HUNTERS. DEMONS. ONE QUEST.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tentative ratée [Pv: Alisen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel Winchester
* MODO
avatar

Nombre de messages : 501
<b>Age</b> : 24 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 25/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: ///
Groupe: Chasseur
Relations:

MessageSujet: Tentative ratée [Pv: Alisen]   Dim 27 Jan - 4:13

Il n’était que 9h17 et Sam errait déjà dans les rues de Los Angeles. La nuit avait été courte pour le plus jeune des Winchester. Il avait passé la moitié devant ordinateur portable à étudier légendes et mythes qui pouvaient se relier à cette fameuse clé que beaucoup aimerait en sa possession. Inutile de préciser que l’avancement de ses recherches n’était pas très rapide. Mais en plus de cela, des cas de morts étranges avaient doublés dans la cité des anges. Il était dans leurs devoirs, à lui et à son frère, d’amener leur grain de sel. Ils avaient toujours chassé les créatures du mal et avait appris que tous étaient un danger potentiel, il ne fallait donc pas les laisser de côté. Sans compter que certains d’entre eux étaient peut être en quête de la clé Yevnah. C’est donc avec intérêt que Sam se pencha sur le cas d’une mort inexpliquée. D’après les écrits d’un journal du Web, un homme avait été retrouvé sans vie dans sa cuisine et semblait avoir recraché de l’eau par la bouche, les yeux, le nez et les oreilles. A une époque, Sam aurait éprouvé du dégoût en lisant cela, mais il en resta presque indifférent, plus attiré par ce qui pouvait se cacher derrière. Il n’avait aucune idée de l’être maléfique qui pouvait se cacher derrière tous ça et se persuada alors de partir en quête de plus d’information, mais à 3h du matin, les gens n’étaient pas forcément enchantés par les coups de fils.

C’est donc à cette heure ci que Sam avait choisis de gagner une cabine téléphonique dans les rues de Los Angeles pour acquérir quelques renseignements. Mais pourquoi n’appelait il pas de son appartement ? Pour une première raison. Dean dormait, il était plus respectueux de ne pas le déranger. La seconde raison était de la prévoyance. En téléphonant d’une cabine téléphonique, les gens ne peuvent revenir jusqu’à lui en cas de problème. De plus, Il utilisait une carte trafiquée et non à son propre nom. Il n’aimait pas ce dernier point, mais il fallait parfois enfreindre les règles pour vaincre le mal.

Sam avait le regard qui se posait partout sans plus de délicatesse. Depuis peu, il se sentait surveillé. La clé attirait beaucoup de monde, démons et chasseurs. Mais elle était également synonyme de changement de camps. Certains chasseurs voulaient le pouvoir et certains démons aimaient le monde comme il était actuellement. Le jeune frère savait qu’il pouvait être la cible de beaucoup et était, pour cette raison, toujours sur le qui-vive. La cabine téléphonique était à présent à quelques mètres. Chacun de ses pas, plus ou moins assurés étaient accompagnés d’une rotation de la tête à la recherche d’éventuel espion et futur prédateur. Il se doutait que cela n’arrivait que très rarement, et prenait plutôt cela à la légère mais c’était un automatisme qui n’arrivait pas à quitter. Seulement, les gens ici, bien nombreux, ne s’occupaient de personne. Ils traçaient leur chemin et s’attardaient quelques fois sur les commerces alléchants. Sam lui ne se préoccupait que de ce téléphone qu’il avait finalement rejoins. Il sortit son porte feuille et mit à sa bouche une carte de manière énergique pour refouiller dans son portefeuille et attraper la fameuse carte téléphonique qui l’aidera à appeler sans frais et sans être repéré. Il l’inséra, prit le combinet et composa le numéro. Il replaça vite fait sa frange afin de ne pas l’avoir dans ses yeux et provoquer une gêne sur sa lecture, puis saisit le papier venant de sa bouche pour la lire rapidement en un froncement des yeux. Il s’accouda sur le cabinet et regarda autour de lui en attendant que l’on décroche. Personne ne le regardait, personne ne s’apercevait qu’il passait un coup de fil. C’était presque banal pour les gens, même à l’époque du cellulaire. Le monde était bien étrange.

Au bout de la quatrième sonnerie, une personne répondit. Sam en fut presque décontenancé. Il se retourna machinalement vers l’appareil faisant dos à la population. Il regarda son bout de papier et répondit au «
allo » de son interlocuteur :

-Madame Connors ? Oh vous êtes sa femme de ménage ? Ecoutez, Je suis agent des eaux de la région Est de Los angeles. Je vous appelle pour savoir si vous n’avez pas remarqué un surplus d’eau dans votre demeure. Des baignoires, lavabos ou éviers qui se remplissent à partir de l’évacuation par exemple..., il eut un moment de silence et la jeune femme expliqua ce que Sam savait déjà à propos du mari, Oh…je suis désolé. Toutes mes condoléances à madame, dit calmement Sam en observant la carte mais en gardant toute la sincérité de ses mots et pensées. Je…, Madame Connors, fut il surpris et désorienté. Je…non, non, ce n’est en aucun cas une plaisan…Je l’ignorais, c’est…, Sam laissa son bras tenant le combiné retomber le long de sa jambe. L’appareil émettait un petit bruit. « bip…bip…bip… »

Elle avait raccroché et Sam se doutait que cela finirait ainsi puisque le plan ne s’était pas déroulé comme il l’entendait. Au départ tout allait pour le mieux. Dans ce genre de famille, c'est-à-dire aisée, pendant les périodes de deuil, les domestiques répondaient au téléphone, les propriétaires n’ayant plus la force de le faire eux même. Sam aurait alors pu poser les bonnes questions à une personne connaissant la maison. Malheureusement, il avait semblé que cela n’avait pas été le cas. Et lorsque la femme de ménage demanda à sa patronne ce qu’il en était au niveau de l’eau, cette dernière pensa tout de suite à son mari et à une plaisanterie de mauvais goût. C’était donc tout à fait compréhensible qu’elle prenne la parole en colère et qu’elle raccroche. Cela dit, Sam devait trouver une autre solution pour les réponses à ses questions. Il rangea sa carte téléphonique et la fausse carte de visite dans son portefeuille et mit ses mains dans ses poches en respirant son échec à pleine narine. Le temps était agréable mais le mois de janvier apportait ce petit vent frais. Sam ne resterait pas des heures ici, mais il cherchait une solution rapide à son échec.

Il pensa aussitôt a Dean qui lui était pénard, sans doute encore dans son plumard à récupérer ses heures perdus. Pendant ce temps, Sam se gelait dehors à chercher des solutions pour laisser son frère vivre. Il regarda d’ailleurs son portable et avait eu la folie d’y espérer un message lui demandant où il était et comment le rejoindre. Bien sur il n’y avait rien, mais Sam l’avait choisis d’être ici. Au lieu de réveiller son frère, il avait fuis en se disant qu’il n’avait pour le moment pas besoin de lui. Alors comme pour se punir, il resta planté là, à regarder les gens s’agiter autour de lui et il attendait peut être que les réponses pleuvent de ses quelques nuages cachant à moitié le ciel.

_________________

Ton avenir, c'est le notre !
Si tu n'es plus, je ne suis plus !
Alors survis ou tu me tueras !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alisen Hamilton
* ADMIN | Sweet Witch
avatar

Nombre de messages : 131
<b>Age</b> : 23 ans
<b>Profession</b> : Serveuse au Gilmore's Snack & Drink
<b>Adresse</b> : Sunset Boulevard, Beachwood, A235
Date d'inscription : 23/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: -
Groupe: Sorcière
Relations:

MessageSujet: Re: Tentative ratée [Pv: Alisen]   Dim 27 Jan - 20:47

[Je suis moyennement satisfaite de la qualité de ce post, mais je tenais à répondre avant de partir. Promis, je me rattraperais !]

Alisen sortit de son appartement et prit soin de bien fermer sa porte à clef. Aujourd'hui, elle se sentait fraîche comme une rose. Son patron lui avait expliqué la veille qu'elle pourrait venir plus tard le lendemain matin, pour la remercier d'être venue lui filer un coup de main lors d'un jour de congé. La jeune sorcière était vraiment ravie d'être tombée sur une personne aussi gentille, surtout pour un supérieur. D'après ce que certaines de ses amies encore étudiantes lui disaient, certains patrons se fichaient de leurs employés et n'essayaient même pas d'arranger leurs horaires s'ils avaient un cours de déplacé par exemple. En somme, l'argent était la seule chose qui comptait. Loin d'être naïve, la brunette savait en postulant pour ce job de serveuse qu'à son tour, elle pourrait très bien tomber sur quelqu'un d'égocentrique qui ne voyait rien d'autre que le profit. Fort heureusement, son boss montrait une grande gentillesse et une attention toute particulière envers les gens qu'il embauchait. Ceci faisait partie des nombreuses raisons pour lesquelles le Gilmore's était apprécié : l'entreprise fonctionnait à la bonne humeur. Il était vraiment très rare d'entendre des clients insatisfaits, ce qui réjouissait Alisen au plus haut point. Elle avait vraiment décroché le gros lot avec se travail, même si son salaire n'était pas mirobolant. Mais à quoi d'autre aurait-elle pu s'attendre alors qu'elle avait arrêté l'école au lycée ? La jeune femme était loin de s'en plaindre cependant : ceci avait été son choix. Et bien que seules quelques personnes de son entourage en soient conscientes, le fait d'avoir stoppé les études n'avait rien à voir avec la paresse, non. Alisen voulait devenir une véritable sorcière et avait décidé de s'y consacrer à plein temps. Désormais, elle aidait à sauver des vies... ce qui était bien plus gratifiant de rester assise dans un amphi à écouter un prof déblatérer sur un sujet plus qu'inintéressant.

Ce fut donc avec un grand plaisir qu'Alisen descendit les escaliers qui la séparaient de la sortie donnant sur la rue. En ouvrant la grande porte, elle put constater que le soleil était bien au rendez-vous, même si des nuages le cachaient de temps à autre. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres. Alisen adorait le soleil, et s'il y avait bien une chose qu'elle attendait avec impatience, c'était le retour du printemps. Car même à Los Angeles, il pouvait pleuvoir de nombreux jours sans que l'on ne voie l'once d'un rayon... Prête à se mettre en route, la jeune femme regarda sa montre. Neuf heures quinze. Bien, elle avait un quart d'heure pour arriver jusqu'au Gilmore's, ce qui lui permettait de ne pas se presser : son travail ne se situait qu'à environ cinq à dix minutes de marche de son appartement, chose très pratique pour elle qui n'avait pas encore fait l'acquisition d'une voiture. A quoi un tel véhicule pourrait bien lui servir ? Attentionnée envers la nature et l'environnement sans être pour autant écolo, la brunette préférait de loin la marche ou les transports en commun. Acheter une voiture n'était donc pas dans ses projets immédiats, et lorsqu'elle avait besoin de se rendre rapidement à un endroit éloigné, elle se contentait d'emprunter celle de ses parents ou de Zack.

Tout comme elle en avait l'habitude, Alisen s'arrêta prêt d'un stand vendant des cafés présent toute la matinée sur la rue principale. Les boissons étaient environ 50 cents plus chères que la moyenne, mais l'argent allait dans le financement du centre pour jeunes du quartier. Loin d'être ignorante du monde qu'il l'entourait, Alisen avait préféré vérifier les dires des vendeurs avant de donner le moindre dollar. Cela faisait maintenant plus d'un an que la jeune femme avait sympathisé avec la gérante du centre, et effectivement cet argent n'allait en aucun cas dans la poche de n'importe qui. Il servait à payer des couvertures, de la nourriture et tout ce dont ce fameux centre avait besoin pour aider les adolescents en perdition qui s'y rendaient. C'était donc avec un véritable plaisir qu'Alisen prenait son café de cette manière à chaque fois qu'elle se rendait à son travail. La sorcière échangea quelques mots avec le tenant du stand qu'elle avait également appris à connaître - de façon superficielle néanmois, puisqu'elle n'avait jamais le temps de s'arrêter - et reprit son chemin, son goblelet de café au lait à la main.


*Et en plus, c'est le meilleur que j'aie jamais eu l'occasion de goûter,* songea Alisen en portant la boisson à ses lèvres pour en prendre une gorgée.

Un nouveau coup d'oeil à sa montre apprit à la brunette qu'il était neuf heures vingt-deux. Décidément, elle aurait prendre quelques minutes de repos en plus sans risquer d'être en retard. Mais son nouveau réveil lui avait tellement mis la pêche, il aurait été impossible pour la jeune femme de se rendormir. Tournant à un coin de rue, miss Hamilton aperçut une silhouette qui lui semblait familière, plantée là au milieu et ayant l'air d'être carrément plongée dans ses pensées. Alors qu'elle s'approchait, l'identité de l'homme en question devint certaine, et Alisen ne put s'empêcher d'esquisser un sourire presque béat, reflétant à la perfection le bonheur qu'elle ressentait d'être tombée sur lui par hasard. Elle ne mit pas longtemps avant d'arriver à sa hauteur, le saluant d'un air amusé.


- Sam ! Je ne pensais pas te voir ici, décidément le hasard fait bien les choses.

Cela ne faisait que trois semaines qu'ils se connaissaient, et pourtant le tutoiement s'était presque imposé de lui-même. Ils avaient seulement une petite année de différence, et les "jeunes" comme eux se vouvoyaient rarement. Ca leur donnait l'impression d'être vieux avant l'âge xD De plus, Alisen était si sociable et aimait tellement mettre les gens à l'aise avec elle, qu'il lui était impossible d'engager une conversation avec une nouvelle connaissance sans préciser en premier lieu qu'on devait la tutoyer et l'appeler par son prénom. Ca faisait partie des petits détails qui avaient néanmoins de l'importance à ses yeux. En parlant de regard, celui de Sam avait paru plutôt dépité lorsque la jeune sorcière était arrivée près de lui. Dépité n'était peut-être pas le mot, mais il semblerait que le chasseur venait de subir une petite déception quelconque. Un café lui ferait probablement le plus grand bien, et comme Alisen devait se rendre à son travail, ça ne pouvait pas mieux tomber.

- Je vais au Gilmore's, dit-elle sans préciser la raison - Sam savait déjà qu'elle y bossait. Je prends à neuf heure trente, ça te dirait de m'accompagner ? J'offre le café, et je te ferais aussi tester notre super brownie. Qu'est-ce que tu en dis ?

Intérieurement et bien que son visage ne laisse rien transparaître, Alisen priait pour que son interlocteur accepte sa proposition. Rien ne lu ferait plus plaisir que de passer un peu plus de temps avec Sam, car chaque conversation avec lui était un excellent moment que la sorcière ne souhaitait que réitérer. Certaines raisons étaient plus profondes que cela, et bien que la brunette s'en rendre compte, elle essayait tant bien que mal de ne pas les laisser s'afficher au grand public, au risque de ruiner l'amitié naissante entre Sam et elle. Un jour, peut-être aurait-elle le courage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Winchester
* MODO
avatar

Nombre de messages : 501
<b>Age</b> : 24 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 25/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: ///
Groupe: Chasseur
Relations:

MessageSujet: Re: Tentative ratée [Pv: Alisen]   Mar 29 Jan - 4:18

[Je le trouve très bien ton RP! le mien en revanche...Tssk ]

Sam était entrain de songer à la meilleure façon de rattraper le coup mais n’y parvint pas aussi facilement que de deviner ce qu’il mangerait à midi. Même si lui était figé et pensif, le monde ne s’était pas arrêté pour autant. Une vieille dame venait de passer juste devant lui en dégageant un parfum lui rappelant un mauvais souvenir. Il s’agissait de cette fois où un voilier avait été le présage de la mort des personnes qui l’apercevaient. Il avait dû passer la soirée avec une femme ayant le triple de son âge mais qui avait malheureusement gardé une certaine vivacité dans ses désirs. C’était l’une des pires soirées de ce cher Sam et rien que le fait de s’en souvenir lui fit émettre un soupir. Il était tant pour lui de rejoindre sa chambre et son frère afin de lui faire part de son raté. Oserait-il lui dire ? Cela restait à vérifier. Sam détestait décevoir son grand frère. Depuis un certain temps, les deux jeunes hommes s’étaient rapprochés. La mort avait finalement des vertus que le temps libre pouvait offrir. Le jeune homme mit les mains dans les poches et en se tournant doucement vers le chemin à prendre, et se retrouva en face d’une jeune femme qu’il connaissait depuis peu de temps.

Elle était devant lui, souriante avec cette beauté qu’il ne pouvait décrire par des mots. Son cœur eut une étrange sensation, comme si, de la tempête, apparaissait le beau temps. Un large sourire se traça sur son visage alors qu’il annonça sur les mots de la jeune femme, un simple «
Alisen ! » de surprise. Et quelle heureuse surprise ! Parti pour broyer du noir face à son échec, ce fut un bon remède qui se présenta devant lui. En effet, le hasard faisait bien les choses. Il suffisait maintenant que le cœur de Sam retrouve une allure normale afin de ne pas le sentir taper violemment contre sa poitrine. Ce n’était qu’une question de seconde, l’étonnement l’avait emballé. Même si le jeune Winchester était assez timide face aux jolies demoiselles, il savait quand même se tenir et au moins paraître à l’aise. Le sourire n’arrivant pas à quitter son joli minois, c’est avec qu’il lui répondu d’un air enjoué :

-Oui, en effet, un heureux hasard, se vendit il.

Il fronça les sourcils contre lui-même et se promit de se punir dès qu’il rentrerait. Sam ne faisait pas totalement attention à ses paroles lorsqu’il se concentrait sur autre chose. Pour le moment, il se canalisait afin de retrouver le contrôle de lui-même et échanger enfin des mots intelligents comme il avait l’habitude de le faire avec la jeune femme. Ce qui l’avait tant décontenancé, c’était ce trop fort contraste entre le début de sa journée et maintenant. Tout avait été, disons le, pourri depuis son réveil jusqu’au raté de la prise d’information. Et à présent, il se trouvait en compagnie d’Alisen qui, avouons le, ne le laissait pas indifférent. Aussi sombre que pouvait avoir connu son visage en début de journée, il était maintenant serein et pétillant de joie comme un adolescent heureux.

La jeune femme, aussi généreuse soit elle, lui avait annonça qu’elle prenait bientôt le service dans le café où elle travaillait et lui proposait de lui offrir un café et un des super brownie s’il voulait bien l’accompagner. Sam n’avait pas du tout l’intention de décliner l’invitation, café offert ou non. Il aurait pu aussi penser à Dean et le retrouver pour avancer dans leur chasse mais il savait exactement ce que ce dernier lui aurait dit s’il était rentré : « Tu es vraiment le dernier des crétins ! ». Sam regarda sa montre, il était bientôt neuf heures vingt quatre. Il lui répondit alors sans perdre de temps :

-Ouais, ok, ça me ferait très plaisir, dit il d’un air enjoué, sans trop montrer d’hésitation quant au sort de son frangin. Il leva le bras près de sa poitrine, l’index tendu et le fit aller d’un côté à l’autre, tout en cherchant le chemin à prendre du regard face au rue adjacente.C’est de ce côté ? De l’autre ? Il aperçut enfin l’enseigne au loin, du moins pensait-il le reconnaitre. Ha c’est là bas ! Je me trompe ? Sourit il à la jeune femme.

Il commença à prendre le chemin vers ce fameux café où des « super Brownies » les attendaient impatiemment. Sam replaça ses mains dans ses poches comme à son habitude et baissa légèrement la tête, peut être pour se sentir plus petit et donc plus à la hauteur des autres. Le plus jeune des Winchester était aussi le plus grand par la taille. Ca ne le gênait pas tant que cela mais il avait pris ce vice de parfois, et ce n’était pas aussi fréquent que cela pouvait paraître, baisser la tête ainsi pour se sentir plus à hauteur de la personne qui l’accompagnait. Il n’est pas nécessaire de dire qu’avec Dean, il aime se sentir plus grand. Les deux jeune gens avait donc commencé à marcher et Samuel rompu enfin le silence pour dire :

- J’ai hâte de goûter au …,
il imita les guillemets, « super Brownies » dans ce cas. Alors comment te portes tu ? Ca fait un petit moment qu’on ne sait pas vu, annonça Sam en cherchant son regard et évitant de justesse les gens trop pressés.

Il semblerait que quatre jours soit une éternité pour le jeune homme. Cela faisait que quatre malheureux jours qu’il s’était vu pour la dernière fois dans le bar des chasseurs, le Roadhouse. Pourtant, pour lui, cela faisait bien plus longtemps, il avait fait des tonnes de choses entre temps. Que ce soit la chasse ou les recherches sur la clé Yevnah, il avait été tellement préoccupé que les jours où il avait apprécié le moment avait paru bien loin. C’est pour cela qu’il décida de profiter de l’instant. Il se mettait au service du monde un peu trop souvent avant de penser à lui-même. Mais le temps était compté. Que ce soit les mois, les semaines, les jours jusqu’à la plus infime seconde.

_________________

Ton avenir, c'est le notre !
Si tu n'es plus, je ne suis plus !
Alors survis ou tu me tueras !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alisen Hamilton
* ADMIN | Sweet Witch
avatar

Nombre de messages : 131
<b>Age</b> : 23 ans
<b>Profession</b> : Serveuse au Gilmore's Snack & Drink
<b>Adresse</b> : Sunset Boulevard, Beachwood, A235
Date d'inscription : 23/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: -
Groupe: Sorcière
Relations:

MessageSujet: Re: Tentative ratée [Pv: Alisen]   Sam 2 Fév - 0:55

[N'importe quoi, moi je l'ai adoré ton post ! ^^' Au passage, je déplace le topic puisque le plus gros se passera au Gilmore's Wink ]

Petite, Alisen Hamilton était probablement la plus timide de toutes les jeunes filles. Alors qu'elle était haute comme trois pommes, elle se cachait sous la table dès que des inconnus rendaient visite à ses parents, ne se décidant à sortir qu'au bout d'une bonne heure, et encore ! Elle évitait de s'en approcher et restait près de sa mère, juste au cas où. Aujourd'hui encore, la femme qu'elle était devenue n'arrivait pas à comprendre une telle peur de ses semblables. Ce comportement s'était néanmoins calmé avec le temps, mais sa timidité ne l'avait toujours pas quittée. Pendant sa scolarité, la brunette rougissait à chaque fois qu'on lui demandait de lire un extrait d'un texte ou de répondre à une question. Le pire, c'était quand on l'obligeait à aller au tableau pour écrire ou réciter une poésie. Dans ces moments, Alisen n'avait qu'une seule envie : disparaître dans un trou de souris. D'autant plus que les enfants étant cruels entre eux, l'adolescente se voyait faire l'objet de sourires moqueurs lorsque ses camarades remarquaient la couleur cramoisie que prenaient ses joues. Arrivée au lycée, miss Hamilton en eu relativement marre et décida de faire face à ce problème. Après discussion avec ses parents, elle débuta des cours de théâtre qui lui apprendraient à s'ouvrir un peu plus aux gens et à devenir moins timide, voire plus du tout. En quelques mois et plusieurs représentations, Alisen était complètement "guérie". Aujourd'hui, elle était capable d'être l'objet d'une attention toute particulière sans rougir instantanément, et parler devant un grand nombre de personnes ne lui posait plus aucun souci.

Seulement voilà, ces autres personnes étaient au mieux des amis, au pire des inconnus. Mais aucun d'entre eux n'était Samuel Winchester, un jeune homme rencontré quelques semaines auparavant et qui ne la laissait pas indifférente. Alisen sentit ses joues chauffer un minimum face aux paroles et à l'engouement du chasseur pour cette rencontre fortuite. Histoire de cacher ce léger sentiment d'embarras, la brunette décida de ne pas traîner à entamer la conversation. Et puis, il ne faudrait pas qu'elle arrive en retard au travail, car aussi sympathique que son patron pouvait être, il n'en restait pas moins... un patron, et agissait comme tel. Inutile de douter qu'il remonterait les bretelles de son employée modèle si cette dernière débarquait un quart d'heure plus tard sans aucune raison valable. Sans effacer le sourire de son visage, Alisen proposa donc à Sam de l'accompagner au Gilmore's, où elle lui offrirait l'équivalent d'un mini petit déjeuner. Le jeune brun accepta et la sorcière eut beaucoup de mal à dissimuler une nouvelle fois le grand plaisir qu'il l'envahit à cet instant. Elle émit un rire significatif à la vue de son interlocuteur qui tentait de trouver le bon chemin à prendre, non sans grand renfort de gestes. Miss Hamilton supposa finalement que son regard était tombé sur l'enseigne du snack, qu'elle savait visible depuis cet endroit.


- Oui ! affirma-t-elle. Allons-y !

Ce serait probablement puéril et tout à fait typique d'un l'adolescent à dire, mais Alisen n'avait jamais été aussi joyeuse de se rendre à son boulot. Pourtant ce matin, en sortant de son immeuble, elle aurait juré être d'une si bonne humeur que rien n'aurait pu la rendre plus joviale. Comme quoi, il ne fallait jamais dire "jamais" ! Alors que les deux jeunes gens commençaient à marcher en direction du Gilmore's, Sam fit de nouveau rire Alisen en reprenant son expression des "super brownies", avant de lui demander comment elle allait. Effectivement, ça faisait un petit moment qu'ils ne s'étaient pas parlés. Quatre jours en fait... Quatre longs jours durant lesquels Alisen avait hésité à lui téléphoner. Mais ayant peur de se montrer trop insistante ou un truc du genre, la brunette n'avait finalement pas repris contact avec Sam entre temps. Vu le plaisir qu'il semblait avoir à la croiser par hasard, elle se dit qu'elle aurait peut-être du finalement. Enfin, le principal était que maintenant, ils étaient ensemble et avaient tous deux un petit moment devant eux pour discuter.

- Je vais bien, je te remercie ! répondit-elle avec un sourire chaleureux dont elle seule avait le secret. Hier j'ai passé la soirée avec Declan, j'avoue que j'avais bien besoin de le voir. Tu sais à quel point il compte pour moi !

Alisen émit un rire amusé. La dernière fois que Sam et elle avaient parlé de la magie que pratiquait la jeune femme, celle-ci n'avait cessé de prononcer le prénom de son mentor du début à la fin, énumérant toutes ses qualités et tout ce qu'il avait fait pour elle. Le chasseur avait forcément compris combien Alisen tenait à lui, d'ailleurs ça aussi elle le lui avait dit. La brunette considérait cet homme comme un véritable mentor, pratiquement comme un second père. S'il y avait bien une personne à qui elle se confiait sur n'importe quoi, c'était lui. Pourtant, on aurait pas dit que leur relation terminerait de cette manière au vu de leur première rencontre ! A ce moment, Declan était presque renfermé et pas sociable du tout. Pourtant, Alisen était devenu son "rayon de soleil" comme il aimait à le lui faire remarquer dès qu'il en avait l'occasion. Désormais, la jeune femme ne se voyait plus sans lui...

- On a longuement discuté, puis on est sortis faire un tour sur Venice. Je ne m'attendais pas à ça, mais là-bas on a renconté l'un de ses amis de longue date qui est également sorcier. Il habite à New York mais est venu en ville pour voir sa famille. Declan m'a raconté son parcours, il paraît qu'il est connu d'une bonne partie de la côte ouest. Un peu comme le sorcier de référence. Il m'est apparu comme très sympathique mais vraiment mystérieux et un brin étrange...

Alisen n'était-elle pas en train de monopoliser la conversation ? Ce n'était pas son habitude de parler sans laisser la chance à son interlocuteur de s'exprimer, mais il fallait dire que cet homme dont elle avait fait la connaissance la veille l'avait vraiment marqué. Surtout que Declan ne l'avait jamais mentionné auparavant... Du coup, les deux jeunes arrivèrent au Gilmore's sans avoir vraiment eu le temps d'échanger plus de quelques phrases. Ils entrèrent dans le bâtiment, et Alisen salua son patron puis sa collègue occupée à servir une table un peu plus loin.

- Aujourd'hui je reste au comptoir pour servir les boissons et les gâteaux, expliqua la brunette en se tournant vers Sam. On pourra discuter sans souci si tu t'y installes également, j'espère que ça ne te dérange pas ! Je vais mettre mes affaires dans mon casier et je rejoins tout de suite. Si quelqu'un veut prendre ta commande, dis-lui que tu m'attends, hors de question qu'on m'empêche de te servir moi-même ce "super brownie" !

Avec un nouveau rire et un regard futilement plongé dans celui de Sam, la serveuse se dirigea vers l'arrière-salle et disparut derrière la porte.

[A la fin, tu peux faire avancer l'action en disant que je reviens et en me parlant si tu le souhaites :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Winchester
* MODO
avatar

Nombre de messages : 501
<b>Age</b> : 24 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 25/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: ///
Groupe: Chasseur
Relations:

MessageSujet: Re: Tentative ratée [Pv: Alisen]   Lun 4 Fév - 3:00

Connaissez vous cette expression qui disait que l’amour rendait aveugle ? Oui, bien sur, tout le monde l’a entendu au moins une fois dans sa vie à défaut de s’en être servi. Et bien Sam, lui, n’était pas aveugle. Maladroit, peut être, innocent, sans doute, mais pas aveugle. Il avait bien remarqué la couleur que prenait Alisen au fur et à mesure que les secondes passées ensembles défilaient. Non, Sam n’était pas aveugle, il était simplement frappé par la naïveté que provoquaient les sentiments amoureux. Lorsqu’une chose que l’on veut vraiment nous arrive, on n’ose y croire. C’est exactement ce qui se produisait chez le jeune Winchester. Il avait en face de lui la preuve qu’il n’était pas indifférent aux magnifique yeux de la jeune femme et il faisait comme si de rien était, comme si leur rencontre n’était parfumé que d’une simple histoire d’amitié.

En réalité, Sam avait une autre bonne raison de ne pas vouloir voir l’évidence. Il avait trop perdu. En fait, dans peu de temps, il aura tout perdu. Sa mère, son père, sa petite amie et bientôt son frère. Bien qu’il est l’air d’un homme vaillant face à tout ce qu’il a pu rencontrer, il en demeurait pas moins un humain. La sensibilité et l’attention qu’il portait aux autres allaient bientôt être des qualités qui lui feraient défaut. Comment imaginer vivre sans son frère ? Est-ce qu’il se défendrait ou combattrait les forces du mal avec autant de conviction ? Qu’avait il à perdre ? Alors qu’il s’était battu tant de fois contre la mort, à deux doigts d’être tué, est ce que si ces cas se représenteraient, il chercherait à survivre ? Qui aurait-il peur de décevoir ? Qui l’encouragerait à le suivre ? Pourquoi s’en donnerait il la peine ? La famille des Winchester ne résiderait plus que dans un seul corps, le sien. Le sien. Méritaient ils d’avoir Sam pour défendre l’honneur et le courage de la famille ? Dean était bien plus convainquant pour cela. Sam voyait en lui un exemple depuis sa tendre enfance. Alors que tous les gosses rêvaient de devenir comme leur père, lui n’avait qu’une envie, ressembler à son grand frère. Aujourd’hui, il était assez vieux pour se souhaiter une propre identité, mais il ne refoulait en rien ce passage de sa vie. Encore maintenant, il admet vouloir être son frère, pour pouvoir le remplacer, plus tard, dans quelques mois. Alors voir cet homme avoir échanger sa vie contre la sienne…, oh, il n’y avait pas de doute, Sam aurait fait de même. Il aurait agit avec la même stupidité et le même amour. La valeur d’une vie n’était rien comparée à ce que méritait son grand frère. Chaque jour, il était difficile pour lui de ne pas regarder ses larmes couler devant son miroir. Lui était en vie, et Dean voyait la date de sa mort approcher, impuissant…

Le monde était parfois étrange. Alors qu’on souhaite le quitter pour éviter de faire du mal aux autres, c’est les autres qui nous font mal en quittant ce monde. Chaque jour était à présent à prendre avec la plus grande importance. C’est également pour cela que Sam ne cherchait pas à construire une relation malgré son cœur flamboyant pour la jeune Hamilton. Et oui, Dean avait bon dos. Pourtant, c’était une partie de la vérité. Il pensait parfois à Jessica et Madison qui avaient connu le mauvais sort par sa faute. Il les avait tué toutes les deux dans un sens. Et même s’il se prouvait le contraire, au fond de lui, il pensait qu’il apportait malheur à toutes les femmes qu’il a aimé. Et Sarah me direz-vous ? Il n’a aucune nouvelle d’elle. Il lui a promis de revenir la voir et pourtant, Ils semblent qu’ils se soient oubliés mutuellement. Comment savoir si elle est en pleine forme ?

Sam prit le chemin avec Alisen, il la regardait furtivement en évitant les passants bien trop pressés pour faire attention de ne pas lui donner de coup d’épaule. En plus d’être grand, il était assez large des épaules, ce qui n’arrangeait rien à l’affaire. Elle se mit à rire lorsqu’il mit des guillemets au super brownie. Il aimait l’entendre rire. C’était peu, mais son cœur semblait se libérer du poids de tous ces drames qui l’entouraient. Cela lui arracha d’ailleurs un grand et beau sourire, qu’il eut beaucoup de mal à quitter. Surtout qu’elle lui annonçait qu’elle allait bien. Qu’est ce qui pouvait rendre plus agréable cette journée ? A part peut être de ce savoir débarrasser de la malédiction de Dean. Mais cela, il ne devait pas y penser, pas maintenant.

Alison venait de l’informer qu’elle avait passé la soirée de la veille avec Declan. Il ne fallut pas longtemps à Sam pour se rappeler de qui il s’agissait. Il se rappelait de la première fois où elle en avait fait allusion. Le jeune homme n’avait pu s’empêcher de ressentir de la jalousie. Il lui avait même demandé si cet homme, qu’elle semblait chérir éperdument, était son petit ami. C’est avec un sentiment de soulagement qu’elle lui avait affirmé le contraire. Il avait su qu’il était comme un second père pour elle, qu’une grande complicité s’était installée entre eux. Aujourd’hui, en l’écoutant parler de lui et de son ami de longue date, Sam était aux anges. Il ne connaissait rien à la sorcellerie. A part la chasse, ses anciens pouvoirs, les créatures qu’il a pu rencontrer et ses notions en exorcisme, Il était un parfait novice. Bon, je vous l’accorde, il savait déjà beaucoup de chose. Peut être même un peu trop d’après son frère qui l’appelait l’encyclopédie des bizarreries. Mais la sorcellerie, Sam ne s'était jamais penché sur le sujet, ou n'en avait pas eu l'occasion en tout cas. Alors, lorsque la jeune femme lui avait dit en être une, il avait été tout oui pour des informations supplémentaires.

Il était à présent entré dans le café, Alisen lui expliqua qu’elle servait au comptoir et que s’il s’y installait, ils pourraient discuter librement. Il acquiesça alors de la tête et pendant qu’elle allait déposer ses affaires à son casier, Sam ne pu s’empêcher de regarder ce qui l’entourait, tout en s’installant sur l’un des tabouret. Cela ressemblait à un café comme il avait pu en croiser durant ses traversés dans tout l’état. Il posa les yeux sur les seules personnes présentes dans les lieux. Il y avait le patron assez reconnaissable. Une serveuse qui apportait le café a des jeunes gens. Ceux-ci prenaient certainement un petit déjeuner avant de rejoindre leur cours. Il y avait un peu plus loin, contre l’une des fenêtres, deux jeunes femmes approchant sans doute de la trentaine. L’une d’entre elle lui adressa même un sourire. Sam lui rendit un sourire timide, et lentement, il se retourna vers le comptoir avec comme souhait qu’elle ne vienne pas l’aborder. De nos jours, les femmes étaient parfois très entreprenantes.

Alisen revint enfin à lui pour son plus grand soulagement. Il chercha quelque chose à dire mais rien ne venait mis à part un sourire. Oh, bien sur, s’il écoutait son cœur, il y avait beaucoup de chose à dire. D’ailleurs son frère lui aurait conseillé d’écouter celui-ci. Mais depuis quand Dean était il de bon conseil en ce qui concernait l’amour ? Et malgré cela, il ne pouvait se dire qu’il avait tort. En même temps, son grand frère n’avait rien dit de tel puisqu’il ignorait tout, du moins Sam le pensait. Alors au lieu d’écouter Dean, Il préféra écouter son cœur, mais finit par annoncer :


-On a pas mal parler de nos passions communes, dit il en sous entendant la chasse aux démons ou la sorcellerie, Mais nous n’avons pas eu l’occasion de parler de tout ça, continua t’il en montrant la pièce du regard, Ca fait longtemps que tu travailles ici ?

Sam se permit de réfléchir un instant et se lamenta intérieurement de ce qu’il venait de découvrir. Alisen et elle avait beaucoup parlé de leur passion et de leur pratique mais avait presque oublié de parler de leur vie. Il en avait parlé, c’était évident, mais si peu. A vrai dire, s’ils devaient placés leur discussion de leur vie sur une échelle de cent face à leur passion, cela avoisinerait les dix, et encore, peut être moins. Alors Sam eut un petit rire presque gêné en regardant le comptoir et finit par annoncer comme s’il se parlait a lui :

-Mon dieu, je me rends vraiment compte qu’on a passé la plupart de notre temps à s’informer sur nos pratiques. Ce n’est en rien un reproche, au contraire, se rattrapa t’il en la regardant enfin, je suis assoiffé de connaissance à ces sujets, mais nous avons oublié de parler de nous.

Alors que Sam était un homme très à l’écoute, attentif à ce qu’on lui confiait, il s’en sentait presque honteux. Car toutes les questions qu’il avait pu poser à la jeune femme autrefois avait eu pour sujet le surnaturel et particulièrement la sorcellerie.

_________________

Ton avenir, c'est le notre !
Si tu n'es plus, je ne suis plus !
Alors survis ou tu me tueras !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alisen Hamilton
* ADMIN | Sweet Witch
avatar

Nombre de messages : 131
<b>Age</b> : 23 ans
<b>Profession</b> : Serveuse au Gilmore's Snack & Drink
<b>Adresse</b> : Sunset Boulevard, Beachwood, A235
Date d'inscription : 23/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: -
Groupe: Sorcière
Relations:

MessageSujet: Re: Tentative ratée [Pv: Alisen]   Mar 5 Fév - 16:26

Laissant Sam s'installer seul au comptoir, Alisen se dirigea donc vers la porte menant à l'arrière-salle. Cette dernière donnait directement sur les petites cuisines du Gilmore's, généralement occupée par la femme du patron à cette heure de la journée. Le commerce n'était qu'un "Snack & Drink", il était donc impossible d'y manger un bon repas bien garni, mais de nombreux gâteaux et quelques sandwiches étaient à la disposition des clients. Il fallait donc bien que quelqu'un les prépare, et le patron préférait largement le côté salle. La sorcière salua poliment sa supérieure, tout en y ajoutant un chaleureux sourire. Elle était tout aussi sympathique que son mari, ce qui ne faisait qu'accroître le sentiment de la brunette d'être tombée dans un super endroit pour bosser. De là où elle se trouvait, Alisen pouvait apercevoir plusieurs portes ouvrant sur diverses autres parties indipensables à un tel bâtiment - la réserve de boissons, la petite chambre froide... Mais ce fut l'entrée qui se situait sur sa gauche qui l'intéressait pour le moment : il s'agissait en effet d'une pièce réservée aux employés où chacun possédait son propre casier. On y trouvait aussi une table et plusieurs chaises, ce qui leur permettait de s'asseoir pendant leurs pauses - bien que la plupart en profitaient pour sortir dehors afin de fumer une cigarette. La jeune sorcière devait être à peu près la seule ici qui se servait réellement de cet objet pour continuer la lecture de son bouquin du moment ou bien parcourir le journal !

Miss Hamilton rangea les affaires qu'elle avait apportées et émit un petit sourire satisfait : comme elle restait au bar toute la matinée, elle n'avait pas besoin d'endosser son espèce de tablier de serveuse qu'elle avait toujours trouvé horrible. Comme quoi, même les plus gentils des patrons ne pouvaient pas être totalement parfaits, songeait-elle avec humour. Non pas que le tablier en question soit jaune à petit pois - encore heureux ! - mais il était d'un blanc terne qui faisait plus penser à un cuisiner qu'à un serveur au final. Il faudrait que la jeune femme en touche un mot à son boss, avec un peu de chance son chiffre d'affaires serait assez satisfaisant pour qu'il songe à changer la tenue. Pour l'heure, ce fut donc dans son espace personnel que la sorcière laissa ce morceau de tissu avant de se diriger à nouveau vers la porte de la cuisine. Deux secondes plus tard, elle se retrouvait derrière le bar, où Sam s'était effectivement installé. Il semblait observer les gens alentours, attendant probablement que sa compagne du moment revienne pour continuer leur conversation. Lorsque leur regard se croisèrent, Alisen marchant dans sa direction, à moitié cachée par le comptoir, le chasseur lui lança un sourire auquel elle répondit sans tarder. Etait-ce normal de se sentir bizarre à chaque fois qu'une telle chose arrivait ? Probablement, car bien qu'elle soit célibataire depuis quelques temps, la brunette n'était pas pour autant ignorante sur le sujet. Il lui était de plus en plus impossible d'ignorer ce quelque chose de spécial qu'elle ressentait envers Sam, ce qui aurait pu paraître bizarre si l'on mettait dans la balance le jour où ils s'étaient rencontrés. Zack était bien placé pour savoir que sa petite soeur se laissait rarement entraîner dans une histoire aussi rapidement. Il lui fallait un peu de temps avant d'être sûre de ses sentiments, et trois semaines étaient... peu. Pourtant, la preuve était bel et bien là : si l'on demandait à Alisen comment se portait sa vie personnelle en ce moment, elle penserait immédiatement à Sam et à ce qui était peut-être en train de naître entre eux.

Et voilà, ce sourire béat apparaissait encore sur ses lèvres. Fort heureusement, la jeune femme tournait pratiquement le dos à Sam, occupée à préparer son café. Ce fut la voix de ce dernier qui la sortit de ses douces pensées, la ramenant sur Terre de la manière la plus agréable possible. Etait-ce un peu trop d'admettre que même la voix du chasseur la laissait rêveuse également ? Alisen se retourna pour lui faire face, souriant à nouveau - mais plus intelligemment cette fois - à ses paroles. Oui, il avait raison : tous les deux avaient déjà beaucoup discuté, mais les sujets tournaient toujours autour du surnaturel, ne quittant jamais la chasse ou bien la sorcellerie, Dean, Zack ou Declan. Avaient-ils jamais parlé d'eux !? Quoi qu'il en soit, l'intérêt que portait Sam à l'existence de son interlocutrice fit énormément plaisir à celle-ci. Elle se retourna pour prendre le café et le poser devant lui alors qu'il continuait d'un air presque dépité, surtout embarrassé. Bien sûr qu'Alisen ne prenait pas sa remarque pour un reproche, et d'ailleurs même si cela en avait été un, elle se serait trouvée tout aussi coupable. Car à bien y songer, avait-elle fait autre chose que de poser des questions sur la chasse à Sam ? Avant de le rencontrer, la brunette connaissait déjà ce monde, parce qu'il s'agissait aussi de l'activité que pratiquait son frère. Mais avoir d'autres points de vue sur la chose l'intéressait. Par conséquent, elle en avait appris beaucoup plus sur les chasseurs en général, mais ne savait presque rien de Samuel Winchester.

Tout en s'éloignant de quelques pas afin de soulever la cloche sous laquelle se trouvait les cookies, bien en vue sur le bar - histoire d'allécher les clients comme le précisait son patron - Alisen répondit à Sam, sans quitter son sourire :


- C'est vrai ! J'ai adoré écouter toutes vos aventures, Dean et toi avez eu de sacrés moments ! Mais maintenant, je crois aussi qu'il est temps de passer à autre chose !

Son sourire se fit plus amusé, presque complice alors qu'elle prenait le brownie avec la pelle à tarte. Elle le déposa par la suite sur une assiette, puis se pencha pour ouvrir le congélateur contenant plusieurs sortes de glaces. Après avoir rajouté une boule de vanille sur le brownie ainsi qu'une petite cuillère, elle se rapprocha de Sam et posa le tout juste devant lui, sur le bar.

- Et voilà ! Je ne dis pas ça parce que je travaille ici, mais je te jure que c'est le meilleur brownie auquel j'ai jamais goûté ! Il fallait absolument que je t'en fasse profiter.

La serveuse que la brunette avait saluée en arrivant s'avança vers eux et annonça à Alisen ce qu'elle devait préparer pour une autre table. Tout en s'affairant derrière le comptoir, la jeune sorcière entreprit de répondre au jeune homme.

- On pourrait presque dire que je fais partie de la famille. En réalité, j'ai arrêté les études après avoir obtenu mon examen de lycée. Je voulais me consacrer à la magie, dit-elle tout en faisant attention à la portée de sa voix. J'ai postulé dans plusieurs bars et commerces tels que celui-ci, et j'ai été prise à l'essai au Gilmore's. Mon travail a visiblement satisfait le patron puisque j'y suis toujours ! Ce boulot me ravit : tout le monde est génial et compréhensif, sans compter que j'habite à quelques minutes seulement...

Alisen posa le coca, le café et la part de tarte à la fraise sur le plateau, avant d'y ajouter la note. Il ne manquait plus que la serveuse pour emporter tout ça jusqu'à la table, ce qui ne saurait tarder. En plus d'être amicale, la blondinette était plus qu'efficace. La sorcière détourna le regard de la salle pour le poser à nouveau sur Sam.

- Je me souviens d'une discussion où tu m'as dit avoir "repris" la chasse. Qu'est-ce que tu faisais avant ?

En effet, le jeune homme avait prononcé ces mots sans s'étendre sur ses activités antérieures. La conversation étant centrée sur les différents exploits des Winchester, Alisen n'avait même pas pensé à le lui poser la question. Encore une chose qui prouvait que les deux personnes avaient complètement oublié de s'intéresser à eux-mêmes avant de parler de surnaturel. Mais la sorcière comptait bien y remédier aujourd'hui. Elle était vraiment impatiente de pouvoir enfin connaître Sam. Pour de vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tentative ratée [Pv: Alisen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tentative ratée [Pv: Alisen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma tentative d'écriture...
» Episode 21 : Tentative de meurtre
» Marina Tsvétaïeva - Tentative de jalousie
» TENTATIVE MALVEILLANTE
» [AIDE] HTC sense fige et redémmare lors de tentative d'écoute de musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUPERNATURAL DEVIL'S GATE :: LOS ANGELES - THE CITY :: * RUES & RUELLES :: * GILMORE'S SNACK & DRINK-
Sauter vers: