HUNTERS. DEMONS. ONE QUEST.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chasse à Carfew Corp. [PV Dean]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joanna Harvelle
* ADMIN FONDATRICE Determined Huntress
avatar

Nombre de messages : 398
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Profession</b> : Serveuse au Roadhouse
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R108
Date d'inscription : 13/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: //
Groupe: Chasseuse
Relations:

MessageSujet: Chasse à Carfew Corp. [PV Dean]   Sam 16 Fév - 16:44

[J'espère que l'intrigue te plaît, si tu as des questions là-dessus tu peux m'envoyer un MP Razz]

Lorsque sa chaussure crissa légèrement sur le sol, Joanna stoppa tout mouvement et attendit en silence, se maudissant intérieurement. Elle avait beau faire attention, le parquet ciré du bâtiment ne lui permettait pas de se montrer aussi prudente qu'elle le voulait. Mais pourquoi diable les bureaux de firmes se devaient d'être aussi brillants par tous côtés ? C'était dingue : aucune poussière, même minime, n'aurait pu être dénichée. Les surfaces étaient carrément polies, et c'était comme si chaque objet avait une place bien prédéfinie, du classeur à la boite à crayons. Il n'était pas nécessaire d'être bien malin pour deviner la fonction de cet immeuble. La blondinette s'était tout de même rarement retrouvée plongée dans un tel luxe pour chasser un démon, si ce n'était jamais.

*Où es-tu saleté ?* songea-t-elle, aux aguets.

Rassurée par le fait que son petit "dérapage" n'ait pas été entendu, Jo se remit en marche, ralentissant encore plus la cadence. De toute façon, elle avait bien le temps de trouver la créature étant donné que la nuit venait tout juste de tomber. Tous les employés de la Carfew Corporation, haute société de recherches technologiques, avaient quitté leur lieu de travail depuis plusieurs heures. Enfin, presque tous. Matthew Porter, responsable des relations externes, se trouvait encore dans son bureau. Du moins, c'était ce que les collègues du jeune homme croyaient, puisque Matthew n'était plus lui-même depuis un bon moment maintenant.

Quelques jours auparavant, Sam avait été interpellé par quelques actions bizarres dans le domaine des grandes firmes basées sur la recherche technologique. Partout dans le monde, certaines perdaient beaucoup d'argent ou bien des employés haut-placés et indispensables - dans d'inexplicables circonstances parfois. La plupart se remettaient difficilement sur pied, et certaines faisaient faillite, n'ayant d'autre choix que de déclarer la fermeture de leur société. Après quelques recherches plus approfondies et des recoupements en tous genres, le jeune Winchester avait remarqué que la Carfew Corp. n'était que très peu affectée. Ca ne prouvait rien, mais l'affaire était assez bizarre pour s'y intéresser d'un peu plus près. Il ne mit pas longtemps à expliquer l'intégralité de ce mystère : le PDG de Carfew, semblant connaître le monde du surnaturel, avait "embauché" un démon Oboedän qui occupait maintenant le corps de ce pauvre Matthew. Grâce à ses pouvoirs, il affaiblissait ou bien détruisait les concurrents pour que la firme californienne devienne la plus puissante. Et personne ne risquerait de remonter jusqu'à Carfew... Personne sauf les chasseurs, et c'était miss Harvelle qui avait hérité de l'affaire.


*Encore un truc dont je me serais bien passé !*

Joanna aimait son boulot, et était courageause, ne reculant devant aucun danger. D'ailleurs, elle avait plutôt une fâcheuse tendance à foncer dedans tête baissée... Mais cette situation était légèrement différente : au cours de ses propres recherches, elle avait vu des photos de Mr Porter, alors qu'il était encore maître de son corps. Un mari et père de famille. Un employé modèle - mais qui, malheureusement pour lui, ne possédait aucun pouvoir surhumain utile à son patron. Le démon avait reçu l'ordre de s'intégrer, sans éveiller aucun soupçon. Il faisait alors semblant d'être toujours cet homme à qui il avait non seulement ôté l'enveloppe corporelle, mais également la vie. Il allait chercher sa "fille" à l'école, emmenait sa "famille" en week-end... Que resterait-il aux Porter lorsque Joanna aurait renvoyé la créature en Enfer, laissant un cadavre derrière elle ?

*C'est un imposteur, il ne faut pas penser à ses proches mais plutôt aux morts qu'il sème. Et il se pourrait bien qu'il se retourne contre eux un jour ou l'autre...*

La jeune femme essayait ainsi de de raisonner, tout en continuant à avancer silencieusement dans les couloirs obscurs. Elle ne pouvait pas nier que cette histoire la touchait. Elle avait beau avoir un sale caractère, elle n'en restait pas moins quelqu'un possédant du coeur, mais surtout une âme. Et puis, elle ne pouvait s'empêcher de se mettre à la place de la petite Porter, parce que cela correspondait à son propre vécu. Elle aussi, allait grandir sans père... Refoulant une pensée absurde qui lui arrivait en tête, Joanna déboucha dans un autre corridor après avoir tourné à droite. Tout au fond, une porte arborait une plaque dorée dont le nom ne pouvait être lisible depuis là. Pourtant, la chasseuse savait ce qui y était inscrit...

_________________

AVA by Sam / ICONS (c) Lily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devils-gate.forumpro.fr
Dean Winchester
* Do you really want to die?
avatar

Nombre de messages : 306
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 29/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir:
Groupe: Chasseurs
Relations:

MessageSujet: Re: Chasse à Carfew Corp. [PV Dean]   Sam 16 Fév - 23:36

Dean avait passé sa journée au près de sa voiture afin d’en ôter toute la boue et l'herbe qui s’étaient incrustées dans les moindres recoins lors de sa chasse avec Lenore. Il avait manqué d'y perdre la vie mais pour l'instant la seule chose qui lui importait était l'état de son bébé, de sa voiture donc. Alors que certains y aurait passé une heure voire deux (trois grand maximum), lui y avait passé près de six heures complètes. Ce n’était bien sûr pas dû à une lenteur excessive mais plutôt à un petit côté maniaque qu’il avait lorsqu’il bichonnait sa voiture. Il avait prit le temps de la laver, la lustrer, vérifier tout le moteur, etc. Bien sûr, il en sortit recouvert de différentes huiles et carburants et dû prendre une bonne douche amplement mérité. Lorsqu’il eut finit, Sam lui indiqua cette faillite des entreprises un peu partout dans le coin. Toutes semblaient tomber les unes après les autres, exceptée la Carfew Corp. Il n’y avait peut-être pas de preuves évidentes que cela relevait du surnaturel mais l’affaire était assez intrigante pour que Dean y jette un petit coup d’œil. Qu’avait-il de mieux à faire d’ailleurs? Sa voiture était propre, lui aussi, Sam avait prévu des choses pour la soirée de son côté... sûrement un rendez-vous avec la belle Alisen d'après Dean qui rêvait de l'avoir pour belle-soeur. Les deux tourteaux se tournaient autour depuis quelques temps sans jamais oser se lancer, ce qui agaçait un peu Dean. Il voyait bien le sourire béat qu'arborait son frère ces temps-ci. De plus, le jeune Winchester parlait quelque peu dans son sommeil, ce qui bien spur divertissait Dean qui s'amusait à lui poser des questions auxquelles son frère répondait parfois sans jamais se réveiller. Il le savait, un jour Sam et Alisen formeront un bien joli couple. Cette sortie était donc une manière pour l’aîné des Winchester de s’occuper un peu. Il attendit que l’heure de fermeture passe et enfila une veste en jean juste avant de sortir car les nuits étaient assez fraîches ces jours-ci. Il monta à bord de son petit bijou, et démarra.

Quelques minutes plus tard, il arriva devant le fameux bâtiment. Il éteignit ses phares et coupa le moteur. Mettant les clefs dans sa poche, il se dirigea vers une des fenêtres de la Carfew Corp: Fermée… Tant pis cela ne le gênait pas tant que ça car le crochetage était une de ses nombreuses compétences. Il mit cependant un peu plus de temps que d’habitude avant de pouvoir ouvrir la fenêtre en question car celle-ci bénéficiait d’une sécurité (censée empêcher ce genre d’effraction). Une fois à l’intérieur, il longea le mur de ce long couloir, profitant de l’ombre qui se massait de ce côté. Il savait qu’il n’y avait des vigiles qu’à l’extérieur mais il valait mieux être prudent: deux précautions valent mieux qu’une. Le lieu était calme, silencieux, à part le tic-tac agaçant de cette horloge murale qui semblait retarder de quelques minutes (sûrement pour les faire travailler plus).

Il marcha quelques minutes dans ce qui lui semblait être un labyrinthe de couloirs. De temps à autre, il observait les noms inscrits sur les plaques, cherchant celle de ce fameux Mr Porter. Alors qu’il arrivait à un croisement de l’un de ces corridors, il s’arrêta net, entendant les pas de quelqu’un non loin de là. Il se plaqua dos contre le mur, mettant sa main gauche sur son arme située à sa ceinture et avança doucement jusqu’à l’embranchement. Il tourna à son tour à droite et vit une silhouette entrer dans ce qui semblait être le bureau Mr Porter.


* A mon avis c’est pas le marchand de glaces. *

Il avança en silence jusqu’à la porte et, dans un geste extrêmement rapide, saisit son arme et la mit dans le dos de Joanna, ne se doutant pas une seule seconde que c’était elle. L’obscurité n’arrangeait pas les choses et cachait même à Dean les longs cheveux de la jeune femme qu’il aurait sûrement reconnu au premier coup d’œil. Il murmura alors:

- Ne bougez pas ou je tire.

Sa voix avait beau être familière à Joanna, le fait qu’il parle à voix basse l’empêcha de savoir qui se trouvait dans son dos et la menaçait ainsi. Peut-être reconnaîtrait-elle l’odeur de Dean ou alors le frapperait-elle comme lors de leur première rencontre. On pouvait dire que ça avait été un ‘choc’ d’ailleurs car Dean se rappelait encore de ce fameux coup qu’elle lui avait donné alors qu’il lui indiquait qu’il ne fallait jamais pointé son arme dans le bas du dos d’une personne. Bien sûr cet évènement ne lui vint pas à l’esprit lors de cette chasse car il pensait avoir à faire à un inconnu, potentiellement dangereux. Il ajouta alors toujours en murmurant:

- Mettez vos mains sur votre tête.

D’habitude, il aurait demander que la personne lui montre tout simplement ses mains pour vérifier qu’elle n’avait pas d’armes mais il se doutait que si cela avait été le cas, il n’aurait même pas vu une vache au milieu d’un couloir. En revanche il pouvait sentir les mouvements de la personne qui se trouvait en face de lui. Il y eut un moment où l’aîné douta; cette odeur, ce parfum… il le connaissait… ou avait-il senti celui-ci. Malgré l’effort qu’il faisait il ne parvenait pas à savoir à qui pouvait appartenir cette odeur si agréable. Il savait seulement qu’il menaçait une femme. Il commença alors à décoller tout doucement l’arme du dos de Joanna, sans vraiment savoir s’il faisait quelque chose de bien ou non. Peut-être était-ce le parfum d’un démon après tout. Mais bon il pensa sur le moment qu’il devait connaître la personne à qui il parlait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdar.superforum.fr/
Joanna Harvelle
* ADMIN FONDATRICE Determined Huntress
avatar

Nombre de messages : 398
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Profession</b> : Serveuse au Roadhouse
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R108
Date d'inscription : 13/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: //
Groupe: Chasseuse
Relations:

MessageSujet: Re: Chasse à Carfew Corp. [PV Dean]   Lun 18 Fév - 17:00

S'avançant dans le couloir pour atteindre la pièce, Joanna commençait à s'inquiéter. Alors que dix minutes auparavant, dans la rue, elle avait pu remarquer que le bureau était éclairé, aucune lumière ne semblait filtrer sous la porte. Le démon était-il parti entre temps ? Impossible, elle l'aurait forcément croisé... sauf s'il avait pris l'ascenseur. Ce qui était d'autant plus plausible. La chasseuse se maudit intérieurement d'avoir trop attendu pour attaquer. En un sens, elle avait quand même dû s'assurer que personne d'autre mis à part la créature ne soit dans le bâtiment, et Dieu seul savait à quel point certains employés pouvaient pratiquer le zêle. Si Matthew était vraiment rentré chez lui, alors la blondinette reviendrait le lendemain, ou trouverait une autre solution afin de le coincer et de le renvoyer en Enfer. Il était hors de question qu'elle laisse un tel voleur d'identité, être surnaturel et maléfique de surcroît, dans la famille des Porter. Chaque personne qui le côtoyait se trouvait en danger d'une façon ou d'une autre, et dans le lot, il y avait une enfant...

A la manière d'un félin, Jo se positionna contre le mur une fois arrivée vers la porte, prenant quelques secondes de plus pour réfléchir à la situation. Un petit éclair de panique la traversa lorsqu'elle songea à une autre raison pour laquelle la lumière aurait été éteinte. Et si la créature l'avait entendue ? Les Oboedäns n'étaient pas connus pour avoir une ouïe plus fine que celle des humains, mais on ne savait jamais... et un peu plus tôt, miss Harvelle avait légèrement fait crisser sa chaussure sur le sol parfaitement nettoyé. Il était peut-être là, dissimulé dans l'obscurité de son bureau, à attendre que l'intruse pousse la porte pour lui sauter dessus et l'empêcher de le tuer. Comme il pouvait être ailleurs dans le couloir, cherchant le bon moment afin de la prendre par surprise. Joanna détourna le regard de la poignée et tenta de distinguer un son ou un quelconque mouvement dans le couloir qu'elle venait de traverser. Mais rien ne lui parvint. Elle se concentra alors sur la pièce dans laquelle elle souhaitait entrer, colla son oreille contre la porte et retint sa respiration. Là encore, elle fit chou blanc. Tout aurait été beaucoup plus simple si cette fichue lumière était encore allumée de l'autre côté de la cloison ! La chasseuse serait entrée, aurait aspergé le démon d'eau bénite jusqu'à ce qu'il en tombe inconscient, puis se serait empressée de l'amener au Père de la Baptista - qui se trouvait à un quart d'heure en voiture environ. Tout était prêt : l'exorciste était au courant et attendait la jeune femme, celle-ci avait loué un véhicule et y avait tracé un pentacle de façon à pouvoir se protéger durant le voyage même si le démon se réveillait.


*Il est peut-être juste parti se chercher un café dans au distributeur de l'étage, non ?* songea Jo, pleine d'espoir. *M'enfin il aurait du allumer les plafonniers du couloir pour ça... Je crois qu'il faut que je me fasse au fait que soit il est parti, soit il m'attend sagement.*

Quelle que soit cette vérité, hors de question de reculer maintenant. Elle n'avait pas fait tout ce chemin pour retourner à l'hôtel complètement bredouille. En fait, elle espérait réussir cette mission pour pouvoir prouver une nouvelle fois à Dean que son année de chasse l'avait rendue "professionnelle". Lui qui l'avait traîtée d'amatrice une fois - chose qu'elle avait très mal pris - il aurait tout le loisir de constater que petite Jo était devenue grande. Bon, il fallait bien admettre qu'à l'époque, il n'était pas tout à fait en tort. Et aujourd'hui, depuis leurs retrouvailles, il avait eu l'occasion de voir que Joanna Beth Harvelle suivait les traces de son père avec brio. Mais une affaire brillamment classée en plus ne pouvait pas faire de mal, si ?

Inspirant une dernière fois et se préparant à tout, la blondinette aux aguets tourna doucement la poignée de la porte et se faufila à l'intérieur, sans même se douter que derrière elle, quelqu'un l'observait et la suivait... Après quelques secondes de concentration totale, Jo put affirmer que personne ne se trouvait dans ce bureau. Pas l'ombre d'un démon. Où Diable était-il passé ? Toujours à pas feutrés par pure précaution, elle se dirigea vers l'espace de travail de Matthew où devait forcément se trouver une lampe halogène ou un truc du genre. C'était beaucoup plus simple que de tâtonner sur les murs à la recherche d'un interrupteur qu'elle mettrait bien deux minutes à atteindre. Les rideaux étant fermés, la pièce était carrément sombre, la lune n'ayant aucun moyen d'y projeter son éclat. De toute façon, il n'y avait aucun danger à éclairer : si le démon était rentré chez lui, il ne s'en rendrait pas compte, et s'il avait repéré Joanna, la chasseuse aurait beaucoup plus de facilité à se battre si elle pouvait voir son adversaire. Trouvant enfin le petit bouton de la lampe de bureau, elle s'apprêtait à appuyer dessus lorsqu'elle sentit quelque chose contre son dos.


*Oh oh, ça sent le roussi... Comment j'ai fais pour pas l'entendre ?*

Du fait de son expérience en la matière, miss Harvelle se doutait que l'inconnu la menaçait avec un flingue. Ce dernier lança la phrase la plus bateau qu'on puisse entendre dans ce genre de situation, comme Joanna s'en attendait. C'était bizarre, son murmure lui rappelait quelque chose, mais c'était si vague que la chasseuse ne s'y attarda presque pas, se contentant de ne pas bouger. Dean lui vint à l'esprit, alors qu'elle se souvenait de cette première rencontre, qui avait également été la toute première fois où elle avait réussi à lui faire perdre son expression si arrogante. A cet instant, il l'avait sermonnée sur le fait de ne pas poser une arme dans le dos de quelqu'un, parce qu'il pourrait facilement la désarmer. Le geste que Dean avait accompli par la suite - avant de se prendre un coup de poing au visage - était exactement celui que Jo se préparait à faire en ce moment-même. L'inconnu lui ordonna de mettre ses mains derrière la tête, et le doute s'empara à nouveau de la jeune femme. Cette voix, aussi basse qu'elle puisse être, lui était familière, elle en mettrait sa main à couper. Néanmoins comme il était courant de le dire, prudence était mère de sûreté, et ce fut en silence, de la manière la plus lente possible, que Jo commença à décoller ses bras et à les lever. Contrairement à ce qu'elle aurait pu imaginer, elle sentit déjà l'arme quitter son dos. Le moment était venu. D'un geste rapide, Jo fit volte-face, frappa son assaillant au visage avec toute la force dont elle se sentait capable, et récupéra son arme pour la pointer sur lui. Sans se retourner, elle chercha très vite le bouton de la lampe de bureau et le pressa. La pièce fut immédiatement éclairée, et la chasseuse écarquilla les yeux de surprise.

- DEAN !? s'exclama-t-elle, à mi-chemin entre haute voix et chuchotement. Mais qu'est-ce que tu fous ici ?

Joanna réalisa très vite qu'elle venait tout de même de frapper l'aîné des Winchester. Bon, ça restait de la légitime défense et bien évidemment, elle ne se doutait pas de qui il s'agissait. Mais ce serait fort étonnant qu'il le prenne très bien... Oh et puis après tout, pourquoi se trouvait-il dans ce bâtiment si ce n'était pour la suivre ? Sam était au courant de la petite escapade de la blondinette, comment cette rencontre ne pouvait-elle être qu'un pur hasard ? Bien sur, Joanna ne pensait pas une seule seconde que Dean avait tout simplement pu tomber sur les notes que son frère avait prises à propos de l'affaire.

- Dis-moi que tu savais pas que j'étais dans le coin, au moins ! lâcha-t-elle aussitôt.

Si tel était le cas, Jo ne le laisserait pas s'en tirer comme ça - même si on pouvait considérer qu'il avait déjà eu sa "punition" grâce au coup de poing. La jeune femme avait prévu de venir seule et de s'en tenir à son plan. Si le démon s'était trouvé dans son bureau, Dean aurait pu tout faire foirer à débarquer sans prévenir.


*Tu es sûre que c'est la seule raison ou bien tu ne supportes tout simplement pas que Dean semble te parfois te prendre pour une chasseuse novice qu'il se doit de seconder ?*

Mais étant bien trop vraie pour être admise, Joanna refoula cette pensée soudaine et se contenta d'attendre que Dean lui offre quelques explications, arme baissée.

_________________

AVA by Sam / ICONS (c) Lily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devils-gate.forumpro.fr
Dean Winchester
* Do you really want to die?
avatar

Nombre de messages : 306
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 29/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir:
Groupe: Chasseurs
Relations:

MessageSujet: Re: Chasse à Carfew Corp. [PV Dean]   Mer 20 Fév - 9:09

Dean ne vit même pas le coup venir. A peine eut-il commencé à décoller son arme du dos de la jeune femme que celle-ci avait fait volte-face et l’avait violemment frappé au visage, le faisant ainsi presque tomber. Il se rattrapa tant bien que mal à ce qu’il trouva (c’est-à-dire, un portemanteau où trônait un unique chapeau noir) en lâchant au passage un ‘put*** !!!’ qui indiquait bien qu’il n’avait pas vraiment apprécié le coup qu’il venait de recevoir. Il voyait la silhouette de cette personne qui venait de lui piquer son arme et se doutait qu’elle le menaçait avec à son tour. Un léger brouhaha se fit entendre lorsque Joanna tenta de trouver le bouton de la lampe de bureau puis une lueur arriva et éclaira donc la pièce. Dean manqua alors de s’étouffer. Il n’aurait jamais eu l’idée de trouver la jeune femme dans cet endroit et surtout dans de telle condition. Elle lui demanda de suite ce qu’il faisait là, restant dans les chuchotements mais montrant tout de même sa grande surprise de le trouver ici. Il n’eut même pas le temps de répondre qu’elle enchaîna en lui demandant s’il savait qu’elle était dans le coin et il put enfin répondre, tout en le regardant baisser son propre flingue:

- Qu’est que JE fous là? A ton avis? Je vais faire la lecture à grand papy ça se voit pas?

Après avoir sorti, à voix basse, son idiotie quotidienne il ajouta:

- Et toi, qu’es’ tu fais là? J’pensais trouver un bureau vide moi.

Il avait baissé ses bras doucement tandis qu’il disait cela et regardait le flingue avec attention, comme s’il n’avait pas une totale confiance en Joanna en ce qui concernait la maîtrise des armes. Ce n’était pas une question de sexisme, (loin de là, car il savait que Jo’ était une jeune femme très douée) mais le pic de stress qui les avait envahi tout d’un coup pouvait vite faire déraper la situation. Qui aurait pu penser qu’ils se croiseraient ainsi, se menaçant l’un après l’autre avec une même arme? En général, lorsqu’ils rencontraient, c’était au bar entre deux chasses et encore, Dean tentait par tout les moyens de rester distant avec la belle jeune femme pour qui il craquait. Tout deux auraient pu former un joli couple mais les circonstances étaient telles qu’il était impossible pour Dean de faire souffrir Jo en partageant ses derniers jours avec elle. Loin d’être de l’égoïsme, cette réflexion était en réalité mûrement réfléchie et visait à protéger Joanna d’une future tristesse impossible à stopper. Bien sûr qu’il aurait voulu être avec elle! Comment ne pas craquer face à une jeune femme aussi belle possédant un tel franc parler? Il avait rêvé de nombreuses fois qu’il la tenait dans ses bras, la couvrant de baisers et de caresses mais jamais il n’avait osé en parler à quelqu’un, même pas à Sam. En fait, à chaque fois Dean prétendait qu’il rêvait de Kelly Carlson, donc cela ne paraissait pas bien louche aux yeux de son frère cadet. Même stressée et avec une arme dans les mains, elle le faisait craquer sans pour autant qu’il ne lui montre: il jouerait le rôle du gars distant jusqu’au bout… tant qu’il résistera du moins.

Mais passons, car nous n’en étions pas là. Toujours seuls dans ce bureau désormais éclairé, le petit duo observait son partenaire de chasse d’un œil attentif. Dean ferma la porte afin que leurs voix n’attirent personne dans les couloirs et dit à Joanna:


- J’suis tombé sur des notes de Sam et ça m’a intrigué donc j’ai décidé de faire ma petite enquête.

Il se dirigea vers le bureau où étaient entassés des multitudes de papiers de toutes sortes. L’écran de l’ordinateur était couvert de post-it de toutes les couleurs où étaient notés des rendez-vous et des choses à ne pas oublier de faire en général. Tout en soulevant quelques papiers il dit à Jo, sur un air amusé:

- On dirait presque qu’il est normal ce type. J'pensais trouver le manuel du parfait démon volume II mais bon.

Bien sûr, avant d’arriver dans ce bureau Dean s’était déjà fait sa propre idée sur le sujet et était quasiment persuadé que cette homme était bel et bien un démon qu’il fallait détruire d’une manière ou d’une autre. Il s’assit sur le siège de bureau et observa les différentes parties qui composaient la table. Il y avait quatre tiroirs en tout: deux de chaque côté. L’aîné des Winchester se massa légèrement la mâchoire comme pour se remémorer la douleur qu’il avait ressenti lorsque Jo l’avait frappé et dit, tout en tentant d’ouvrir l’un des tiroirs:

- La prochaine fois, tu pourrais pas frapper mon profil gauche s’teu plaît?

A croire qu’il ne pouvait pas s’empêcher de sortir une idiotie toutes les deux minutes! Peut-être que la présence de Joanna le stressait et lui faisait ainsi sortir des bêtises plus souvent que la normale… peut-être car le connaissant, cela aurait très bien pu être une simple vague d’inspiration lui permettant de faire des vannes stupides. De toute façon personne ne le saura à part lui. Et encore ce n’était pas si sûr que ça. Le tiroir refusait de s’ouvrir car le démon l’avait verrouillé avant de partir. Bon, il ne restait plus qu’à crocheter la serrure. Quelle galère! C’était pas une serrure des plus faciles en plus, Dean en voyait rarement de ce type et savait qu’elles étaient complexes à crocheter (c’était justement le but). Il demanda tranquillement à Joanna:

- Qu’est-ce que t’as appris sur ce type sinon?

Pour sa part, Dean ne savait pas grand chose sur ce type et ne connaissait que cette fameuse histoire de chute économique. Il ne savait pas si l’homme avait une famille ou même s’il était un bon employé. En réalité, il était venu pour découvrir tout cela afin de mieux cerner le personnage. Peut-être aurait-il dû écouter plus attentivement Sam lorsqu’il lui expliquait cette affaire. Ce dernier avait sûrement du lui citer tout ce dont il avait besoin mais vous connaissez Dean: un paquet de chips, une télé avec une série stupide et le voilà parti pour des heures de divertissement, sans pour autant pouvoir se concentrer. IL avait tendance à dire de temps en temps « ah ouais? », « intéressant » … sans pour autant écouter les dires de son frère bien sûr. Celui-ci avait sûrement dû s’en rendre compte car au beau milieu de leur conversion il partit sur son ordi sans rien dire. Dean qui n’avait rien suivit de la discussion, avait de suite pensé que Sam avait finit de tout lui dire. Ne serait-il pas un peu naïf? La question ne se pose même pas, n’est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdar.superforum.fr/
Joanna Harvelle
* ADMIN FONDATRICE Determined Huntress
avatar

Nombre de messages : 398
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Profession</b> : Serveuse au Roadhouse
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R108
Date d'inscription : 13/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: //
Groupe: Chasseuse
Relations:

MessageSujet: Re: Chasse à Carfew Corp. [PV Dean]   Jeu 21 Fév - 21:18

Indéniablement, Joanna pouvait se vanter d'être l'une des personnes qui connaissaient le mieux Dean Winchester. Malgré le fait qu'ils se soient rencontrés il y a un an pour s'éloigner quelques semaines après seulement, et qu'ils ne se soient revus qu'une vingtaine de jours auparavant, la chasseuse avait l'impression d'avoir toujours vécu à ses côtés. Sans compter que le jeune homme n'était pas des plus sociables. Non pas qu'il soit froid avec les inconnus, mais à cause du boulot qu'il faisait aurpès de son frère, les relations à long terme étaient plutôt réduites, voire quasi-inexistantes pour lui. Toutes mis à part la blondinette portant fièrement le nom de Harvelle. Peut-être qu'elle se trompait, peut-être que d'autres gens dispersés un peu partout aux USA avaient eu la chance de côtoyer assez longtemps Dean pour pouvoir prétendre à ce rôle. Néanmoins, Joanna aimait croire qu'elle était la seule en dehors de sa famille - ainsi que Bobby, puisque le vieil homme avait toujours connu les Winchester.

Pourquoi penser à ce genre de choses si soudainement ? Tout simplement parce que les premiers mots que prononça le chasseur furent ceux qu'attendait son interlocutrice. Elle n'aurait pas imaginé autre phrase qu'un truc bien ironique qui serait sa seule réponse au coup qu'il venait de recevoir. Il n'allait quand même pas frapper Jo juste pour qu'ils soient à égalité... Alors il se rabattait sur une connerie que Joanna aurait prise pour une attaque si elle ne le connaissait pas aussi bien. Seulement depuis le temps, elle savait à quoi rimait l'humour bien spécifique de Dean, et mis à part lever les yeux au ciel, miss Harvelle ne rétorqua rien. Malgré tout, elle ne put s'empêcher d'esquisser un petit sourire en imaginant la frustration que le jeune brun devait ressentir à cet instant précis. Jo avait beau aimer Dean plus qu'elle n'oserait l'avouer à quiconque, ça lui faisait toujours plaisir de le voir en position de faiblesse, même minime. C'était une sorte de jeu entre eux : ils avaient tous les deux le même caractère impulsif et cassant, et dès que l'un pouvait sortir une bonne blague pour atteindre l'autre, c'était comme s'il avait accompli sa bonne action de la journée. Joanna avait atteint le sommet en donnant un coup de point à son adversaire, indéniablement.

Alors que Dean posait la même question à Jo, cette dernière comprit qu'il ne s'attendait pas à la voir. Il avait donc du tomber sur les notes de Sam et avait souhaité s'occuper lui-même du démon. Mais où Diable pouvait bien être son jeune frère pour ne pas lui avoir dit que la blondinette avait déjà tout pris en main ? Elle l'avait prévenu, ainsi que sa mère, ne souhaitant pas partir en chasse sans que personne ne sache où elle se trouve. Si jamais il arrivait quelque chose, au moins ses proches auraient-ils une piste à suivre. Sam était peut-être de sortie ce soir. Après tout, il avait rencontré quelqu'un qui ne le laissait visiblement pas indifférent. Une certaine Alisen que Jo avait du voir une ou deux fois, sans vraiment lui avoir parlé. Un jour qu'ils étaient tous les deux, Dean ne s'était pas retenu pour dire à Jo qu'il avait remarqué que Sam en pinçait pour cette sorcière aux longs cheveux bruns.


*Mouais, il ferait mieux de se concentrer sur qui en pince pour lui plutôt que pour son frangin,* avait songé la chasseuse à ce moment-là, légèrement amère du fait de la situation.

En tout cas maintenant, que Sam soit sorti avec Alisen ou non, ça restait la même chose pour Dean et Jo : ils se retrouvaient dans le bureau d'un démon que la jeune femme aurait du emmener exorciser. Seulement voilà : le démon en question restait introuvable alors qu'il semblait dans le bâtiment un quart d'heure plus tôt. Lorsque Dean se retourna pour aller fermer la porte tout en s'expliquant, la blondinette entrouvrit à nouveau les lèvres.


- Je comprends mieux pourquoi tu ne sais pas que je devais me trouver là aussi... Si tu es "tombé" sur les notes de Sam, c'est qu'il doit être de sortie. Il a du oublier de te prévenir, parce qu'il savait que je m'occupais de cette affaire ce soir-même.

Dean marcha en direction du bureau et se mit à fouiller un peu partout. Il souleva quelques papiers, les regardant très vite avant de passer à autre chose, avant de lâcher une autre de ses blagues qui faisaient tant craquer la jeune Harvelle. Cette dernière sourit de manière plus franche que la première fois, songeant soudainement que les chasses qu'ils faisaient ensemble devenaient de plus en plus rare, et que cela lui manquait beaucoup. Pourtant, ce n'était pas elle qui s'éloignait de lui, c'était plutôt le contraire. Et jamais elle n'arrivait à savoir ce qui poussait Dean à adopter ce genre de comportement. Quelques jours plus tôt, l'espèce de défi personnel qu'elle s'était imposé avait eu un réslutat bien précis : il fallait qu'elle parle à Sam, qu'elle lui demande s'il ne serait pas au courant de quoi que ce soit concernant son frère aîné. Jo s'était juré de n'avoir qu'une parole sur ce coup-là comme sur les autres, mais elle n'avait toujours pas trouvé le courage de se lancer dans une telle conversation. Discuter de ce sujet avec Sam laisserait tomber ses barrières, et même si elle appréciait beaucoup le jeune homme, elle n'était pas encore prête pour ça.

Joanna croisa les bras, regardant faire Dean avec un regard intense qu'elle ne posait jamais sur personne d'autre. Celui qu'elle cachait si souvent quand ce dernier posait ses yeux sur elle. Ce pétillement n'était présent que si l'aîné des Winchester ne pouvait pas le voir, sinon il lui fallait le dissimuler de peur de rendre ses sentiments trop explicites à travers cette expression. Finalement, encore heureux que Dean soit du genre à sortir une blague toutes les deux secondes, sinon Joanna plongerait dans ses pensées complètement déprimantes vis à vis de leur relation sans jamais en sortir. D'ailleurs en parlant de blague, il en lança une à nouveau après s'être massé la mâchoire, forcément en rapport avec le coup qu'il venait de recevoir. Jo éclata de rire en essayant de ne pas être trop bruyante tout de même - après tout le démon pouvait encore se trouver dans le bâtiment - et répondit sur le même ton de voix avec une once d'espièglerie en plus :


- Je prends note...

Elle s'approcha par la suite afin de voir ce que Dean trifouillait derrière le bureau. Il était en train de tenter de crocheter la serrure d'un des tiroirs. Le laissant faire, Jo mis son sac près d'elle et se posa contre le côté de la surface, entreprenant de lui expliquer ce qu'elle savait déjà sur Matthew. Le récit ne serait pas des plus sympathiques, surtout la partie famille du jeune Porter... Mais Dean avait besoin de savoir. Maintenant qu'il était là, il faisait partie de l'affaire, et si jamais les deux chasseurs trouvaient le démon, ils devraient tous deux l'amener à l'église pour que le prêtre puisse l'exorciser. Chaque information avait son importance.

- Matthew Porter... C'était un bon employé, mais comme il ne possédait pas de pouvoirs capable de descendre la concurrence sans que ça ne se voie forcément, le patron de la boîte a décidé de le remplacer par un démon Oboedän, connu pour son aptitude à se faire commander sans jamais broncher. Cela fait plusieurs mois maintenant... Visiblement, Carfew a demandé au démon de ne pas se faire repérer ne serait-ce que de façon minime, parce qu'il continue à se comporter comme le vrai Matthew : il dépose ses enfants à l'école, il passe des week-ends avec sa famille...

Joanna soupira, et une nouvelle fois une ombre passa sur son visage alors qu'elle repensait au dénouement inévitable de l'histoire. Elle allait contribuer à la mort de cet homme, qu'il serait impossible de sauver. Elle serait, en quelque sorte, la cause de l'absence d'un père pour une jeune enfant. Quelle ironie du sort. Jamais elle n'aurait pensé être à la place de celui qui lui a enlevé William lorsqu'elle était toute petite. Alors, ce fut d'une voix plus grave qu'elle termina :

- Je devais capturer le démon et l'amener au Père de la Baptista, Gabriel Adams. C'est un grand exorciste et il est beaucoup plus sûr de remettre cette créature entre ses mains. Le démon a totalement pris possession du corps de Matthew. Il est impossible de le sauver.

Dean n'aurait pas besoin de réfléchir bien longtemps pour se douter des pensées de Jo. Il saurait immédiatement qu'elle était en train d'imaginer la pauvre gamine des Porter apprendre que son père ne reviendrait jamais à la maison, et qu'elle devrait grandir sans présence masculine. Du moins sans son père biologique. La jeune femme tenta de garder l'esprit clair et concentré, ainsi qu'un visage normal. Hors de question de montrer sa faiblesse.

_________________

AVA by Sam / ICONS (c) Lily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devils-gate.forumpro.fr
Dean Winchester
* Do you really want to die?
avatar

Nombre de messages : 306
<b>Age</b> : 29 ans
<b>Profession</b> : Aucune
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R214
Date d'inscription : 29/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir:
Groupe: Chasseurs
Relations:

MessageSujet: Re: Chasse à Carfew Corp. [PV Dean]   Lun 25 Fév - 12:30

[hj: Je ferais mieux au prochain T_T]

Dean arqua un sourcil lorsque la belle chasseuse lui expliqua que Sam était au courant de sa présence. Pourquoi ne lui avait-il pas dit? Bon ok, il lui avait peut-être dit mais il savait bien qu’il ne fallait pas parler à Dean quand il regardait la télé !! Quel égoïste ! Dean n’aurait jamais osé se mettre lui-même en tord dans ce genre de situation car la plupart du temps il ne voyait même pas pourquoi ce qu’il faisait était mal. Ainsi, à cause de cette inattention, il lui arrivait de ne pas entendre certaines informations (tant qu’elles ne sont pas vitales tout va bien non?). De toute façon, l’aîné des Winchester avait toujours été ainsi, excepté avec son père car il le considérait plus comme un chef que comme un géniteur. Il se devait de l’écouter et d’exécuter ses ordres comme un véritable petit soldat. On ne pouvait donc pas vraiment appeler ça une relation père-fils, même si Dean aimait à y penser.

- ça m’étonne de Sammy. D’habitude il me fait l’étalage de tout ce qu’il sait… peut-être qu’il voulait te garder pour lui tout seul.

Hum, voilà une bien étrange manière de faire rougir Joanna, n’est-ce pas. Mais bon, il n’avait pas pu s’en empêcher. Dans un sens, vu la situation, cette remarque aurait dû être tournée ainsi « Il voulait pas que je te vois mais je suis quand même là. J’ai de la chance! ». Encore fallait-il comprendre les sous-entendus de Dean bien sûr, et ça c’était loin d’être gagné pour certaines personnes. Seul son frère cadet semblait tout comprendre, sauf bien sûr lorsqu’il faisait référence à des groupes ou des films. C’est dans ce genre de moment où Dean se sentait bien seul face à cette absence de culturelle musicale et cinématographique de son entourage. La jeune femme lui répondit ensuite sur un ton espiègle qu’elle prendrait note de sa remarque… en espérant que Joanna ne la frappe plus jamais bien sûr. Elle avait une de ces frappes! A croire qu’elle s’entraînait à frapper contre des murs de béton. Mais Dean ne ronchonna pas pour autant. Il aurait pu se plaindre en répétant qu’elle lui avait fait mal ou qu’elle y était allé bien fort mais, vous connaissez Dean, lui et son ego sont inséparables. Il serait donc impossible que Dean avoue qu’il avait eu mal, même très mal. C’était d’ailleurs pour cela qu’il avait sortit une petite vanne idiote à la jeune femme.

Tandis qu’il trafiquait la serrure de ce tiroir avec ses outils de crochetage. Un léger ‘clic’ se fit entendre, à l’instant même où Joanna commença son explication. Avant d’ouvrir ce tiroir désormais déverrouillé, il se tourna vers la jeune chasseuse et plongea son regard dans le sien, sans dire un mot, tandis qu’elle lui faisait part de ses informations. Donc le patron serait en partie responsable de cette étrange affaire… hum, Sam lui avait déjà parlé de cette espèce de démon qui était connu pour obéir sans se plaindre. Ils connaissaient donc l’auteur et l’acteur de ces actes démoniaques. D’après les dires de la jeune femme, le démon avait une facilité impressionnante à reprendre la vie de quelqu’un sans que son entourage ne s’en rende compte. Peut-être pouvait-il lire dans les pensées de son hôte après tout. Joanna lui expliqua ce qu'elle avait prévu pour ce démon. Elle pensait libérer ce pauvre homme de l'emprise de l'Obedän à l'aide d'un exorcisme, mais il semblait désormais que l'être ait été trop fort et empêche ainsi toute tentative de sauvetage. Il fallait donc tuer à la fois le démon et l'être humain, malheureusement. Une fois qu'elle eut finit avec ces détails, Dean lui donna ses impressions sur le sujet:


- J'avoue que ça va être assez difficile de s'occuper de cet... Obedän. Le mot sembla lui écorcher la bouche, comme si la simple énonciation de ce nom le dégoutait. Le plus difficile ce sera de l'éloigner de ses proches en fait vu qu'il reproduit exactement la journée banale qu'aurait passé son hôte. L'idéal serait de le coincer lorsqu'il est seul mais je doute que ce soit facile vu les circonstances.

Il se doutait que la jeune femme pensait à la famille du futur défunt et qu'elle devait avoir du mal à accepter le fait d'ôter la vie à un père de famille. Mais dans la tête de Dean cette question ne se posait même pas. Il valait mieux tuer un démon et sacrifier un être humain, plutôt que de laisser cet être en liberté, le laissant ainsi tuer dix fois plus de monde. cela paraissait bien sûr injuste pour Mathew Porter mais il fallait bien que quelqu'un en finisse un jour. Dean ouvrit enfin le tiroir en le tirant doucement vers lui: Encore de la paperasse. Dean ne savait pas exactement ce qu'il cherchait mais il continuait tout de même de fouiner à l'aveuglette. Il déposa le tas de papier sur le bureau afin que Joanna puisse aussi y jeter un coup d'oeil. Il plongea ensuite sa main au fond du tiroir, cherchant à tatôns un quelconque objet qui aurait pu y être dissimulé. Ses doigts touchèrent alors un objet froid et dur. Il l'attrapa et le sortit du tiroir afin de voir ce qu'il tenait dans sa main... il pensait tenir un objet important mais il fut surpris de voir que ce n'était qu'un de ces fameux jouets que les gosses avaient au Mac'do. Celui-ci était une sorte de requin, la bouche ouverte, pas plus grand que la paume de la main. Dean eut le mauvais réflexe de vouloir toucher les dents de l'"animal". Le jouet se referma alors d'un coup et Dean arbora une affreuse grimace ainsi qu'une insulte entre ses dents, montrant ainsi qu'il avait mal. Il ôta son doigt du jouet et le jeta sur la table, sous l'oeil amusé de Joanna. Il dit ensuite entre chuchotement et haute-voix:

- Saleté de jouet! Ra il m'a défoncé le doigt!

En fait, Dean en faisait peut-être un trop car il faut rappeler que ce genre de jouet était destiné à des enfants et donc ne risquait pas de le blesser. Il parlait donc simplement sous l'effet de la surprise et de la colère. Se faire attaquer par un requin-jouet c'était le comble pour un chasseur. Au moins ça changeait des spectres et des démons. Il eut une pensée stupide qui lui passa par la tête durant une demi-seconde: et si il y avait des requins-jouets-démoniaques? Hum, Dean risquait encore de faire des rêves stupides avec cette idée en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesdar.superforum.fr/
Joanna Harvelle
* ADMIN FONDATRICE Determined Huntress
avatar

Nombre de messages : 398
<b>Age</b> : 22 ans
<b>Profession</b> : Serveuse au Roadhouse
<b>Adresse</b> : Pacific Hotel Restaurant, R108
Date d'inscription : 13/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir: //
Groupe: Chasseuse
Relations:

MessageSujet: Re: Chasse à Carfew Corp. [PV Dean]   Dim 2 Mar - 20:08

[J'ai fait avancer l'action un minimum, tu peux faire pareil dans ton prochain post si tu veux ^^ Et désolée du retard, même si tu connais la raison principale Razz]

Cela devait bien faire quoi ? Deux ou trois fois que Joanna levait les yeux au ciel suite à une remarque de Dean en cinq minutes. Cette fois, il avait lancé un truc concernant son frère qui aurait soi-disant voulu garder la jeune blonde pour lui tout seul. Mais bien sûr... La miss hésita avant de lancer un "Pff, n'importe quoi !" mais se dit finalement que ça ne lui apporterait pas grand-chose. C'est pourquoi elle haussa un sourcil et répondit plutôt, les bras toujours croisés sur sa poitrine :

- Il a sûrement du t'en parler, mais il faut admettre que c'est tellement ton habitude d'écouter...

Bien entendu, la dernière partie était ironique, Joanna étant bien placée pour savoir que l'aîné des Winchester se comportait tout autrement lorsque son frère lui exposait ses indices trouvés sur Internet, par rapport à une quelconque affaire. Il n'y avait pas plus d'une semaine, la blondinette était venue leur rendre visite dans leur chambre d'hôtel, et avait trouvé Sam assis sur une chaise devant son écran d'ordinateur, alors que Dean était tranquillement couché sur le lit en train de manger Dieu seul savait quelle nourriture infecte, les yeux rivés sur la télé. Le son avait été coupé, et une fois que les deux frangins avaient salué Jo, Sam avait repris son explication - une espèce de théorie sur la Clef, qui avait été démentie dès le lendemain. Les oreilles grandes ouvertes, la chasseuse avait donné toute son attention à Sam. Lorsqu'il eut terminé et qu'il demanda l'avis des autres, le pauvre Dean n'avait rien pu dire d'autre que "Hein quoi ? T'as dis que c'était quoi déjà ce bâtiment ?". A croire que les frasques amoureuses qui se passaient dans les séries pour ados l'intéressaient plus que la prise de pouvoir d'un démon, qui pourrait accessoirement mener à la fin du monde ou presque. Joanna savait donc à quel point Dean pouvait être inattentif aux paroles de son frère, et ça ne l'étonnait pas du tout qu'il n'ait tout simplement pas entendu qu'elle se trouverait ici ce soir. En fait à bien y réfléchir, il s'agissait de la raison la plus probable de son ignorance.

Dean se mit par la suite à trafiquer la serrure, ce qui laissa l'occasion à Joanna de lui expliquer la situation en intégralité. De toute façon elle n'avait rien d'autre à faire en attendant, et même si fouiller les affaires du démon pourrait peut-être leur apprendre des trucs qu'ils ne savaient pas déjà, la chasseuse doutait que ce soit d'un grand secours. Qu'avaient-ils besoin de connaître encore ? Strictement rien. Le fait que Matthew Porter était désormais un Obedän était indéniable, alors peu importe ce que Dean trouverait dans ce tiroir, il devait être renvoyé en Enfer. D'ailleurs, la blondinette aurait bien aimé lui faire remarquer qu'il ne servait à rien de traîner plus ici et que la solution la plus sage serait de rentrer à l'hôtel pour réfléchir à un autre plan. Mais bon, quand Dean avait une idée dans la tête, il ne l'avait pas ailleurs. Il insisterait pour ouvrir ce machin juste parce que la serrure lui donnait du fil à retordre et qu'il voulait gagner sur elle. Sinon il considérerait cela comme un abandon, et l'aîné des Winchester ne battait jamais en retraite, même face à un objet totalement ridicule. Joanna garda donc le silence après son petit monologue et attendit la réaction de son "coéquipier".

Coincer le démon lorsqu'il serait seul, c'était effectivement une bonne idée, et aussi la raison pour laquelle Joanna se trouvait là en cet instant même. L'unique moment qu'elle avait repéré était lorsqu'il restait plus tard que les autres employés dans le bâtiment de la Carfew Corp. La chasseuse était bien placée pour le savoir puisqu'elle avait du observer ses habitudes durant quelques jours avant de pouvoir construire son plan. Hors de question qu'elle mette d'autres personnes en danger, ou qu'elle risque sa propre vie. Le matin, il déposait sa fille à l'école puis partait directement au travail dans sa grosse voiture, le midi il déjeunait avec des collègues et ensuite il ne sortait pas de son bureau. Parfois il quittait plus tôt et rentrait directement chez lui, sans plus en sortir, passant du temps avec sa femme et son enfant. Et parfois... il restait plus longtemps que prévu et finissait par être le dernier employé encore présent. Il s'agissait là de la seule occasion qui permettait à la chasseuse de l'attraper pour l'emmener à l'église. Seulement voilà, il avait du y avoir un souci dans l'organisation puisque maintenant, Jo se trouvait seule avec Dean dans le bureau de Porter, sans savoir où pouvait bien se trouver la créature.


- Le mieux serait d'attendre un autre soir comme celui-ci, cette fois en faisant bien attention qu'il ne quitte pas son bureau en même temps qu'on entre par effraction dans le bâtiment... C'est quand même un monde de le rater à dix minutes près, la lumière était encore allumée quand je me trouvais dans la rue !

Joanna râlait plus contre elle-même qu'autre chose. Elle avait attendu trop longtemps, elle le savait. Et maintenant elle devrait laisser le démon faire du mal quelques jours de plus encore avant de le neutraliser. Qui sait ce qui pourrait se passer entre temps ? La jeune femme ne se le pardonnerait jamais si cela signifiait la mort de quelqu'un... Un déclic se fit entendre alors que Dean était finalement arrivé à ouvrir ce foutu tiroir. Il le tira vers lui et en sortit des tonnes de feuilles de papier qu'il déposa sur le bureau. Jo se retourna vers la surface en bois poli et entreprit de fouiller là-dedans. Des factures, des rapports rédigés en différentes langues et contenant une bonne dizaine de logos. Certainement d'autres entreprises dans le même style que la Carfew. Le fait que les feuilles soient marquées de différents langages n'étonnait en rien Joanna : Matthew était le responsable de la communication entre toutes ces sociétés, et il y en avait partout dans le monde. Jo soupira et balança ce qu'elle tenait dans la main sur le bureau.

- Pff, il n'y a strictement rien là-dedans, ça ne sert pas à grand-chose de mettre le bordel. D'ailleurs si on veut attendre avant de le choper il va falloir qu'on range et qu'on ne laisse aucune trace de notre pa...

La blondinette se coupa lorsqu'elle vit Dean sortir un espèce de jouet en forme de requin du tiroir. Il fallait dire que c'était plus qu'étonnant de trouver ce genre de choses dans une telle situation. Quoi que, après tout Matthew avait une enfant. Il était très possible qu'elle lui ait offert par exemple, et comme le démon devait agir comme un véritable père, il avait décidé de le garder avec lui au bureau... Mais cette nouvelle vague de tristesse à cette pensée n'eut pas le temps d'atteindre Joanna. Elle changea radicalement d'humeur et se retint d'éclater de rire lorsqu'un Dean curieux se fit "mordre" le doigt par le requin en question. Elle ne l'avouerait jamais, mais elle adorait ce côté gamin dont il semblait ne jamais se départir. Celui qui le rendait parfois presque... innocent alors qu'il était en réalité tout le contraire. D'ailleurs, comme un enfant le faisait souvent lorsqu'il se faisait mal, il exagéra sur la douleur, comme si un petit machin destiné aux gosses de cinq ans pouvait vraiment lui faire quoi que ce soit.

- L'aîné des frères Winchester vaincu par un mini-requin en plastique... Qui l'eut cru ? se moqua Joanna tout en arborant un sourire jusqu'aux oreilles.

Malheureusement pour le chasseur, il n'eut pas le temps de rétorquer quoi que ce soit. Les deux jeunes entendirent des pas dans le couloir, et la lumière s'alluma de l'autre côté de la porte. Aussitôt, le réflexe de Joanna fut d'éteindre la lampe de bureau. L'inconnu se dirigeait ici, et de toute manière il s'agissait obligatoirement de Matthew. La blondinette réfléchit à toute vitesse : Dean et elle avaient mis trop de foutoir sur le bureau pour que le démon ne remarque rien, et il était bien trop tard pour sortir sans se faire remarquer. Sans compter qu'il n'y avait que deux issues : la porte ou... la grande baie vitrée. Et Joanna n'avait pas franchement envie de se suicider. Une seule solution subsistait : sortir les armes, se planquer derrière le bureau et tirer dès que le démon allumerait la grande lumière, avant même qu'il n'ait eu le temps de réaliser que des intrus se trouvaient dans son espace personnel. Dean étant déjà à la bonne place, Joanna vint se placer à ses côtés avec son sac à dos et lui murmura de se baisser. Ils ne voyaient plus rien, mais ce ne serait pas bien difficile de trouver ce qu'il leur faudrait. Miss Harvelle plongea la main dans son sac et en retira deux fusils à eau en plastique. Elle les avait achetés dans un magasin de jouets la veille, se disant que ce serait la meilleure solution pour plonger le démon dans l'inconscience le temps de l'amener à l'église.


- Tiens, prends ça, dit-elle en tendant l'un des fusils à Dean, avant de reprendre. Ils sont remplis avec de l'eau bénite, je crois qu'on va avoir besoin de tout vider pour que cette saleté soit hors-jeu assez longtemps. Ma voiture n'est pas très loin mais il faudra tout de même éviter de traîner. On va devoir se dépêcher, dès qu'il allume la lampe on se lève et on lui tire dessus en même temps. On sait jamais, j'ai pas réussi à voir de quoi il était capable...

Bon, ça faisait peut-être un peu "ordres" et Dean n'apprécierait pas tellement, mais s'ils ne s'accordaient pas sur l'attitude à adopter ils pourraient tout aussi bien y laisser leur vie. Autant que tout soit clair et que chacun sache ce qu'il a à faire. Quoi qu'il en soit, la pièce avait beau être plongée dans le noir, le jeune Winchester ne mettrait pas dix ans pour comprendre ce qu'était cet objet étrange qu'il tenait dans la main. C'est pourquoi, avec un sourire et une voix amusée, Jo ajouta à son attention :

- Et on ne se moque pas, je suis certaine que ce truc-là fera ses preuves.

A l'extérieur, les pas se rapprochaient dangereusement.

_________________

AVA by Sam / ICONS (c) Lily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devils-gate.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse à Carfew Corp. [PV Dean]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chasse à Carfew Corp. [PV Dean]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dean R. KOONTZ - Chasse à mort
» Supernatural - Il fallait bien que cela arrive - Dean/Castiel (Sam) - G
» Supernatural - Brother till the end - Sam & Dean - G - OS n°3
» Joueur de Cor de chasse
» Bouton cor de chasse - IIème RI ("II"=onzième)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUPERNATURAL DEVIL'S GATE :: LOS ANGELES - DOWNTOWN :: * CITY PLAZA-
Sauter vers: