coupait pas la parole préférant la laisser à l’amie des deux chasseurs à qui elle devait la vie. Finalement elle finit par lui dire que c’était tout en son honneur qu’elle ne mène pas ses amis en bateau, vraiment la jeunesse surtout celle d’aujourd’hui l’amusait d’une certaine façon. C’est vrai qu’à cet âge là on est curieux et on veut avoir des réponses aux nombreuses questions qu’on se pose, elle ne lui avait pas posé de question mais, c’était l’impression que la jeune fille lui faisait. Oui en apparence elle ne posait pas de questions mais dans sa tête il y en avait certainement. Cette jeune fille bien qu’elle ne la connaissait pas lui laisser au moins le bénéfice du doute apparemment, c’est une chose pour laquelle en son for intérieur elle la remercia. Lenore n’était pas le genre de personne à forcer les gens à la croire, de toute façon c’était connu que plus on insisté plus, on avait l’effet inverse. Elle n’était surtout pas en réalité une personne qui aimait se justifier pour ses actes, d’ailleurs les vampires de son groupe l’avaient bien compris. Mais finalement voyant qu’elle avait terminé de parlé elle dit sur un ton calme avec un fin sourire dessiné sur son visage aux traits fins :


-Merci de ce compliment si c’en est un ! Je comprend ta méfiance envers moi et les membres de mon groupe surtout quand on sait ce que la majorité font aux humains.. En tout cas j’aime bien ta franchise et que tu n’arrives pas à t’imaginer que je ne puisse pas me nourrir de sang humain Dean Winchester est pareil…

Oui elle était franche dans ses propos, c’était une personne assez ouverte et puis elle aimait la franchise, franchise que cette fille possédait. C’était un trait de caractère qu’elle appréciait chez les personnes, c’est pour cela qu’elle s’était sentie le besoin de lui dire. Comme elle le disait aux personnes qui l’étaient. Finalement elle décida de se retourner vers le lac pour apprécier la vue que le lac donnait mais aussi, parce qu’elle ne voulait pas obliger une personne à rester parler avec elle si elle ne le désirait pas. Ce n’était pas une question d’être malpoli elle-même, avait reçu une éducation très stricte en plus de son enseignement… Finalement en fermant les yeux avec un petit sourire elle sentit Jo s’approchait d’elle et s’asseoir dans le sable, elle n’avait pas besoin de les ouvrir pour sentir le regard de la jeune fille posée sur elle. La jeune femme d’apparence fût un peu agréablement surprise que la jeune humaine veuille parler avec elle, de toute façon de son côté elle n’avait rien de prévu même si elle n’avait pas eu l’idée de parler avec un chasseur en ce moment. Lenore décida de sentir la douce odeur de la nature avant d’ouvrir ses yeux, c’était une odeur agréable et douce. Vraiment la nature était vraiment un endroit des plus appréciables pour avoir une conversation, pour penser à diverses choses sans être déranger et pour se dire que sur la terre il existait des endroits qui étaient magnifiques. Toujours debout les mains et les bras le long de son corps élancé elle finit par dire après ces quelques minutes de silences qu’elle avait apprécier :

-Non au contraire ça ne me dérange point… Tu veux qu’on parle de quoi ? Même si je me doute que tu te demandes pour quelle raison je ne bois pas de sang humain… Tu es libre de le croire ou non mais je n’ai jamais tué d’humain dans cet état….

Effectivement elle n’avait jamais mordu un seul humain, mais si elle venait de sortir cela c’était parce que nombreux se posaient la question les vampires qu’elle fait entrer dans son groupe lui avait posé la même question. Bien entendu elle se doutait qu’il y avait de fortes chances que Jo ne croie pas à ce qu’elle venait de lui révéler, mais si elle avait autorisé Jo à rester c’était aussi pour connaître d’avantage cette jeune femme. Il y a de nombreuses choses qu’elle ne parlerait pas, puisqu’elle n’était pas vraiment le genre de personne à se dévoiler à un inconnu. Mais, Lenore voulait aussi comprendre ce que ressentait un chasseur de s’apercevoir qu’il y avait des choses qui sortaient de l’ordinaire en ce qui concernait les démons. Ou peut être parce qu’elle lui faisait penser un peu à Dean Winchester et qu’il était aussi intéressant de connaître ce que les gens ressentent envers vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joanna Harvelle
* ADMIN FONDATRICE Determined Huntress
avatar

Nombre de messages : 398
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Profession</b> : Serveuse au Roadhouse
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R108
Date d'inscription : 13/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: //
Groupe: Chasseuse
Relations:

MessageSujet: Re: Pensive [Jo] {Clos}   Ven 1 Fév - 1:28

Joanna n'arrivait toujours pas à croire ce qu'elle était en train d'entendre. Une vampire l'avait remerciée. Ce n'était pas n'importe quelle créature buveuse de sang, il s'agissait de Lenore, mais la chasseuse ne cessait de s'étonner seconde après seconde. Beaucoup de questions tournaient et s'entremêlaient dans son esprit. La plus importante consistait en la raison pour laquelle Lenore ne se nourrissait pas sur les humains. Qu'est-ce qui différenciait les autres vampires de son groupe ? Depuis toute petite, Jo avait reçu une éducation stricte sur la chasse. D'abord par son père, puis par les paroles qu'elle captait des différents clients "spéciaux" de l'ancien Roadhouse. Ainsi, de nombreuses choses s'étaient gravées dans son cerveau, et parmis celles-ci se trouvait une affirmation concernant les vampires : tous n'étaient guidés que par leur envie de sang, et il ne fallait faire aucune concession quand on se retrouvait en face de l'un d'eux. En gros, ils étaient mauvais et meurtriers, chacun d'entre eux. Alors pourquoi aujourd'hui Joanna faisait-elle face à Lenore ? Il n'était pas bien difficile de comprendre ce que la blondinette était en train de vivre : sa rencontre avec la leader de tout un groupe de vampires "gentils" avaient bousculé ses principes les plus profonds. Pour elle, c'était comme si l'on disait à une quelconque personne que le soleil était bleu, ou que la Terre n'était pas ronde mais carrée. Cela faisait si longtemps que Jo croyait en la culpabilité des buveurs d'hémoglobine que même si on lui apportait la preuve sur un plateau que Lenore était vraiment innocente, elle n'était encore pas sûre d'arriver à y croire. Et pourtant... Pourtant, cette "vieille" femme à l'apparence si jeune avait réussi à convaincre Sam, et Dean suivrait certainement très bientôt. En parlant de Dean, ce n'était pas étonnant qu'il ait mis plus de temps à croire Lenore : lui aussi avait été élevé par John dans la conviction que toutes les créatures surnaturelles, quelles qu'elles soient, étaient viles et méritaient de mourir. Contrairement à Sam, qui s'était échappé de cette vie durant quelques années, et avait donc pu revenir dans le métier avec des idées toutes fraîches et pas encore déterminées. C'était bel et bien grâce à lui en premier lieu que Lenore fut sauvée des griffes de Gordon, du moins d'après le récit que Joanna avait entendu.

Que croire au final ? La jeune chasseuse ne savait pas vraiment. D'un côté, les frères Winchester, et surtout le plus jeune, qui lui disait que Lenore était quelqu'un de bien et qu'il ne fallait pas avoir peur d'elle. Que c'était une vampire qui ne buvait jamais de sang humain et que ceci s'avérait être son plus grand principe. Et d'un autre, il y avait cette petite voix dans la tête de Jo qui lui soufflait que toutes les créatures surnaturelles étaient bonnes à égorger. Une voix qui aurait pu s'apparenter à celle de son père ou des fameux autres chasseurs entendus au Roadhouse, durant toutes ces années où elle y avait habité et servi. La confusion était grande, d'ailleurs Joanna ne se rappelait pas avoir été aussi perdue. Quoique, il ne fallait pas oublier le comportement bizarre de Dean en ce moment. Cela dit, c'était encore autre chose : pour réussir à obtenir les réponses voulues, il lui suffisait de prendre son courage à deux mains et d'aller les lui poser. Ce n'était pas possible avec Lenore, car même si la vampire acceptait de répondre à toutes ses interrogations, jamais Jo ne serait à cent pour cent certaine qu'elle ne touchait pas à une gorge humaine de temps à autre. C'était ça en fait le problème : Jo voulait bien croire que Lenore avait de bonnes intentions, mais elle n'arrivait pas à imaginer qu'elle interdise totalement le sang humain, qu'il ne lui arrive jamais de se laisser aller, de perdre le contrôle à cause de la faim par exemple. Malgré tout, la blondinette s'entendait dire le contraire. Il fallait avouer qu'il y avait de quoi perdre le Nord dans toute cette histoire.

La jeune femme resta silencieuse face aux mots de Lenore. Que pouvait-elle ajouter à part un petit hochement de tête pour la remercier de son propre compliment ? La vampire venait de lui avouer qu'elle savait que son interlocutrice avait du mal à la croire sur parole, et Jo ne voyait pas vraiment quoi dire face à cette constatation. La refuser serait un mensonge, et l'appuyer ne servirait à rien. La chasseuse s'approcha donc un peu pour s'asseoir dans le sable, proposant par la même occasion à Lenore si cette dernière voulait engager une conversation. Parler serait leur meilleur moyen pour apprendre à mieux se connaître, et Jo avait vraiment envie de faire cela, pour deux raisons : d'une parce que ça ferait plaisir à Sam, et de deux parce que malgré ses réticences, elle lui laissait tout de même le bénéfice du doute ; bénéfice qui ne servirait à rien s'il n'était pas approfondi. La concernée sembla réfléchir avant de répondre, se murant dans un silence que Joanna n'oserait pas briser. Mais sa réponse ne se fit pas attendre, et ce fut avec un mélange de surprise et de plaisir que Jo l'entendit accepter. Lenore expliqua une chose que la chasseuse qu'était Miss Harvelle avait bien du mal à croire - encore une fois : elle n'avait jamais tué d'humain en étant vampire. Comment avait-elle bien pu faire pour échapper à cette faim qui tiraille ? Quelques suceurs de sang rencontrés au cours de l'année passée avaient avoué se sentir presque en dehors de tout contrôle lorsqu'il s'étaient réveillés. Seule l'envie de sang les faisaient avancer. Comment se faisait-il que Lenore ait été capable d'y résister ? Jo pensait qu'elle avait du tuer au moins quelques personnes avant de décider de vivre avec des animaux... Visiblement non.


- J'avoue que je me pose la question oui, mais je suis consciente que vous ne me donnerez pas les clefs de votre histoire aussi facilement, avec quelques mots seulement..., répondit tout d'abord la jeune femme, sans se départir de son petit sourire en coin.

Elle ne voulait pas paraître neutre, et risquer de froisser Lenore. Malgré tout, elle l'appréciait pour tout ce qu'elle faisait pour Sam - et éventuellement Dean. Mais elle n'arrivait pas non plus à se décider de lui sourire franchement, probablement parce que c'était un peu trop demander pour le moment. Un jour, elle y arriverait peut-être... Puis, il y eut quelque chose dont la chasseuse avait vraiment envie de faire part à Lenore, et ce fut sans y réfléchir plus que ça qu'elle lança, regardant la vampire dans les yeux :


- Vous savez, il ne faut pas m'en vouloir pour tout ça. J'essaie vraiment de vous croire, mais je ne peux pas imaginer que vous puissiez ne jamais toucher à un humain alors que c'est tout ce qui vous définit normalement. Depuis toute petite j'ai été élevée de cette manière : les créatures surnaturelles doivent mourir. Toutes sans exception. Alors c'est normal qu'après une vingtaine d'années à entendre la même chose, une seule de ces créatures n'arrive pas à m'en détacher.

Ce ne fut que quelques secondes après que Joanna réalisa ce qu'elle avait fait. Et le premier mot qui lui vint à l'esprit fut : Ouah. En effet, ça ne lui ressemblait déjà pas de s'ouvrir à des inconnus, mais alors à une vampire ! Qu'est-ce qui avait bien pu lui prendre pour qu'elle prononce de telles paroles sans même y songer une minute ? La première pensée de Jo fut que Lenore possède quelque chose qui pourrait s'apparenter à un pouvoir, capable de faire dire aux gens ce qu'ils pensent au plus profond d'eux-mêmes. Mais au final, la blondinette savait que ça n'avait rien à voir avec son interlocutrice, et que cette histoire de capacité n'était qu'une excuse pour justifier son acte inconsidéré. Ce fut donc avec appréhension mais aussi étonnement que la chasseuse détacha son regard de Lenore pour le poser sur l'eau, attendant la réponse de la vampire.

_________________

AVA by Sam / ICONS (c) Lily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devils-gate.forumpro.fr
Lenore

avatar

Nombre de messages : 175
<b>Age</b> : 25 ans [84]
<b>Profession</b> : //
Date d'inscription : 25/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: /
Groupe: Leader d'un groupe de vampire
Relations:

MessageSujet: Re: Pensive [Jo] {Clos}   Ven 1 Fév - 21:21

Lenore regardait la jeune fille blonde, blonde comme les blés elle était un peu amusée de voir la surprise de la jeune fille. A vrai dire elle s’y attendait tous les membres de son groupe avait déjà tué avant de venir la voir pour lui demander de l’aide, c’était incroyable mais, apparemment elle était bien la seule à ne jamais voir tué des personnes pour se nourrir. Il faut dire que sa crainte pour le sang avant on pouvait même appeler crainte, effrayée de ce liquide rouge qui était maintenant bien surmonté grâce à cette nouvelle nature. La « vieille » femme avait été traumatisée à l’âge de ces cinq ans par ce sang, sa peur avait duré jusqu’à ses 16 ans. Mais maintenant qu’elle y pensait elle se mettait à la place de Dean et Jo très facilement comme envers toutes les autres personnes qui, avaient du mal à le croire. Il faut dire que chasseur c’est un métier assez dur. On n’est pas payé alors qu’on risque nôtre vie à chaque instant, on voit des morts, des monstres et on ne peut pas en parler parce que les gens autour de nous n’y croient pas. Ils prendraient la personne qui essaierait d’avouer la vérité pour une folle, une personne qui devrait aller se faire soigner. Cette vie était très fatigante même si maintenant grâce à la technologie il y avait les voitures où les avions pour se déplacer même si, la voiture restait l’outil de prédilection pour partir dans une nouvelle ville. Et parmi les êtres faisant partis du monde surnaturel nombreuses étaient celles qui attentaient à la vie de tous ces chasseurs, chasseurs qui voulaient les exterminé parce qu’ils avaient commis des meurtres plus atroces et sadiques pour d’autres. Elle-même avait faillit se faire tuer un nombre incalculable de fois dans sa première vie… Pourtant elle ne désespérait pas de voir un jour un démon faire partit du côté du bien, mais déjà, c’était bien trop demandé… Non chasseurs était un travail à vie, ou du moins tant qu’on était capable de bouger et de savoir se défendre parce que sinon, c’était la mort assurée. Le plus dur c’est que les démons s’amusaient terriblement à faire souffrir leurs opposants dans d’atroces souffrances enfin, de ce côté les humains pouvaient tout aussi bien se montrer aussi cruels. A vrai dire à cause de la majorité des démons et la naïveté des humains, qui était de l’orgueil, et pouvait se tourné en idiotie complète ils n’admettaient pas que des êtres désiraient les aider.

C’était très difficile d’admettre et surtout de remettre en cause tout ce que l’on nous à inculqué depuis la naissance, c’était sûrement la même chose pour les démons. Peut être qu’ils n’étaient pas mauvais au départ mais, leur milieu et les humains qui parlaient d’eux comme des êtres démoniaques les influencé probablement. Pourquoi ce ne serait que les humains qui avaient le droit de pouvoir parlé ainsi de ces autres êtres ? Les fantômes en était la preuve vivante même si la plupart étaient maléfiques quand ils étaient en vie, d’autres se venger parce qu’ils avaient été ramené à la vie par des humains et par la même occasion ne faisait qu’attiser leur haine, parce que les faire revenir dans un monde qu’ils avaient déjà souffert il y a de quoi être en colère.. Seulement comparé aux humains cette colère qu’ils possédaient ne faisait que les plonger profondément dans la vengeance, il n’y a qu’un pas pour tout le monde de passer d’un camps à l’autre même si c’est plus facile de tomber dans les ténèbres. La chose est donc de ne pas céder à la tentation. Par contre tout le monde pouvait être influencé par des personnes, rare sont ceux qui arrivent à vivre et à ne pas se laisser guider par tout ce qui circulait. Depuis qu’elle est transformée Lenore pensait souvent à ce genre de choses, bien plus que quand elle était un être humain. Quand elle était « normale » si on pouvait dire ça comme ça puisqu’elle, n’a jamais reçue d’éducation normale, encore moins que celle que devait avoir reçue la jeune fille à ses côtés. Elle se souvient qu’elle avait posé une question à sa grand-mère lui demandant si tous les êtres surnaturels étaient mauvais, elle n’a jamais eu de réponse. Tout ce qu’elle eu ce fût le silence de sa grand-mère puis une phrase qu’elle n’avait pas oublié, oui cette phrase que Riff le lui avait ressortit quand elle lui avait annoncé son état nouveau cette nuit mais aussi aux premiers mois de leur rencontre « Qui sait ! Qui sommes-nous pour dire qui est mauvais ou qui est bon ? Avant de juger vraiment ne vaut il pas mieux leur laisser leur chance ? Enfin jusqu’à maintenant je n’ai pas vu un être qui méritait que j’ai de la considération pour lui mais, si ça devait être le cas si il ne fait vraiment pas de mal alors je lui tendrais la main.. Mais ne rêve pas ces êtres sont tous démoniaques.. »
C’est vrai qui étaient ils tous pour juger ? Comme les démons qui étaient ils pour juger les humains et les tuer de sang froid ? Lenore écoutait avec attention la réponse de la jeune fille qui lui affirma positivement qu’elle se posait en effet la question avec un petit sourire en coin, la jeune femme d’apparence âgée de 25 ans eu un léger sourire à cela, c’est vrai qu’elle ne donnerait pas son histoire comme ça. Surtout que jusqu’il y a quelques mois elle voulait l’oubliait, quelle idiote de penser que cela s’arrangerait en essayant de tout oublier.. Au contraire on ne pouvait pas aller à l’encontre de ce qu’on était à l’origine pour son cas et ce qu’on était devenu avec toutes les épreuves qui surgissaient sur la route de chacun. Que leur réservait cette guerre qui se préparait ? Elle ne le savait pas mais, elle n’eu pas le temps de penser à cela puisque Jo lui fit une révélation qui pour elle était vraiment quelque chose de privée apparemment. Lenore ne détacha pas son regard de cette jeune fille qui était au stade de la fleur de l’âge, oui elle ne savait pas exactement son âge mais, elle lui donnait plus jeune que Sam. Elle se retourna complètement vers la jeune fille quand celle-ci eu finit de parler, d’ailleurs cette dernière ne la regardé plus après cette révélation. Elle eu cette fois un sourire doux pour la jeune fille qui était en train de devenir une jeune femme, la vie était drôle parfois qui aurait crut qu’une chasseuses telle que sa vis-à-vis lui fasse part de tout ce qu’elle pensait ? Elle finit par dire d’une voix douce :


-Je te comprends ainsi que Dean et vous autres plus que vous pouvez le pensez.. Et cette éducation de chasseurs je ne la connais que trop bien c’est pour ça que je n’en veus pas aux humains et surtout à des gens tels que toi, Dean et surtout Sam ! Vous qui risquez vôtre vie pour sauver celle des humains au péril de vôtre vie.. Tu ne dois pas me comprendre et je ne cherche pas à me faire comprendre.. Mais je pense que tout être quels qu’ils soient ne naissent pas avec de tels sentiments comme la cruauté ou la gentillesse.. Je pense que chacun devient quelqu’un grâce à ses proches et son milieu ainsi que les connaissances que l’on rencontre dans sa vie… Je ne fais pas exception à la règle et je pense que les autres êtres du surnaturel n’y font pas exception non plus… Le monde n’est pas tout noir il y a autant de lumière que de ténèbres.. Tu ne crois pas ?

Disait elle en montrant du doigt le soleil, soleil qui était encore dans le ciel et d’où les rayons de soleil les éclairait. Non les ténèbres où le mal ne serait jamais les seules existences tant qu’il y aurait cette lumière, même si ils venaient à gagner cette guerre. Tant qu’il y aura des êtres pour les combattre, des êtres qui ont de l’espoir tel que Sam ce qui est rare alors tout irait bien. Peut être que Jo n’avait pas saisi son message mais ce n’était peut être pas grave, en tout cas elle lui avait dit ce qu’elle pensait. C’est sûr ce qu’elle venait de dire sur les démons s’étaient insensés et peut être qu’elle se trompait complètement, mais, c’est grâce à ce sentiment de rêverie que possédait Riff, que Sam possédait qui venait de faire surgir ce même sentiment chez elle, Riff le lui avait transmit et Sam l’avait fait ressurgir.. Par contre elle était sans pitié quand elle voyait des démons s’en prendre aux humains, non depuis quelques mois cette personnalité qu’elle avait essayé d’enfouir au plus profond d’elle-même était bel et bien de retour… Elle baissa de nouveau son bras et dit toujours sur le même ton sans se détacher de son sourire :

-Je ne dis pas qu’il faut faire confiance ou croire que les démons ou autres sont positifs, non malheureusement et heureusement pour toi on ne t’a pas mentit tout êtres surnaturel doit être tuées surtout quand elles s’en prennent à des humains. Moi-même je punirais sévèrement le premier de mon groupe qui boit du sang humain… Je ne te force pas à me croire je préfère laisser le temps agir sur tes décisions ainsi que celles de ton ami Dean.. D’ailleurs je te remercie une nouvelle fois pour me laisser le bénéfice du doute.. Tu es une fille bien ! Ne laisse personne te changer, ni le temps.. Rien que le bénéfice du doute c’est déjà beaucoup.. Je ne te demande rien de plus cela me suffit largement !

Disait elle en la regardant et joignant ses mains derrière son dos, oui cela lui suffisait largement de n’avoir que pour l’instant le bénéfice du doute. Pour elle c’était quelque chose de suffisant, au moins on lui laissait une chance, ce n’était pas donné à tout le monde de faire un tel geste à cause de sa nature de vampire et les préjugés qui vont avec. Préjugés que tout chasseurs mais, même les humains normaux sont au courant, c’est quelque chose de très dur de remettre en question tout ce que l’on croyait vraiment et de ce qu’on apprit par des personnes proches…

-Pour en revenir aux clés de mon énigme si je te les donnais cela ne servirait à rien du moins pour l’instant.. Mais pour te remercier de ta franchise car je trouve que ce n’est pas donné à tout le monde… Une chose qui m'a empêché de tuer un humains et qui m'en empêche encore c'est qu'il y a longtemps j'avais une peur du sang !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joanna Harvelle
* ADMIN FONDATRICE Determined Huntress
avatar

Nombre de messages : 398
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Profession</b> : Serveuse au Roadhouse
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R108
Date d'inscription : 13/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: //
Groupe: Chasseuse
Relations:

MessageSujet: Re: Pensive [Jo] {Clos}   Dim 3 Fév - 20:15

Jo n'en revenait toujours pas de s'être ouverte presque facilement à Lenore. Ceux qui la connaissaient seraient tout aussi étonnés d'une telle réaction : ils savaient que la chasseuse n'était pas du tout du genre à se confier de cette manière, surtout à des inconnus... et encore moins lorsqu'il s'agissait d'une vampire ! Innocente ou pas, cette buveuse de sang n'inspirait pas une grande confiance à la jeune femme, justement parce que pour le moment, elle n'était capable que de lui offrir le bénéfice du doute. Pourtant, la blondinette lui avait sorti ce qu'elle ressentait au plus profond d'elle-même presque aussi facilement que s'il s'était agi d'envoyer une vanne à Dean. La raison lui échappait toujours, et c'était ce qui l'inquiétait le plus. Parler sans réfléchir était une chose, mais pourquoi une partie de l'histoire de Joanna venait de franchir ses lèvres pour informer Lenore ? Quel besoin avait-elle de se justifier ? Miss Harvelle n'était pas quelqu'un qui se justifiait, ça non... Elle agissait selon ses envies, selon ses coups de tête, et personne n'avait le droit de lui demander pourquoi. Son caractère était tel que beaucoup de chasseurs connaissant les Winchester - sa mère en premier - disaient parfois qu'elle était une vrai Dean féminine, à quelques détails près. Evidemment, Ellen ne l'avait jamais expliqué clairement, mais certains regards que sa fille pouvaient capter parfois faisaient tout aussi bien passer le message. Pas besoin de mots entre les Harvelle : elles avaient vécu toutes les deux depuis tellement longtemps que ce genre de langage était superflu. Des sigaux implicites, de simples coups d'oeils leur suffisaient à se raconter des tonnes de choses. En plus, cela avait le mérite d'être totalement incompris des éventuelles personnes présentes. Bien que Jo ne le lui avouerait probablement jamais - ou alors pas de façon claire - sa mère lui avait terriblement manqué durant son année de chasse, et parfois elle s'était surprise à pleurer dans sa chambre d'hôtel miteuse parce que cette nouvelle vie ne lui permettait pas de rester auprès de sa génitrice. Néanmoins, c'était le destin qu'elle s'était choisi, et ces petits instants de faiblesse ne duraient jamais très longtemps. En parlant de ça, ce qui venait de se produire avec Lenore n'était justement rien de moins qu'un nouvel instant de faiblesse dont Joanna ne se serait jamais cru capable. Se justifier devant une vampire pour qu'elle comprenne pourquoi la blondinette n'avait pas confiance en elle... N'était-ce pas indigne de la personnalité de la chasseuse ? Probablement, mais les faits étaient là et il n'y avait plus moyen de revenir en arrière.

Les yeux posés sur le soleil couchant, Joanna aurait été bien en mal d'expliquer ce qu'elle pouvait ressentir en cet instant précis. Un peu d'embarras - comme si le reste ne suffisait pas - ainsi que des pensées qui s'entremêlaient à force de questions sans réponses. Mais là, bien enfoui au fond d'elle-même, Jo était finalement ravie. Ravie d'avoir pu faire un nouveau pas vers Lenore sans le regretter. Aussi étrange que cela puisse paraître, et bien que Jo se demande toujours ce qui lui avait pris pour sortir un tel monologue à la vampire, elle était heureuse que ce soit arrivé. Parce que cela représentait justement ce pas de plus vers le chemin qui la mènerait à la confiance. Une confiance que Sam lui donnait déjà, mais que Jo devait tester avant d'accepter. Cela prendrait du temps, elle en était consciente et Lenore devait l'être aussi d'ailleurs. Mais elles n'étaient pas pressées... Enfin, cette affirmation était encore à revoir : si jamais un démon mettait la main sur Yevnah avant que les chasseurs ne puissent la mettre à l'abri, le monde était totalement perdu... Joanna n'en revenait encore pas de ce qu'elle avait lu sur la Clef. Comment un objet aussi puissant pouvait exister ? Et surtout, comment un être maléfique n'avait-il pas eu l'occasion de s'en servir avant que cet... Hewingway ne passe un accord pour l'envoyer en Enfer ? Encore des interrogations qui ne trouveraient peut-être jamais de réponses. Malgré les nombreux livres existant sur les artefacts magiques, aucun n'en savait plus sur Yevnah.

L'heure n'étant pas aux hypothèses concernant cet objet, Jo décida de chasser cette pensée. De toute façon, elle ne pouvait rien faire de plus que de continuer à chercher autant qu'elle pouvait en compagnie de Dean et Sam. Lorsque Lenore reprit la parole, la blondinette détourna de nouveau son regard du soleil couchant, qui disparaissait à vue d'oeil derrière l'horizon, et le posa sur la vampire. Son expression restait pour l'instant très neutre, ne sachant à quoi s'attendre de la part de son interlocutrice. Néanmoins, elle fut légèrement surprise lorsque Lenore avoua connaître l'éducation des chasseurs. Jo tenta de garder cet air interloqué pour elle-même et ne montra donc pas son interpellation. Cela n'empêcha pas son esprit de partir dans différentes divaguations, alors que ses oreilles écoutaient toujours les paroles de la vampire. Comment pouvait-elle familière avec ce que l'on apprenait aux chasseurs ? L'avait-elle été avant d'être transformée en vampire ? Un instant, Joanna se souvint de cette jeune femme rencontrée à Oakland, qui chassait depuis de nombreuses années. Elle aussi avait baigné dans ce boulot depuis toute petite avec ses parents. Etant toutes deux sur la trace du même nid de vampires, elles avaient décidé de faire équipe ensemble pour l'exterminer. Dans le feu de l'action, Miranda - c'était son prénom - s'était faite capturer par l'un des suceurs de sang. Non content d'avoir une chasseuse rien que pour lui, il avait préféré la transformer plutôt que de la tuer, juste parce que ça l'amusait. Jo avait été obligée d'exterminer Miranda par la suite, parce qu'elle avait tenté de l'assassiner. Aveuglée par la faim, la brunette n'avait même pas reconnu son amie, elle qui pourtant lui était apparue si sympathique et douce avec les gens.


*Il est inutile de se demander pourquoi j'ai du mal à croire Lenore...* songea Jo avec une pointe de tristesse. *Ce n'est pas qu'une question d'éducation, c'est également une question d'expérience. Si la personne la plus adorable au monde devient un vampire et n'est pas capable de se contrôler, comment Lenore et son groupe le pourraient-ils ?*

Joanna fit bien attention à garder ses pensées pour elle cette fois. Hors de question que cette histoire qui avait profondément touché la blondinette devienne publique. Même Sam n'était pas au courant de cette tragédie. Quoi qu'il en soit, il se pouvait que Lenore ait prononcé ces mots parce qu'elle avait été dans la même situation que Miranda. A la différence que d'une manière ou d'une autre, elle avait réussi à s'en sortir, contrairement à l'amie de miss Harvelle. Il n'était pas si rare que cela de voir des anciens chasseurs transformés en vampire : les buveurs de sang eux-mêmes se vantaient d'avoir un ancien traqueur de créatures surnaturelles dans leurs rangs... Tout était donc possible en ce qui concernait l'histoire de Lenore. Cette dernière finit par pointer le soleil après avoir expliqué son point de vue sur le bon et le mauvais. Jo saisissait le sens de ce message, mais elle devait bien avouer ne pas être d'accord avec cet avis. Du moins pas totalement. D'accord, il se pouvait que des créatures telles que les vampires ou les loups-garous soient finalement "gentils". Admettons. Mais les autres !? Les fantômes pouvaient l'être également, oui... Cela dépendait des situations. Mais les démons n'en étaient pas capables, loin de là ! Ils ne vivaient que pour tuer, et durant toutes ses chasses de l'année précédente, Jo n'avait pas rencontré un seul démon un tant soit peu ambigu sur les bords. Tous représentaient le Mal et devaient être renvoyés en Enfer illico.

Ce fut par un simple haussement d'épaules tout d'abord que Joanna répondit à son interlocutrice. Elle prévoyait de parler elle-même de son ressenti juste derrière, mais Lenore reprit et lui dit ce qu'elle voulait entendre, ce qui la rassura. Bizarrement, la chasseuse ne voulait pas que les deux femmes soient si différentes au final, car ce serait un point en moins dans ce voyage jusqu'à la confiance. Joanna était consciente que ceci était légèrement trop sélectif et exagéré : après tout, on pouvait très bien croire en une personne qui n'était pas tout à fait comme nous, non ? D'ailleurs, s'il s'était agi d'un humain la blondinette n'aurait pas eu besoin d'une quelconque "ressemblance", mais pour une raison qu'elle ne s'expliquait pas, c'était indispensable pour pouvoir finir par offrir sa confiance à Lenore. Celle-ci ajouta quelques compliments que la jeune femme fut ravie d'entendre. Si on lui avait dit quelques semaines plus tôt qu'une vampire lui dirait "Tu es quelqu'un de bien", elle aurait carrément éclaté de rire et envoyé le messager directement à l'asile. Cette fois, ce fut avec toute la sincérité du monde que Jo lui répondit, un sourire accroché à ses lèvres que Lenore avait réussit à rendre plus sympathique :


- Je souhaite sincèrement que le bénéfice du doute devienne rapidement du passé.

La vampire revint par la suite sur son histoire personnelle, une biographie cachée dans un coffre dont elle seule possédait la clef. Elle accepta d'en sortir un petit morceau pour l'offrir à Joanna en guise de remerciement pour son comportement envers elle. La peur du sang ? Alors il suffisait d'avoir peur du sang pour être une créature à canines gentille ? Non, bien sûr que non. Lenore avait du traverser de nombreuses autres choses pour en arriver là, parce que si ce n'était que ça, cinquante pour cent des vampires seraient dans son cas.

*Quelle ironie du sort.* pensa la jeune chasseuse, mais se gardant bien de le dire à haute voix - elle ne voulait surtout pas froisser Lenore qui avait partagé ce détail avec elle pour une noble raison.

- Je trouve ça dommage que cela ne suffise pas à rendre tous les vampires comme vous... Il y a du avoir beaucoup d'autres événements de votre vie qui vous ont menés à un tel choix. Je suis vraiment contente de vous avoir rencontrée, parce que votre présence me permet de me rendre compte que l'espoir est toujours permis. J'aimerais juste que vous soyez plus nombreux à appliquer la politique du sang animal... Oh, on dirait bien que le soleil est sur le point de disparaître. Je vais essayer de ne pas trop tarder, je n'ai pas vraiment envie de ma mère s'inquiète à mon sujet et je lui ai promis que je rentrerais assez tôt pour l'aider au bar.

Jo ne prit pas la peine de citer le Roadhouse, Sam avait certainement du en parler à Lenore, peut-être même cette dernière s'y était-elle déjà rendue alors que la blondinette fouinait dans Los Angeles. Mais il était clair que s'il lui arrivait d'être en retard ne serait-ce que de quinze minutes, Ellen ne se gênerait pas pour lui téléphoner aussitôt en la sommant de faire attention et ci et ça... Une génitrice un peu trop protectrice, mais la chasseuse ne s'en plaignait finalement pas. Elle préférait ça à ne plus avoir de parents du tout, comme les Winchester...

_________________

AVA by Sam / ICONS (c) Lily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devils-gate.forumpro.fr
Lenore

avatar

Nombre de messages : 175
<b>Age</b> : 25 ans [84]
<b>Profession</b> : //
Date d'inscription : 25/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: /
Groupe: Leader d'un groupe de vampire
Relations:

MessageSujet: Re: Pensive [Jo] {Clos}   Ven 8 Fév - 21:33

La femme vampire se doutait fortement que la jeune fille à ses côtés ne soit pas d’accord avec le fait que, les démons pouvaient être « gentils ». A vrai dire elle-même avait sauvé un démon pas comme les autres, il y a de cela très longtemps. Peut être que c’était pour ça qu’elle se disait et qu’elle voulait croire qu’il y avait un espoir que le bien et des êtres considérés comme le mal, joignent leurs forces ensemble. Malheureusement il y avait autant de ténèbres que de lumières, sans ombre et sans lumière personne ne pourrait vivre. Ces deux espaces ne pouvaient être dissociable. Mais si la vie était toute rose ne serait elle pas d’un ennuie à mourir ? Les drames que tout être rencontre dans vie forge le caractère et peut être que c’était à cause de cet « être » mais, elle pensait que même si ils étaient un nombre infime il existait des êtres parmi les démons qui n’étaient pas entièrement « mauvais » ! De toute façon elle pensait cela mais, elle se doutait que dans cette guerre que se préparée à grand pas elle ne cherchera pas qui est bon ou mauvais. Il n’y avait pas de secret dans la réussite de combattre il fallait se fier à son instinct. Tout en regardant le soleil qui était en train de se coucher elle se demandait où est ce que Kujaku devait se trouver en ce moment.. Kujaku était le nom d’un vampire qu’elle avait sauvé il y a de cela 62 ans. Elle s’en rappellerait toujours c’était un soir de pleine lune, avec Riff elle chassait et elle avait rencontré. Au début elle voulait l’exterminer mais avec un démon qui avait le pouvoir de voir le passé des autres et de le montrer aux autres, elle pût le voir et c’était un passé bien dramatique. Même si il avait un pouvoir bien plus grand que son adversaire il était resté paralysé, au point même qu’il avait faillit perdre la vie si elle n’avait agit. En plus de l’avoir sauvé elle l’avait laissé filé, peut être parce qu’elle avait eu pitié de lui ? Pour tout dire elle se le demandait encore mais, quelque chose au font d’elle lui disait qu’elle ne lui avait pas laissé la vie pour ça. Non elle lui avait laissé la vie parce qu’elle voulait croire que les choses maléfiques qu’elle tuait et détruisait, certaine pouvaient se joindre aux humains. Il fallait avouer que c’était quand même le seul démon qui avait toute sa confiance, comme l’avait fait Riff avec elle, Lenore en avait fait de même avant sa transformation avec ce « mi dieu mi démon ». La vielle femme qu’elle était en réalité se rappelait qu’elle avait laissé un ami en partant de son pays natal. Pays qui lui manquait, à l’époque elle pouvait rendre visite à la reine d’Angleterre grâce à sa noblesse et celle de Riff. Qu’est ce qu’ils en avaient fait des soirées même quand elle était vampire, ils n’avaient rien dit et elle l’avait revue. Elle se rappelait la surprise qu’il avait eu en apprenant qu’elle était une créature des ténèbres mais, qu’elle ne tuait aucun humain. Quelle belle ironie du sort n’est-ce pas ? Surtout quand l’être que vous êtes devenus est attiré par le sang… Bien entendu elle avait surpassé sa peur du sang vers ses 16 ans mais.. Elle l’a toujours craint un peu cette substance.

Toujours en regardant droit devant elle et profiter des dernières lueurs que le soleil leur offrait à toutes les deux, elle se demandait si Kujaku était toujours en vie. Si tel est le cas elle ne regretterait pas de le voir bien au contraire. Il y avait des choses qui lui échappaient dans cet individu pourtant elle lui faisait confiance même si, aux premiers abords ils ne donnaient pas vraiment l’impression d’être quelqu’un de confiance. Dragueur comme pas possible, il était aussi du genre à faire des farces et passer son temps à dormir ou jouer. Il n’était vraiment pas possible. Même les démons le détestaient pour cela car, il ne tuait pas d’humains. Enfin là aussi c’était un mystère puisque lui-même était assez ambigu. Après la mort de Riff il était venu la voir car, il avait apprit la nouvelle ils ont traînés un peu ensemble mais cette amitié qu’elle avait pour ce démon elle l’abandonna. Dire que c’était quelque chose qu’elle chérissait et pour être sincère cette amitié avec cet être lui manquait terriblement, elle désirait le revoir. Ils avaient quelques points communs et il lui avait montré qu’il existait des êtres surnaturels qui méritaient qu’on leur fasse confiance. Tous deux avaient une drôle de relation elle n’avait jamais demandé à Kujaku ce qu’elle représentait pour lui, enfin elle n’avait rien à lui reprocher parce qu’elle-même ne lui avait rien dit. Peut être qu’elle le lui dirait si un jour elle le rencontrait de nouveau. De toute façons elle avait décidé de venir rejoindre ce pays pour commencer à prendre un nouveau chemin, seulement elle ne se doutait pas qu’elle serait encore en vie à cette époque. Finalement ce n’était pas si mal d’être encore en vie car, elle avait pu rencontrer différentes personnes et aussi découvrir de nouvelles choses que ce soit en bien et en mal. Comme par exemple cette histoire concernant la clé de Yevnah qu’elle croyait n’être qu’une légende pourtant, de nos jours c’était loin d’être le cas des démons se tuaient entre eux pour l’avoir. Il fallait vraiment qu’ils se débarrassent de cette clé dès qu’ils auraient trouvés, bien entendu avant qu’ils mettent la main dessus il y avait encore du temps même s’il était compté. Jo ne disait plus rien regardant elle aussi les derniers rayons du soleil qui éclairaient jusqu’à maintenant leur visage, pourtant elle se doutait qu’elle devait se poser encore des questions ou se parler à elle-même. Lenore pensait beaucoup comme aujourd’hui mais, elle ne parlait pas vraiment de toute façon il y avait tellement de chose qu’elle avait vécut et vu que maintenant elle n’était presque étonnée de rien. Bien entendu il y avait encore des choses qui la surprenaient mais, elle-même était une exception et puis, elle avait aussi donné sa chance à un démon. Apparemment elle était arrivée à faire fondre un peu le doute que lui laissait la jeune chasseuse Harvelle. Puisque celle-ci lui fit un sourire naturel contrairement aux sourires qu’elle s’efforçait de faire jusqu’à maintenant. Pour accompagner cela une phrase surgit des lèvres de Jo. Elle lui rendit son sourire elle était touchée mais ne laissa rien transparaître, le temps leur réservé bien des surprises c’est pour ça qu’elle savait pertinemment que ce ne serait pas pour tout de suite que la jeune fille à ses côtés lui donne sa confiance. De toute façon c’était très connue une confiance c’était quelque chose de sacré et il fallait la mériter.. Le vampire qui était quand même jeune comparé à d’autres vampires ne se posa pas vraiment de question que le haussement de la jeune fille, et l’écouta attentivement quand elle se décida enfin de parler sur le fait qu’il y avait dû avoir d’autres événements qui l’avait emmené à vivre une vie qu’était la sienne aujourd’hui. Mais aussi que ce serait certainement mieux que d’autres vampires appliques cette règle qu’elle avait imposée et qu’était la base de son groupe. Mais, aussi ravie qu’elle donne espoir à la jeune femme. Elle finit par répondre d’une voix calme tout en la regardant :


-En effet je te mentirais qu’il n’y ait pas eu d’autres événements dans ma vie mais, ce n’était pas une simple peur du sang que je possédais.. Jusqu’à mes 16 ans dès que je voyais quelqu’un saignait même si c’était rien du tout comme une coupure ou éraflure bref même si ce n’était que des petites gouttes j’étais complètement pétrifiée et je ne bougeais plus de ma place et je tremblais de tout mon corps je faisais des crises de panique c’était plus qu’une phobie…

Oui ce n’était pas simplement un dégoût du sang, elle avait eu une phobie très profonde, il lui fallait toujours deux heures pour se remettre complètement de ce sang qu’elle voyait. Même si c’était juste du sang qui provenait d’un doigt à cause d’une aiguille qu’elle s’était plantée en faisant de la couture. Ce n’était pas profond et avec de l’eau pendant quelques secondes cela s’arrêtait mais, elle était toujours autant paniquée. C’était sa grand-mère à chaque fois qui la calmée. Non il ne fallait pas qu’elle voie même une goutte de sang, sinon elle était pétrifiée, sa rencontre avec Riff lui a été bénéfique car grâce à lui elle surpassa sa phobie. En vérité si elle ne l’avait pas fait elle serait morte depuis très longtemps même. Mais bon elle n’allait pas s’étendre sur le sujet surtout que maintenant le soleil s’était couché, cela devenait dangereux pour la jeune chasseuse qui venait de lui avouer qu’elle devait partir. Elle comprenait ça en plus c’est ce qu’elle avait prévu de dire à sa vis-à-vis. Pas qu’elle sous-estimer la jeune Harvelle juste qu’il valait mieux être prudent surtout que ça devenait de plus en plus dangereux. Elle commença elle aussi à partir pour rejoindre son groupe et dit :

-Moi aussi j’ai été heureuse de te rencontrer aujourd’hui cela m’a plus de parler avec toi. Je vais rejoindre mon groupe de mon, côté fais bien attention à toi sur ton chemin. Je pense qu’il n’y a rien de pire pour une mère de perdre son enfant…A très bientôt j’espère Joanna Harvelle ! Passe le bonjour de ma part à Sam et Dean !

Et c’est sur ces derniers mots et un léger signe de tête qu’elle s’éloigna petit à petit de la chasseuse, elle aussi avait des choses à faire. Etre chef n’était pas de tout repos mais, sa conversation avec la jeune femme lui avait plût, et c’est sur cette dernière pensée qu’elle s’enfonça dans la forêt pour rejoindre ses semblables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joanna Harvelle
* ADMIN FONDATRICE Determined Huntress
avatar

Nombre de messages : 398
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Profession</b> : Serveuse au Roadhouse
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R108
Date d'inscription : 13/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: //
Groupe: Chasseuse
Relations:

MessageSujet: Re: Pensive [Jo] {Clos}   Dim 17 Fév - 17:36

Lorsque les pensées de Jo l'avaient amenées à cette "ironie du sort", elle ne se serait tout de même pas doutée à ce que le hasard fasse si mal les choses. D'après le récit de Lenore, son aversion pour le sang atteignait vraiment des sommets. A ce point-là, c'était carrément l'extrême de ce que l'on pourrait appeler une phobie. La jeune chasseuse se demanda un court instant ce qui avait bien pu la soigner au cours de sa seizième année. Il était clair que cela ne correspondait pas à son changement en vampire : le visage de Lenore laissait entendre qu'elle avait plus ou moins vingt-cinq ans ; dans ce cas qu'est-ce qui avait bien pu en être à l'origine ? Une expérience quelconque que l'adolescente avait été forcée de vivre et qui l'avait définitivement vaccinée contre l'hémoglobine ? Certainement. Quand on y réfléchissait, ce genre de choses se retrouvait partout. La blondinette se souvenait de cette émission dont tous les lycéens de son école parlaient. Elle ne se rappelait pas du nom mais le thème restait gravé dans sa mémoire : inviter des gens ayant une phobie grave et le leur enlever en les confrontant à leur peur. Une fois, Jo était tombée dessus en zappant et avait vu une femme sur laquelle on avait posé deux mygales. Inutile de chercher longtemps pour deviner ce qui l'effrayait au plus haut point... C'était connu de toute façon : le meilleur moyen de ne plus avoir peur de quelque chose était de se lancer dans le bain, de se forcer à résister à cette envie de hurler et de prendre ses jambes à son cou. D'ailleurs, au passage, l'arachnophobe de cette fameuse émission avait réussi son pari. Depuis lors, elle est capable de voir une araignée lui courir sous le nez sans monter illico sur une chaise en appelant son mari à la rescousse. Il était donc très possible que Lenore ait subi le même traitement en quelque sorte : peut-être avait-elle été témoin d'un grave accident, peut-être avait-elle du surmonter sa phobie, étant la seule à pouvoir aider la victime. Tout cela n'était que des suppositions, mais aux yeux de Joanna, il s'agissait des explications les plus probables à ce mystère que la vampire n'était pas encore prête à dévoiler.

Pour sa part, la jeune femme n'avait jamais eu de phobie, du coup il lui était plus difficile de bien comprendre le phénomène. Contrairement à la plupart des "filles", les petites bêtes ne lui faisaient pas peur, et encore moins celles possédant huit pattes, noires et velues. Bon, il était clair que si elle se retrouvait devant une mygale, elle ne ferait pas la maligne non plus. Mais une simple araignée ne l'effrayait pas du tout. Autre animal dans le palmarès des phobies, le serpent, qui ne faisait pas plus d'effet que cela à la chasseuse. Encore une fois, si elle se retrouvait face à face avec une vipère ou quoi que ce soit d'autre du même style, elle ne jouerait pas à la plus forte et attendrait bien sagement sans bouger. Une morsure n'en restait pas moins fatale, qu'elle aime les serpents ou non. Le sang n'avait jamais retourné l'estomac de la blondinette, elle n'avait pas le vertige non plus... Au final, que dalle. Pourtant, quand quelques clients avec qui elle discutait parfois au Roadhouse - ou du moins, l'ancien bar - lui posaient la question et qu'elle leur répondait en toute sincérité, ils lui rétorquaient toujours que chaque être humain avait forcément une phobie. Joanna ne s'en trouvait que plus agacée : pourquoi s'évertuerait-elle à mentir ? Il lui était donc presque impossible de deviner quelles conséquences cela pouvait avoir sur une personne. Une fois, elle avait assisté à une crise de claustrophobie - ou presque. L'une des élèves de son collège était restée enfermée dans les toilettes et le serrurier avait mis une demi-heure avant de réussir à débloquer la serrure de la porte. La pauvre gamine était ressortie en sueur, effrayée et haletante, comme si quelque chose à l'intérieur l'étouffait. Et bien évidemment, le fait que des dizaines de regards étaient posés sur elle à sa sortie ne l'aidaient en rien. Elle fut tout de suite emmenée à l'infirmerie par un professeur qui se trouvait présent et attendait sa "libération" afin de la prendre en charge. Ce fut là que Joanna Harvelle comprit pour la première fois ce que pouvait engendrer une phobie sur le physique et le mental de quelqu'un. Alors bien qu'elle ne puisse pas la comprendre, elle pouvait tout à fait imaginer la difficulté qu'avait connue Lenore à cause du sang dans sa jeunesse.

Le soleil disparût bientôt entièrement de l'horizon, et Jo exprima son besoin de rentrer à la maison avant que sa mère ne se fasse du souci. En réalité, la raison n'était pas tout à fait valable. La chasseuse était une grande fille, et faisait donc ce qu'elle voulait même si Ellen s'inquiétait. Cela dit, il était vrai que Mrs Harvelle avait souhaité l'aide de sa progéniture au bar ce soir, et un retard ne serait pas toléré : après tout, elle restait tout de même sa génitrice, que Jo ait quinze ou vingt-trois ans. Néanmoins, il y avait quelque chose d'autre qui poussait la jeune femme à s'en aller sans plus tarder. L'obscurité totale de la forêt ? Non, en aucun cas. Ce n'était pas la première fois que Jo entreprenait une telle expédition, et il ne lui faudrait pas longtemps pour rejoindre la route. Quoi alors ? La réponse était simple et évidente : Lenore. Malgré tout ce que les deux personnes avaient pu se dire, et bien que Sam semble faire une confiance presque aveugle en cette femme, elle n'en restait pas moins un vampire. Et Joanna se retrouvait pour ainsi dire seule avec elle et son groupe qui accourerait au moindre appel. Les doutes de Jo avaient beau s'estomper peu à peu, elle n'aimait pas se retrouver dans une telle situation. Savoir que pour rentrer, elle allait devoir tourner le dos à une dizaine de ces créatures...

Alors que Lenore acquiesçait et se relevait, la blondinette en fit autant et écouta les dernières paroles de la vampire, pleines de sagesse. Effectivement, Joanna elle-même n'était pas mère de famille, mais elle se doutait de la douleur que pouvait ressentir un parent en apprenant la perte de son enfant. D'ailleurs, elle en avait été témoin lors de son année de chasse en solitaire. Le jour où elle avait du annoncer à un couple que leur fille de six ans avait été tuée lui resterait en mémoire à jamais. Oh, elle aurait pu laisser les autorités s'en occuper, mais il avait également fallu leur révéler la vérité sur l'esprit maléfique qui en avait après tous les membres de leur petite famille... parce qu'eux aussi étaient en danger. Miss Harvelle n'était pas un modèle de prudence, foncer tête baissée la caractérisait plutôt bien, mais elle avait toujours fait des efforts pour se protéger au mieux. Déjà parce qu'elle n'avait pas envie de mourir, mais aussi parce qu'elle savait ce que cela ferait à sa mère. Ellen avait déjà perdu son mari, alors se retrouver seule après le décès de sa propre fille...


- Je le ferais, répondit simplement Jo, accompagnant ses paroles d'un dernier regard souriant à Lenore.

Puis elle se retourna et reprit son chemin, alors que la vampire en faisait de même de l'autre côté. L'une cherchait à quitter la forêt, et l'autre s'y enfonçait encore plus profondément, rejoignant son groupe caché du monde pour éviter l'affluence des chasseurs et des mauvaises créatures surnaturelles. Les pensées de Jo se dirigèrent immédiatement vers cette rencontre si inattendue de la soirée. Elle se repassa leur conversation, essayant de trouver le moindre petit indice qui expliquerait ce côté "bon" que les autres buveurs de sang n'avaient pas. Qu'est-ce qui pouvait bien faire qu'un vampire était gentil ou méchant ? Ce soir, Joanna avait appris que la confiance de Sam était probablement méritée, même si elle-même n'était pas prête à la donner. Mais plus que tout, la chasseuse avait été ébranlée. Puisque les gentils vampires existaient réellement, et qu'il y en avait plusieurs, que ce n'était pas qu'un cas à part... alors il était probable qu'elle ait pu aider Miranda à devenir l'un d'eux au lieu de la tuer. Oui, elle aurait pu aider son amie... Peut-être.

Et en parlant de Sam... Sept minutes était tout ce qui lui avait fallu pour atteindre le lac. N'ayant qu'une parole, même lorsqu'elle se lançait ce genre de défi personnel, Joanna n'avait pas du tout envie de se dérober. C'était décidé : ce soir après le service, elle irait le voir et tenterait de s'arranger pour lui parler en privé. Il fallait qu'elle sache ce qui ne tournait pas rond dans la tête de Dean... et surtout ce que les Winchester semblaient lui cacher depuis leurs retrouvailles.


*Je sens que cette soirée sera pleine de surprises si elle continue comme elle a commencé,* songea-t-elle en se frayant un chemin parmis la végétation.

_________________

AVA by Sam / ICONS (c) Lily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devils-gate.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pensive [Jo] {Clos}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pensive [Jo] {Clos}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Volet clos
» Mas du clos
» Les yeux clos
» Défi 1 : Le fil-balai... (clos)
» Huis Clos on Stage !...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUPERNATURAL DEVIL'S GATE :: LOS ANGELES - SUBURBS & OUTSKIRTS :: * OUTSIDE THE CITY :: * SILVER LAKE-
Sauter vers: