HUNTERS. DEMONS. ONE QUEST.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une romance aux éclats vermeils [Pv Crystal & ???]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sean Harrison

avatar

Nombre de messages : 55
<b>Age</b> : 27 ans d'apparence [62 ans]
<b>Profession</b> : ''Homme d'affaire''
<b>Adresse</b> : Les Quartiers Désaffectés
Date d'inscription : 26/01/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir:
Groupe: Vampire - Enzo
Relations:

MessageSujet: Une romance aux éclats vermeils [Pv Crystal & ???]   Jeu 7 Fév - 1:15

‘Que faisais-je avec elle ? Que faisais-je dans son monde ?
Le fiel d’une nuit pouvait être si étrange, si captivant que l’on s’y laissait ensevelir sous la perversité d’un plaisir. Et puis, sournoise créature, si sa folie pouvait me paraître dangereuse, il n’en était pas moins que son être me fascinait par instant, et que sa douloureuse façon d’être pouvait m’attirer telle une abeille assoiffée de ce miel carmin qu’elle savait faire s’écouler savamment entre ses doigts délicats. Spectacle envoûtant, captivant, ravissant… ne suis-je pas un vampire après tout ? Et le sang… cette faiblesse, ce plaisir, cette langueur, ce caprice, n’avait de cesse de palpiter. Sous vos lèvres gourmandes et rougeoyantes, où les battements de ce cœur qui faiblissait lentement, jusqu’à étreindre la mort de ses bras lasses, il s’écoulait lascivement.’

La nuit était sombre ce soir-là, l’astre des ténèbres s’évertuant à persister sous une absence indiscutable, de celle que certains êtres regrettaient, tant les ombres en paraissaient terrifiantes. A tord ou à raison ? La vérité, si savoureuse après tout, ne s’en révélait que plus dérisoire sous la cohue des ténèbres envahissant les courbes de la ville, et si le Diable, perfide, s’y dévoilait, sans doute ne pourrait-il être comparé à ceux qui cheminaient ensembles. Main dans la main ? N’y comptez pas. A moins bien évidemment que les hallucinations soient vos amies les plus chères, puisqu’ils n’étaient pas si proches, juste du même clan, l’un se méfiant de l’autre, l’autre se jouant de l’un.

Mais sous ces secondes, sous ces instants dont certains furent les témoins inconscients, ils ne formulèrent l’ombre d’une parole, comme s’ils savaient déjà, n’échangeant que de vulgaires regards incisifs et sournois, planifiant contre ce pauvre innocent, cette douce adolescente… ils étaient deux, tout comme eux. Et si les deux vampires, pouvaient donner l’illusion d’être ensembles, tel un couple étrange, ne s’effleurant que dans les courbes de leur intimité, les deux jeunes gens s’enlaçaient à outrance, leurs lèvres se joignant, leurs rires se mêlant. Ils étaient simplement heureux.

Vint l’instant où tous deux quittèrent les allées principales un peu trop fréquentées pour des chemins plus tourbes, plus sombres, s’infiltrant dans des ruelles qu’ils regretteraient sans doute d’emprunter, tandis que les deux êtres de l’ombre emboîtaient leurs pas. Sous les ténèbres cachottières des lieux, il laissa un fin sourire flâner sur ses lèvres, tant l’odeur savoureuse des humains que lui portait l’air s’accentuait à mesure que leurs pas les rapprochaient de ces pauvres créatures. La faim… ce besoin indicible, immuable de la vie ou de l’éternité, il rêvait de ce sang, de le sentir s’écouler dans sa gorge, de se noyer dans l’odeur de la sienne, pour ne jamais l’oublier, que son odorat ne l’effleure plus jamais également.

S’approchant silencieusement de la demoiselle, ses doigts enlacèrent les siens pour l’inciter à se détacher de son amoureux, l’attirer contre lui, ses iris s’arrêtant sur ceux du garçon pétillant d’un éclat trop sombre, trop brutal pour paraître rassurant. Il ne s’occupait aucunement de lui, le laissant à Crystal, il était à elle, sa chose, son objet, son jouet, tant qu’il ne s’agissait pas de lui-même, le plaisir de la chasse restait intact, presque trop savoureux à tout prendre.


« Quel goût à ton sang petit fille ? Crois-tu qu’il voudra y goûter ? » lui demanda-t-il, sa main se refermant sur ses lèvres pour calfeutrer le cri qui pourrait s’échapper de celles-ci, tandis qu’une lame blanche venait trouver refuge contre la peau de sa gorge, la caressant insidieusement. « Qu’en dis-tu ? » interrogea-t-il ensuite Crystal, un timbre trop doucereux se faisant percevoir.

La tige de fer glissait déjà sur la chair fragile de l’adolescente, délivrant quelques perles de sang pourpre à sa suite, la fragrance de celui-ci venant chatouiller les narines du prédateur qui se retenait pour ne pas venir s’en abreuver immédiatement. Jouons gentiment… puisque la douleur s’évanouirait bientôt. Il pouvait la sentir frissonner entre ses bras, cette larme s’échouant sur ses doigts tandis qu’elle n’arrivait à s’esquiver de cette étreinte qu’elle ne désirait pas, qu’elle haïssait sans doute du plus profond de son être. Ses iris glissèrent machinalement sur sa main devenue ainsi plus humide sans que cela ne parvienne à le toucher, tout en le laissant ressentir la griserie de son cœur qui martelait de plus en plus vite la poitrine de la jeune fille, dont le souffle saccadé la rendait plus précieuse encore, telle cette vierge ingénue que l’on sacrifiait autrefois aux dieux des enfers pour les apaiser. Mais l'était-elle encore ? Si personnelle fut cette question, sans doute épouserait-elle ses lèvres bientôt sous la sournoiserie de son être joueur ce soir.


Dernière édition par Sean Harrison le Dim 24 Fév - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Evans
* Lover Of A Blood Which Burns The Tongue
avatar

Nombre de messages : 104
<b>Age</b> : 34 ans [ 152 ]
Date d'inscription : 03/02/2008

* MY HIDDEN WORLD
Possession/Pouvoir:
Groupe: Vampires d'Enzo
Relations:

MessageSujet: Re: Une romance aux éclats vermeils [Pv Crystal & ???]   Jeu 7 Fév - 21:57

Le bruit des pas de Crystal résonnaient dans les ruelles sombres de la ville. La femme marchait avec ses talons qui tapaient le sol, son regard glissant le long des murs de bétons. On aurait dit qu'elle se laissait porter par une force extérieure, tellement son pas était régulier alors que sa tête, affolée, bougeait sans cesse.

Cet air dément la caractérisait bien, et sur le vif, elle cherchait sa prochaine proie.

Mais la différence était que ce soir, elle n'était pas seule. Sean marchait à ses côtés, lui aussi avide d'un sang nécessaire à leur survie. Pourquoi avait-elle trainé le gosse avec elle ? - bien qu'ils n'aient que quelques années d'écart physiquement, elle le prenait toujours pour un jeune homme immature. Certainement que les actions de Sean lui donnaient raison, il avait le courage - et surtout le culot - de s'envoyer en l'air avec la belle de leur chef. Après tout, ce n'était pas les affaires de Crystal, et si on aurait demandé son avis à celle-ci à leur propos elle aurait haussé les épaules avec indifférence. Mais dans son esprit, les choses était claires : Sean était suicidaire, complètement inconscient pour s'être laissé séduire par la belle femme qu'était Grace. Il paierait le prix de ses erreurs tôt ou tard.

Les deux vampires vaquaient donc, du côté le plus délabré de la ville, quelque part entre leur QG et le quartier étudiant. Quoi de mieux après tout, qu'un sang de pucelle ? Ce sang, pur, délicieux, qui n'avait encore emmagasiné aucune toxine - enfin, sauf pour ces petits inconscients qui s'amusaient à toucher aux drogues. Ceux-là laissaient un drôle de petit gout dans la bouche, et Crystal se sentait toute chose par la suite. Encore plus folle que d'habitude, si c'était possible néanmoins.

Pourquoi elle avait donc embarqué Sean avec elle, donc ? Tout simplement pour l'étudier. Ces derniers temps, il lui avait bien semblé distant. Sa relation avec Grace évoluait, Crystal aurait même pu parier qu'il était fou d'elle. Par le fait, le vampire était lunatique, irritable, et surtout imprévisible. Et l'imprévisibilité, voila quelque chose que Crystal abhorrait plus que tout. La femme avait besoin de prévoir les actions de ses congénères, de savoir à quoi s'attendre.

Alors elle avait besoin de chasser avec Sean. Regarder un vampire chasser, c'est encore plus instructif que de lire en lui comme dans un livre ouvert.

Ce fut donc sans grande surprise qu’elle le vit se diriger jusqu’à une jeune pucelle dont les traits avaient ceux de l’arrête du nez de Grace, sa bouche pulpeuse et son regard noir. La seule chose qui les différait était la couleur de cheveux peut-être, l’adolescente ayant une crinière rousse flamboyante. La vampire eut un sourire mauvais, mais jouissif aussi, elle allait manger… D’ailleurs, sa proie lui paraissait fort appétissante. La vingtaine d’année peut-être, un jeune éphèbe qui semblait assez sportif pour avoir un sang tonique, aux gout revigorant des jeunes années.

Quoiqu’il en soit, il était parfait pour l’ambiance qui régnait ce soir. Le jeune homme protesta, certainement dans un élan de virilité qui avait pour but de défendre sa jeune amie. Croyait-il vraiment faire le poids ? Crystal ricana mesquinement, avant de saisir le gosse par le col de sa chemise, et de l’envoyer contre le mur adjacent. Cela l’assommerait un peu, et le calmerait par la même occasion
.
" Ils sont parfaits " souffla-t-elle, entre deux respiration des plus calmes. Elle se contrôlait, cachant cette jubilation qui l’excitait peu à peu. Elle le torturerait, avant de boire son sang chaud et de le tuer.

Maintenant il ne protestait même plus pour défendre sa copine. Crystal s’approcha, sa robe traînant un peu sur le sol. Le jeune homme gémit dans une dernière requête d’indulgence. Peut-être que c’était le décolleté plongeant de Crystal, qui lui rappelait le sein nourricier, maternel, et qui lui faisait croire qu’il pourrait l’attendrir ? Jamais.
La brune glissa alors jusqu’à sa victime, oubliant momentanément la présence de Sean à ses côtés. Elle laissa alors ses doigts courir sur le cou de l’être tremblant, ses ongles acérés se demandant s’ils devaient trancher la gorge maintenant ou plus tard. Elle serra un peu, l’homme suffoquant, avant de relâcher et de venir lui assener un violent coup de pied dans le ventre. Voila qui le ferait taire – si l’homme n’était déjà pas muet de terreur. Celui-ci se laissa tomber à terre, avec molasse. Il gémissait, et Crystal pouvait même voir des larmes perler au coin de ses yeux. Pitoyable.

La jeune femme s’accroupit alors, ses dents se languissant de déchirer la chair, sa langue voulant de suite le contact d’un sang encore brûlant, sortant tout juste de la carotide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une romance aux éclats vermeils [Pv Crystal & ???]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUPERNATURAL DEVIL'S GATE :: LOS ANGELES - SUBURBS & OUTSKIRTS :: * RUES & RUELLES-
Sauter vers: